Archives

Annonces, animations, stages, sorties & évènements de l'association
Règles du forum
Pour poster un message, enregistrez-vous ou connectez-vous en cliquant sur les 3 barres en haut à gauche.
Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.
Répondre
collette
Messages : 1020
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette »

180-Les oiseaux de la ferme (8)
Publication n°8 dans le bulletin du GRAB

20021000 - lisière- Bio Normandie n°66
Plaidoyer pour l'application de la notion de lisière à l'interface entre parcelles, y compris cultivées. La notion de "trame verte" n'apparait pas dans le texte, elle est encore jeune dans les couloirs des administrations concernées mais elle s'applique complètement ici.
8 lisière.jpg
8 lisière.jpg (356.3 Kio) Vu 1268 fois
Une illustration sur le terrain de cette gestion de clôture attentive à la biodiversité est illustrée plus haut sur ce fil (Message 173).
La lisière forestière est maintenant bien comprise comme un espace intermédiaire faisant la jonction entre deux milieux, surtout après les ravages de la tempête de décembre 1999. Dans ce cas, la lisière est permanente. Dans d'autres exemples, la lisière peut être temporaire. Ainsi, aux extrémités des lignes de labour des parcelles cultivées, l'espace des "tournières" où manoeuvrent les engins agricoles pourrait être dédié à la biodiversité au moins le temps d'un cycle de culture, constituant une lisière ente culture et haie. Un exemple est tiré d'une étude menée sur des fermes bio du Prébocage du Calvados, ici celle de la ferme du Mesnil à Tracy-Bocage.
Tournière (6/12/2016)<br />Collette j. (2017)- L'avifaune du bocage normand : composition et distribution; zoom sur trois fermes du Calvados en agriculture biologique. GONm/Institut de l'élevage - Programme reine Mathilde. 26 p.
Tournière (6/12/2016)
Collette j. (2017)- L'avifaune du bocage normand : composition et distribution; zoom sur trois fermes du Calvados en agriculture biologique. GONm/Institut de l'élevage - Programme reine Mathilde. 26 p.
collette
Messages : 1020
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette »

181- Les oiseaux de la ferme (9)
Publication n°9 dans le bulletin de la revue du GRAB
20021200- plantations ornementales-Bio Normandie n°67-
Le sujet est traité selon le questionnement de la filière agricole de l'époque (financements à partir des actions CTE) : jusqu'où l'embellissement des corps de ferme entre-t-il dans le cadre de la défense de la biodiversité? On retrouve un peu plus tard la même entrée dans le catalogue des 100 mesures de l'agriculture raisonnée.
Indépendamment de cette approche purement professionnelle - et financière -, la question de l'aménagement de nos jardins ornementaux tourne aussi autour de ces choix d'essences, de variétés horticoles, etc. Il y a sur ce forum les traces de ces réflexions à partir d'observations (voir par exemple les nombreux messages en rapport avec les rapports avifaune-essences exotiques ou horticoles sur le fil des refuges).
9.jpg
9.jpg (346.21 Kio) Vu 1195 fois
collette
Messages : 1020
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette »

182- Les oiseaux de la ferme (10)
Publication n°10 dans le bulletin du GRAB

2000100- pratiques agricoles négatives- Bio Normandie n°68-
Les voeux... L'occasion de passer en revue des exemples de pratiques destructrices du point de vue de la biodiversité.
10 Vœux pour rêver.jpg
10 Vœux pour rêver.jpg (396.57 Kio) Vu 1086 fois
Le bord de la route est souvent le dernier refuge de la flore sauvage. Il a déjà été question sur ce fil de la gestion "durable" (terme qui sera certainement dérisoire vu l'entretien actuel des bermes et talus des routes communales...) des bords de routes. Disons que le calendrier qui dépend des départements a bien évolué. Pour le petites routes communales, on est loin du compte.
Labour irrespectueux de la berme.<br />Mars 2009, Tirepied/50
Labour irrespectueux de la berme.
Mars 2009, Tirepied/50
Les arbres têtards qui fournissaient une grande quantité de fagots pour le four à pain ou la cheminée sont tombés en désuétude. La coupe tous les 7,9 ou 12 ans selon les régions demandait temps, adresse et agilité. Ce furent les premières victimes de la modernisation du bocage à partir des années 1970. Les troncs creux abritent un habitat unique, un humus où se développent des larves d'insectes souvent rares, le plus célèbre, une cétoine protégée, le pique prune a même bloqué la construction de l'autoroute A28 "un certain temps"!
cavité centrale bien visible
cavité centrale bien visible
DSCF0949.jpg (188.61 Kio) Vu 1082 fois
Tombé au champ d'honneur du modernisme!
Tombé au champ d'honneur du modernisme!
DSCF0866.jpg (175.25 Kio) Vu 1082 fois
collette
Messages : 1020
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette »

183- Les oiseaux du verger (11)
Le sujet a déjà été largement traité sur le fil des archives; la période 2002-2003 a été en particulier très productive en enquêtes et publications.
viewtopic.php?f=5&t=906&start=150
message 148 et suite

Publication n°11 dans le bulletin du GRAB
20030300- oiseaux - verger - Bio-Normandie- n°69
11 Oiseaux vergers.jpg
11 Oiseaux vergers.jpg (417.44 Kio) Vu 76 fois
Le verger est le thème de nombreux messages sur le fil des refuges, par exemple
viewtopic.php?f=12&t=571&p=2526&hilit=verger#p2526

L'actualité du verger est de plus en plus vivante dans la presse régionale, signe du renouveau de l'intérêt économique de cet "habitat" (ainsi nommé par les naturalistes).
Un exemple récent paru dans la presse du Sud Manche (verger de 12 ha : actuellement planté à 50% en haute tige avant conversion progressive en haute tige.)
Pour la visite du musée du château de Chanteloup : 02 33 61 31 52.
20210730- musée cidre.jpeg
Répondre

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités