Les réserves du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Pour poster un message, enregistrez-vous ou connectez-vous en cliquant sur les 3 barres en haut à gauche.
Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.
Répondre
collette
Messages : 1011
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois
Contact :

Suite, les travaux sur la réserve de Tirepied

Message par collette »

Page 62, quelques documents relatifs "à l'émoi" local faisant suite aux travaux de rajeunissement du boisement de la réserve, parcelle en limite du bourg et donc bien visible. La saulaie centrale a été déracinée (autant que faire se peut...) et évacuée, la ripisylve a été en partie coupée afin que les comptages repartent sur une base aussi simplifiée que possible, donnant un sens aux comparaisons à venir. Plusieurs ilots de boisement ont cependant été conservés. Le suivi mis en route depuis les travaux consiste à définir quel pourcentage du total des individus comptés à chaque visite est stationné sur la haie de l'ouest laissée en place.
Un dernier article paraissant plus tard dans la presse locale. Le sujet a suffisamment posé de questions pour que la télé régionale le traite brièvement. On peut analyser cette réaction soit comme une hyper vigilance en ce qui concerne la pérennité des haies du bocage malmenées par les pratiques agricoles actuelles (agrandissement des parcelles), soit comme une méconnaissance des pratiques indispensables de coupe ou de taille des haies à intervalles réguliers pour maintenir la haie vivante.
Fichiers joints
La Gazette édition du 18 novembre 2020
La Gazette édition du 18 novembre 2020
20201118 - la Gazette.jpeg (197.63 Kio) Vu 4397 fois
Avatar du membre
DEBOUT Claire
Messages : 116
Enregistré le : 09 févr. 2006, 09:50
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par DEBOUT Claire »

Réserve de Saint-Sylvain ce matin 1/12 :
Sur les 4 hectares de la réserve, belle présence de passereaux posés :
49 alouettes des champs
10 pipits farlouse
45 linottes mélodieuses
5 chardonnerets
+ un lièvre
Claire
Claire DEBOUT
Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 150
Enregistré le : 06 févr. 2006, 12:46
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN »

Les goélands de la réserve de Chausey :
Né et bagué à Chausey en 2015, le goéland marin R28 a passé une grande partie de sa jeunesse à Granville avant de se décider à aller voir du pays. Et le 2 décembre dernier, Jens Mahl l'a contrôlé à Wismar, dans le nord de l'Allemagne, après un voyage d'un peu plus de 1000km.
Fichiers joints
R28 en Allemagne.jpg
LUC LOISON
Messages : 108
Enregistré le : 08 mai 2013, 14:54
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par LUC LOISON »

sortie post confinement à Tombelaine/50

Quel bonheur de retourner dans la Baie du Mt St Michel après un mois de confinement !
Le 2 décembre dernier je me suis rendu sur l'îlot de Tombelaine en partant du Bec d'Andaine à Genêts/50.
Seul dans la Baie, j'ai mis environ 45 minutes pour atteindre mon but, des centaines de bécasseaux variables se nourrissaient sur les vasières s'envolant seulement à quelques mètres de moi.
Tombelaine est bien calme à cette saison, loin du tumulte printanier, seulement des passereaux étaient présents, aucun goéland ni aigrette garzette.
Résumé des observations :
espèces sédentaires :
3+ merles noirs, 5+accenteurs mouchets dont 1 chanteur, 3 troglodytes mignons et 1 corneille noire.
espèces hivernantes :
1 pouillot véloce, 4 grives musiciennes, 1 pipit maritime et 1 rougegorge familier.

La végétation profite de l'humidité du sol pour se refaire une santé, le masseron cultivé colonise les chemins, la giroflée des murailles commence à fleurir et la vergerette du Canada est encore bien présente malgré l'arrachage systématique des plants trouvés.
Fichiers joints
vue Tombelaine 2 12 2020.JPG
vue Tombelaine 2 12 2020.JPG (253.93 Kio) Vu 4230 fois
vue Mont Saint Michel.JPG
vue Mont Saint Michel.JPG (182.11 Kio) Vu 4230 fois
masseron .JPG
masseron .JPG (431.34 Kio) Vu 4230 fois
giroflée Tombelaine.JPG
giroflée Tombelaine.JPG (320.58 Kio) Vu 4230 fois
GERARD
Messages : 958
Enregistré le : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD »

- Réserve de la grande noe: comptage annuel des espèces crépusculaires .

- Butor étoilé : 1 observé de jour en bordure de roselière.
cette espèce est de retour après une longue période d'absence,donc bonne nouvelle !!
- Grande aigrette : 4 au dortoir
- Aigrette garzette : 4
- rale d'eau : 3 entendus sur 3 secteurs de roseaux.
- Hibou moyenduc: 0
- Bécasse des bois : 5 pour 2 secteurs.

et aussi : 3 garrots à oeil d'or, 1 couple de nette rousse, 7 grives litornes et 2 grives mauvis.

Merci aux 8 observateurs présents !
CGe
pour une ornithologie plurielle
Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 150
Enregistré le : 06 févr. 2006, 12:46
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN »

Réserve de Chausey : dératisation expérimentale
Un contrat Natura 2000 pour la mise en œuvre d’un programme de dératisation de l’archipel de Chausey dans le but de favoriser la reproduction des oiseaux marins a débuté cette année. Ainsi, de la mi-octobre à la fin novembre, une opération expérimentale de dératisation a été menée dans l’archipel. Ce projet a réuni la SCI des îles Chausey (propriétaire), le GONm (gestionnaire) et le Conservatoire du Littoral (opérateur local Natura 2000 qui assure le portage financier du contrat). Pour cette première opération, nous nous sommes associés, sur le terrain, à la société HELP Sarl (spécialisée dans la dératisation en milieu insulaire habité) et à Arnaud Antoine Paysages (pour les opérations de débroussaillage préalables au déploiement des pièges). L’objectif de cette expérimentation était de valider la méthode et de travailler à son organisation et mise en œuvre sur le terrain en tenant compte des besoins, des marées, de la météo …
Cet automne, nous nous sommes concentrés sur une trentaine d’îlots et écueils de l’ouest de l’archipel sur lesquels ont été déployés 372 postes d’appâtage. Ces postes ont été contrôlés quotidiennement au début de l’opération puis tous les 2 jours à la fin. Plus de 5000 appâts ont été consommés par le rat surmulot soit 579 appâts/hectare, un record pour Louis, responsable de Help, qui a travaillé sur beaucoup d’autres îles. À titre de comparaison 59 appâts/ha ont été consommés sur l’île Vierge et 52/ha l’ont été sur l’île de Sein !
Cette importante consommation peut s’expliquer par une forte densité de rats et/ou par le fait que le dispositif a été visité par des animaux extérieurs aux îlots traités.
Le graphique présentant le nombre cumulé d’appât consommé présente un plateau à partir de la fin de la première décade de novembre, signe que l’expérimentation a été un succès et qu’il n’y a plus de rat sur les îlots ! D’autres indices viennent renforcer cette conclusion : les caméras infrarouges n’ont pas enregistré une seule image de rat au cours des deux dernières semaines. En revanche les caméras ont enregistré plusieurs images de musaraigne des jardins (rappelons que Chausey est le seul site normand qui accueille l’espèce), ce qui n’était pas le cas au début de l’opération. Considérée comme absente des îlots, la musaraigne des jardins n’était probablement que contrainte a se cacher à cause de la pression des rats. Le « retour » de la musaraigne est à mettre en lien avec la disparition des rats comme cela a déjà été montré dans d’autres îles.
Des postes anti-réinfestation ont été disposés sur les îlots de manière à vérifier l’absence puis la recolonisation (car il y aura recolonisation à partir des îlots non traités !).
L’expérimentation est réussie, la prochaine étape sera donc la dératisation de la totalité de l’archipel en automne 2021.
Fabrice & Fabrice
Fichiers joints
Louis installe un poste
Louis installe un poste
Flavien contrôle un poste
Flavien contrôle un poste
Solenn contrôle un poste
Solenn contrôle un poste
Transport des équipes !
Transport des équipes !
Carte de localisation des postes d'appâtage
Carte de localisation des postes d'appâtage
Activité des rats
Activité des rats
Exemple de la Houlée 2
Exemple de la Houlée 2
7_Houllée1.jpg (193.7 Kio) Vu 4098 fois
Exemple de la Houlée 2
Exemple de la Houlée 2
8_houllée 2.jpg (176.21 Kio) Vu 4098 fois
Consommation d'appâts
Consommation d'appâts
Retour des musaraigne des jardins
Retour des musaraigne des jardins
10_musaraigne la, meule.jpg (34.91 Kio) Vu 4098 fois
Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 150
Enregistré le : 06 févr. 2006, 12:46
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN »

Réserve de Chausey :
La dératisation expérimentale menée sur la partie occidentale de l’archipel a fait que le GONm a été présent sur Chausey pendant plusieurs semaines. Et cela nous a bien sûr permis de réaliser quelques observations.
Ainsi, du 7 octobre au 23 novembre, Solenn, les stagiaires d’octobre et les Fabrice ont pu collecter plus de 700 données concernant un total de 103 espèces et plus de 22000 oiseaux dénombrés ! Des espèces régulières dans l’archipel (accenteur, rougegorge, huîtrier-pie, cormoran huppé, plongeon imbrin …) comme des espèces plus rares (pouillot à grand sourcil, macreuse à front blanc, merle à plastron, grand labbe ou pouillot de Sibérie).
Nous avons également mis en place un suivi des oiseaux de la Grande Ile en réalisant un parcours, toujours le même, en identifiant et dénombrant tous les oiseaux rencontrés. Certes cette méthode présente plusieurs biais : le parcours, irrégulomadaire, n’a pas été parcouru à la même heure, ni par les mêmes observateurs (nous étions 3), ni avec les mêmes conditions météo (la dératisation étant prioritaire, nous prospections la Grande ile quand nous avions un peu de temps ou que la météo ne nous permettait pas de naviguer …). Mais elle a le mérite, même si elle n’est pas exhaustive, de nous apporter quelques éléments d’information sur les populations, notamment pour les espèces communes rarement dénombrées (accenteur, troglodyte, rougegorge …).
Nous avons ainsi pu réaliser 8 parcours au cours desquels nous avons contacté 48 espèces.
Les figures ci-dessous montrent l’évolution des populations de quelques espèces au cours de la période sur la Grande île.
Hirondelle_traquet.png
Troglo-accenteur-rgorge.png
Cette période a également été l’occasion de contrôler quelques oiseaux bagués. Ainsi, un grand cormoran, né et bagué à Chausey en 2004 a été observé dans un dortoir tandis que plus de 1000 contrôles d’huîtrier-pie ont été réalisés soit plus de 50% des oiseaux bagués depuis 2011.
Solenn, Fabrice & Fabrice
Fichiers joints
dortoir corm2.jpg
Grande ile2.jpg
Tente aux anglais2.jpg
GERARD
Messages : 958
Enregistré le : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD »

Obs récentes Réserve de la grande noe/Val de Reuil :

fin Décembre 2020 les harles piette et biévre sont présents avec une femelle et un mâle.
signalés ou photographiés par différents observateurs, un faucon pèlerin perché parmi les
grands cormorans, un immature d'autour des palombes, 3 grèbes jougris, le butor étoilé est
toujours présent.une panure à moustaches entendue.
une nouvelle espèce à gauche de l'observatoire aux hérons dans les branches au ras de l'eau :
1 POUILLOT BRUN !

Bonnes Observations 2021 !

christian GERARD :)
pour une ornithologie plurielle
Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 150
Enregistré le : 06 févr. 2006, 12:46
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN »

Réserve de Chausey : le Bec-Scie à l'honneur :
Le Bec-Scie est le doris du GONm grâce auquel nous pouvons assurer l'ensemble de nos activités dans l'archipel. Après la disparition de Fredo et de son Rebelote, le Bec-Scie était le dernier doris en activité dans l'archipel (il a depuis été rejoint par quelques autres).
Arnaud Antoine, habitant Chausey et connaissant fort bien notre doris, m'a envoyé une page du magazine Moteur boat du mois de septembre dernier, dans lequel il a eu la surprise de découvrir une photo du Bec-Scie, illustrant une brève. Le Bec-Scie, une star dans le monde des doris !
Fichiers joints
Bec-Scie
Bec-Scie
Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 150
Enregistré le : 06 févr. 2006, 12:46
A remercié : 1 fois
A été remercié : 6 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN »

Réserve de Chausey : stage de janvier
Le 13 janvier dernier, nous étions 6 (masqués et hydro-alcoolisés !) à embarquer sur « La Chausiaise » en direction de l’archipel de Chausey pour le premier stage de l’année 2021. La météo n’a pas été des plus clémentes, mais nous avons pu assurer quelques-unes de nos activités habituelles : sur la Grande Île des prospections passereaux et oiseaux échoués ont été réalisées et les dortoirs d’aigrette et de corneille ont été recensés ; sur l’estran, les zones d’alimentation des limicoles ont été suivies …
Vendredi, la journée s’annonçait particulièrement belle. Alors nous avons embarqué au lever du jour avec pour objectif les reposoirs de limicoles, Laridés et cormoran … Mais le plan, s’il était parfait, ne s’est pas déroulé comme prévu …. Après 1,5h de prospection, le moteur du Bec-Scie a donné des signes de faiblesse et, plutôt que de prendre le risque de tomber en panne à l’autre bout de l’archipel, nous avons fait le choix de faire demi-tour. Le doris a été mis au sec et le moteur a été préparé pour être renvoyé chez le mécanicien. Le soleil brillait alors Patricia a décidé d’aller observer les huîtriers-pie pendant que Didier, Patrick et Jean-Pierre partaient prospecter l’estran et que Julien et Fabrice faisaient le tour des postes anti ré-infestation disposés sur les îlots dératisés à l’automne dernier (un seul poste, sur un îlot très proche de la Grande île présentait un indice de retour des rats. Les îlots les plus lointains sont restés indemnes de rats). Au final une bien belle journée, malgré nos déboires nautiques matinaux… Bien sûr nos papilles ont profité des talents culinaires de chacun (rougail saucisse, carbonnade flamande, soupe de harengs … on a bien fait de venir !). Les talents d'écailler de Julien ont également apprécié
50 espèces ont été contactées au cours du séjour : courlis corlieu, chevaliers gambette et aboyeurs, bécasseaux violet (se nourrissant sur l’estran sablo-vaseux au milieu des bécasseaux variables), pingouin torda, mouette tridactyle, sterne caugek ou encore grive mauvis, pouillot véloce…
Si les conditions sanitaires le permettent, le prochain stage aura lieu en février.
Fichiers joints
Les gens.jpg
Estran.jpg
Tempête.jpg
Huîtres.jpg
Dératisation.jpg
Grande Ile.jpg
Répondre

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités