Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Discuter des protocoles d'études et partagez des résultats d'enquêtes.
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Pour poster un message, enregistrez-vous ou connectez-vous en cliquant sur les 3 barres en haut à gauche.
Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

409- Animation au refuge du GAEC des Méandres (Vernix/50)
Pour l'avant dernier rendez-vous de 2022, le groupe du Sud-Manche avait programmé une sortie sur une ferme (bio) de Vernix, en refuge depuis 2015. Nous étions 25 au soleil, avec les papillons un peu décalés (Colias et cuivrés...) et 35 espèces au compteur!
Un relevé datant d'octobre 2016 sert de comparaison. Octobre-novembre, période charnière des migrateurs...
CR sur le blog Sud Manche tenu par Thierry Grandguillot: https://gonmsmanche.blogspot.com
Photo S. Crase<br />Au centre Thierry et Hervé Couëtil, agriculteurs - et adhérents du GONm-  qui nous ont accueillis sur la ferme
Photo S. Crase
Au centre Thierry et Hervé Couëtil, agriculteurs - et adhérents du GONm- qui nous ont accueillis sur la ferme
20221113 VERNIX.JPG (294.83 Kio) Vu 1116 fois
texte résumé fourni à la presse
texte résumé fourni à la presse
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

410- un nouveau refuge à Quibou/50
Maraichers bio, Maxime Gallais et Catty Ledrait ont souhaité entrer dans le réseau des refuges du GONm. Il fallait un correspondant : notre collègue Jérôme Degoulet est venu en voisin et il était normal que la signature soit officialisée par voie de presse locale en présence de Philippe Gachet, administrateur du GONm. Ce fut fait mercredi 23 novembre, occasion de visiter le refuge. Beau chemin creux, belles haies de plus de 5m de large, une parcelle laissée en évolution naturelle, un verger en devenir, les habitats devraient accueillir une belle population de passereaux. Le bouvreuil, le roitelet à triple bandeau sont déjà là. Le cantonnement de fauvettes sera remarquable!
Photos Ph. Gachet
Maxime installe la pancarte à l'entrée du chemin.
Maxime installe la pancarte à l'entrée du chemin.
Le chemin communal bordant le refuge
Le chemin communal bordant le refuge
Prairie en libre évolution
Prairie en libre évolution
Jérôme à D, Maxime et Catty au centre.
Jérôme à D, Maxime et Catty au centre.
Article de presse sur le fil communication; message 111 à http://forum.gonm.org/viewtopic.php?f=1 ... 8444#p8444
Texte fourni à la presse lors du RV sur le refuge
Texte fourni à la presse lors du RV sur le refuge
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

411- Le crapaud qui aimait la carpe...
Notre collègue Mireille Caille a eu la bonne idée de filmer la scène dans le bassin de son jardin : un crapaud épineux (dét. Mickaël Barrioz) impatient de trouver l'âme soeur, s'est posé sur le tête de la carpe, bien fixé comme le font les crapauds au cours de l'accouplement.
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Le réseau des refuges du GONm : 412- Chantore (Bacilly/50), refuge historique et poulailler industriel

Message par collette »

C'est toujours un grand plaisir de programmer une des sorties mensuelles du GONm en Avranchin dans le parc du château de Chantore où nous sommes accueillis chaleureusement par les propriétaires.
Dernier CR sur le blog tenu par Thierry Grandguillot à http://gonmsmanche.blogspot.com/
Depuis plusieurs années, un projet de poulailler industriel à proximité immédiate du parc avance, que seule la justice peut arrêter. C'est pourquoi nous nous réjouissons de l'étape qui vient d'être franchie. Il n'y a pas de lien direct entre cet élevage et l'avifaune du parc à première vue; sauf que le parc n'existe encore que parce que les propriétaires ont engagé un investissement basé sur l'accueil et le tourisme dont l'avifaune profite par ricochet à travers l'entretien et la survie du parc. Le poulet industriel peut chasser le pic noir!
vue vers le château, le poulailler dans le dos (photo J Collette)
vue vers le château, le poulailler dans le dos (photo J Collette)
article Ouest-France
article Ouest-France
Il n'est pas écrit dans les statuts du GONm que nous avons à nous préoccuper de l'environnement d'un site historique classé, ni qu'il faille porter attention au développement des élevages industriels de volailles. Il a pourtant bien fallu se faire une idée de l'impact de l'évolution de l'agriculture au sens large au cours des dernières décennies. Le remembrement en bocage n'est qu'une facette de cet impact et beaucoup d'autres entrées de recherches sont à explorer. Chantore et son voisinage polluant en sont un exemple.
Un autre événement heureux d'actualité à Chantore!
Un autre événement heureux d'actualité à Chantore!
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Le réseau des refuges du GONm : 413- Un refuge vivant aux Cresnays/50, du verger au potager

Message par collette »

Petit tour en ce début de printemps (28 mars) en compagnie d'Agnès, la draine et la musicienne sont bien bavardes et le couple de mésange à longue queue est affairé. Mais c'est le groupe de 8 geais en goguette qui fait le spectacle toute la matinée (et depuis la veille...). Les grosses touffes de lierre laissées en place sur les piquets de clôture sont déjà dégarnies de leurs fruits : autant le lierre peut être craint sur un mur, autant sur les gros piquets de clôture il est inoffensif et attractif. En pleine lumière, il fructifie abondamment, parfois plus qu'en forêt.
IMG_20230328_102343.jpg
Depuis l'an dernier, Agnès est aux prises avec le pic épeiche propriétaire des lieux! Les larves d'abeilles solitaires ont été systématiquement prédatées jusqu'à ce que des protections de grillage soient mises en place...
IMG_20230328_103433_1.jpg
Fin mars, les abeilles volent déjà et fréquentent les sites de nid. Des opercules de l'an dernier sont encore en place (larve morte?) alors que quelques tubes sont déjà operculés de frais.
20230324 abeilles solitaires.jpg
Une autre espèce à abdomen rayé.
Une autre espèce à abdomen rayé.
Espèce très active depuis mercredi 29 mars : des alvéoles fraichement operculées (Photo A. Lechevretel)
Espèce très active depuis mercredi 29 mars : des alvéoles fraichement operculées (Photo A. Lechevretel)
Il faut croire que le pic a été déçu et s'est défoulé sur le vieux pommier mort... L'écorce est en charpie mettant à nu les galeries des larves xylophages.
IMG_20230328_101613_1.jpg
IMG_20230328_101607_1.jpg
Le tronc mort va être conservé, taillé en totem sans branches. Il n'a pas fini d'être "vivant"!
pgachet
Messages : 1267
Enregistré le : 29 mai 2007, 22:39
Has thanked : 2 times
Been thanked : 5 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet »

414- Un autre refuge vivant, à Hyenville/50

Tellement vivant que l'on y fait des animations. Voici le compte-rendu de la dernière animation qui nous a été communiqué par Nathalie Boyer-Hédin, propriétaire du site. Alain Aupoix qui est le correspondant du refuge animait.

Mélodie printanière
Le samedi 25 mars, dès 9 heures sous un ciel gris et un vent très soutenu, 5 personnes étaient toutes ouïes pour écouter le chant des oiseaux au refuge nature GONm de Hyenville chez Nathalie Hédin. Cette animation « précoce » a permis d’entendre et de voir des oiseaux puisque les feuilles des arbres et arbustes n’étaient quasiment pas sorties. Nous fûmes accueillis par le chant lointain du pic vert et celui des moineaux domestiques qui piaffaient, « twittaient » au sommet de la cheminée de la maison. Entrant dans les prairies vertes revigorées par les bonnes pluies de mars, accompagnés des 3 chèvres et des 2 ânes, ce furent aux chants du pinson des arbres, du pouillot véloce, du rouge-gorge, et de la grive musicienne de prendre le relais. Au loin dans le fond des parcelles, un coq faisan de Colchide poussait régulièrement son chant ainsi que la corneille noire. Pénétrant dans le petit bois pentu menant à la ripisylve, le chant puissant et répété de la fauvette à tête noire se faisait entendre. Chemin faisant, dans la prairie humide où de nouveau l’eau ruisselait abondamment dans « le cliquet », nous entendîmes le beau chant fluté du merle noir et les tonitruantes tirades de 2 troglodytes mignons qui marquaient leur territoire. La buse variable s’était invitée, planant difficilement au-dessus des parcelles dégagées, poussant son « chant » si caractéristique. Deux pigeons ramiers traversèrent rapidement le ciel puis quelques choucas des tours venant du bourg. En remontant vers la maison à travers une parcelle où une vache highlander nous regarda passer nonchalamment, nous entendîmes les trilles de la mésange bleue et le chant de la mésange charbonnière. Enfin, pour clôturer la promenade, la grive draine bien discrète jusqu’à lors s’est mise à pousser son chant sonore.
En 2h30 d’une lente balade bucolique, une quinzaine d’espèces d’oiseaux furent entendus pour la plupart. La végétation hygrophile de la prairie humide ne fut pas oubliée : iris jaune, menthe aquatique, épilobe, angélique en feuilles furent observés. Plus haut, quelques belles fleurs du lamier blanc et de la stellaire holostée épanouies au pied des talus nous annonçaient que le printemps tant attendu des ornithologues « mélomanes » et des botanistes en herbe était bien arrivé.
Aupoix Alain (correspondant du refuge) et Hédin Nathalie (propriétaire du refuge)
Hyenville_2023.JPG
Hyenville_2023.JPG (29.34 Kio) Vu 339 fois
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

415- Le torcol au refuge de Vassy
Notre collègue Cyrille Coquelin avait déjà transmis un message sur le nichoir occupé par un couple de gobemouches gris devant sa fenêtre (message 399 page 44 de ce fil). Cette fois, un autre migrateur "de qualité" passe dans son jardin : le torcol apprécie visiblement l'endroit. Il y est observé depuis 3 ans au passage et cette année, il stationne depuis une semaine dans le jardin! L'air est pur et la fourmi goûteuse à Vassy?
Fichiers joints
IMG_20230416_220704_102.jpg
IMG_20230416_220704_102.jpg (70.32 Kio) Vu 275 fois
IMG_20230416_220348_607.jpg
IMG_20230416_220348_607.jpg (76.62 Kio) Vu 275 fois
IMG_20230416_221106_167.jpg
IMG_20230416_221106_167.jpg (85.24 Kio) Vu 275 fois
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

416-La prédation au refuge (STEP d'Avranches)
Sur un bassin assez nu, la poule d'eau a construit un "mini nid" très exposé... Il reste un poussin de poule d'eau hier, il y a peu de chances qu'il soit encore là dans quelques jours vu le coup d'oeil plongeant des corneilles locales!
nid poule d'eau.jpg
Lors du dernier relevé, une "épave" intrigante : un oeuf de chouette hulotte prédaté, perdu au sol. Les dimensions (49x40) et les stries décrites par Géroudet collent bien avec cette espèce.
oeuf de hulotte.jpg
Pour déterminer le prédateur, juste l'écartement des deux canines, 23 mm.
traces prédation.jpg
Astuce pour manipuler et conserver les coquilles vides, les remplir de paraffine en fondant de la bougie.
remplissage paraffine.jpg
collette
Messages : 1151
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

417- Saint-Hilaire-du-Harcouët/50 : le refuge des étangs et la gestion des rives
Même si le texte de la convention n'est pas contraignant (un refuge n'est pas une réserve), on peut au moins espérer que la qualité de la gestion ne régresse pas. Sur ce refuge, une partie de la surface est occupée par un arboretum et n'est plus tondue systématiquement, sauf pour laisser un chemin de ceinture côté rivière afin que les promeneurs circulent plus facilement. Non seulement il n'est pas agréable de marcher dans les hautes herbes quand elles sont mouillées (à moins d'être équipé), mais surtout le tracé d'un chemin ras guide les pas et limite la circulation partout ailleurs dans l'herbe.
Les deux photos qui suivent, 2022 et 2023 montrent la dégradation du site : le broyeur est passé au plus près de l'eau, détruisant toute la végétation de la rive, là où la diversité végétale est la plus riche! Un journaliste m'avait donné RV à la fin du relevé le jeudi 4 mai pour faire le point à l'issue de ce relevé n°43. J'ai pu exprimer ma "déception"... L'article (à voir sur le fil "communication") n'est pas parfait par manque de précision mais il va suffire à mécontenter les élus et le responsable de l'entretien du site! Ambiance tendue à prévoir le samedi 13 prochain, l'OT m'a demandé d'encadrer une animation sur le site...
Mai 2022
Mai 2022
Mai 2023
Mai 2023
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité