Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 25 juil. 2018, 08:05

314 - Les étangs de Saint-Hilaire-du-Harcouët entrent dans le réseau des refuges
Jeudi 19 juillet, Monsieur Deniau, maire adjoint, nous a reçus en mairie pour la signature de la convention. Philippe Gachet représentait le président pour l'occasion. Le réseau compte maintenant plusieurs municipalités (Avranches, St Martin des Champs, Bourgtheroulde, St Hilaire du Harcouët). Suivant les circonstances locales, nous pouvons participer à une meilleure connaissance de l'avifaune et en faire part à la population, la presse locale jouant un rôle important, ou encore aider à une meilleure prise en compte de la biodiversité sur le site concerné comme c'est le cas ici à St Hilaire où nous réalisons des relevés depuis 2 ans. Un premier bilan avait déjà été publié pour inciter la municipalité à considérer le site autrement que sous le seul angle de l'accueil du public. une belle expérience de gestion différenciée a déjà été mise en place sur une partie du parc. Des animations ouvertes au public sont aussi des leviers locaux non négligeables.
A ce jour, 21 visites ont eu lieu depuis mars 2016 auxquelles s'ajoutent des données personnelles de Ph. Gachet du début du siècle. Un second bilan est en cours de rédaction pour maintenir les contacts avec la municipalité et les services techniques.
Pièces jointes
1.JPG
Signature de la convention : J Collette (correspondant du refuge), M Deniau, maire adjoint, Ph Gachet, administrateur du GONm (photo F Pottier)
2.JPG
Gestion différenciée : la prairie entre l'arboretum et la rivière est en place pour tout l'été (Photo Philippe Gachet)
2.JPG (226.27 Kio) Consulté 606 fois
3.JPG
Un des effets de la collaboration du GONm : la végétation des rives n'est plus fauchée (ici sur les vases du bief)
3.JPG (221.16 Kio) Consulté 606 fois
4.jpg
La presse est un relai capital pour démultiplier l'impact des actions associatives
4.jpg (211.66 Kio) Consulté 606 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 29 juil. 2018, 07:42

315 - Un nouveau refuge pour une commune nouvelle du Sud-Manche : le Grippon
A le demande des propriétaires (ancienne commune de Champcervon/50), cette petite ferme est entrée dans le réseau en juillet. Entre sittelle et fauvette des jardins, le cadre est attractif pour les oiseaux et les ornithos! Verger de pommiers haute tige, zone humide bien conservée, talus des remblais SNCF très boisés, fontaines et ruisseaux, il y a un beau concentré d'habitats.
Pièces jointes
DSC05026.JPG
Une expérience à noter : ce talus boisé a en fait été déplacé! Le conducteur de la pelle a été assez adroit pour reconstruire le talus plus loin tout en replantant les cépées et autres arbres! (Saules, noisetiers, érable champêtre, houx...)
DSC05026.JPG (227.34 Kio) Consulté 572 fois
DSC05022.JPG
Le vieux pommier est remarquablement inapte à la cicatrisation rapide ce qui en fait un tronc creux à humus irremplaçable en quelques décennies, beaucoup plus rapidement que n'importe quel arbre forestier. Ici, les insectes saproxylophages sont déjà en place...
DSC05022.JPG (212.85 Kio) Consulté 572 fois
DSC05025.JPG
Des frênes têtards remarquables

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 03 août 2018, 07:50

316 : un refuge aussi pour les hommes à la Mouche/50
Depuis 2006, c'est un plaisir chaque année de faire un relevé au refuge de la Deurie en compagnie de M. Corbin. Les anciennes parcelles bocagères ont été plantées de massifs de plantes décoratives, le réseau de haies a été complété. Mais la "nature" a sa place, la fauvette des jardins circule dans les arbustes exotiques, les insectes butineurs ont le choix entre les touffes d'épilobes en épi indigènes et les persicaires horticoles plus sophistiquées car ici, le jardinier laisse assez de liberté à la flore locale - ailleurs traitée de "mauvaise herbe - pour qu'elle trouve sa place au milieu des plantes introduites. Et les locataires du gîte ont bien de la chance de profiter du cadre!
Un contact pour la location du gîte : 02 33 61 50 75 ou par internet.
D'autres messages illustrés sur ce refuge : 116 page 12 de ce fil et 246 page 26
Pièces jointes
1.JPG
La fauvette des jardins est aussi en location estivale ici!
1.JPG (215.38 Kio) Consulté 548 fois
2.JPG
Il n'y a pas que les murs de pierre : bien rangés, les morceaux de bois débités de la branche morte font aussi l'affaire.
2.JPG (215.69 Kio) Consulté 548 fois
3.JPG
Le pic épeiche trouve le vieux chêne à son goût.
3.JPG (208.71 Kio) Consulté 548 fois
4.JPG
L'épilobe en épi se la joue "plante décorative", pour le plus grand plaisir des abeilles locales.
4.JPG (205.48 Kio) Consulté 548 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 29 août 2018, 13:33

317 - De la pelouse au bois!
L'expérience de pelouse/prairie non tondue déjà évoquée plus haut (message 312 page 34 de ce fil) s'est terminée par l'exportation de la végétation herbacée arrachée à la main sur les 40 m2, et ce afin de trier les jeunes pousses d'arbres et d'arbustes. Au total, sur les 40 m2, 24 chênes, 2 aubépines, 2 ronces, 1 prunellier (et une spirée sp.) ont été comptés en fin d'expérience. Pour info, le chêne le plus proche est situé à 35 m de là. Il n'y a que le geai semeur pour expliquer cette apparition! Une aubépine est plus proche (10 m) mais ça fait loin pour un coup de vent violent! On peut admettre que ces semis sont probablement l'oeuvre des oiseaux (un haut mur sépare le chêne de la parcelle étudiée, les rongeurs sont à exclure)
L'arrachage de la végétation a mis en évidence 5 fourmilières en relief ("fourmis rouges"), de ces amas de terre fine consolidés par les plantes herbacées prise dans l'édifice. Les galeries et nids de campagnols sont apparemment plutôt localisés dans les secteurs de dactyles.
Si le geai est bien le semeur de glands, il est intéressant de noter que les chênes ne sont pas disséminés au hasard mais plutôt groupés, ce qui signifierait que le geai sait retrouver la zone d'enfouissement des glands à chaque voyage, technique qui doit lui faciliter les recherches quelques mois plus tard pour les retrouver.
Pièces jointes
1.JPG
Tri en cours : aubépines (orange), prunellier (bleu), chêne (rouge)
1.JPG (207.61 Kio) Consulté 463 fois
2.JPG
arrachage terminé
2.JPG (198.65 Kio) Consulté 463 fois
3.JPG
fourmilière
3.JPG (208.12 Kio) Consulté 463 fois
4.JPG
galeries de campagnol sous dactyle
4.JPG (216.29 Kio) Consulté 463 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 02 sept. 2018, 18:30

318 - Dans l'eau au Grippon
Suite de la visite du refuge (voir 315 ci dessus)
Yves Le Monnier, est venu au refuge de M. Pinet faire des prélèvements d'eau pour y rechercher la microflore et la microfaune. Le monde microscopique est infiniment complexe... Quelques exemples proposés par Yves ci dessous. Ce sont ses commentaires qui sont collés à chaque document.
Pièces jointes
diat sur racine de lentille d'eau st9 20x BF - Copie.jpg
Diatomées sur racine de lentille d’eau :
1 – Eunotia 2 – Meridion 3 – Eunotia encore
diat sur racine de lentille d'eau st9 20x BF - Copie.jpg (225.77 Kio) Consulté 417 fois
Paramecium .JPG
Les paramécies (genre Paramecium) sont des protozoaires ciliés fréquents autrefois en eaux douces riches en macrophytes et en débris végétaux. Ici les spécimens ont été colorés avec du rouge neutre, un colorant vital. Il est plus rare de les observer à présent.
Paramecium .JPG (223.37 Kio) Consulté 417 fois
Volvox aureus .jpg
Volvox aureus, vois ci dessous
Volvox aureus .jpg (157.58 Kio) Consulté 417 fois
Volvox aureus  (2).jpg
Volvox aureus EHRENBERG, 1832 est une algue verte (Chlorophyta Volvocales) qui forme en colonies sphériques formées de nombreux individus unicellulaires. On peut le trouver dans des eaux riches en nitrates.
Volvox aureus (2).jpg (68.42 Kio) Consulté 417 fois
Graptoleberis testudinaria (Cladocera).jpg
Graptoleberis testudinaria (FISCHER, 1848) est un cladocère (puce d’eau) de la famille des Chydoridae. L’espèce est commune dans les biotopes riches en macrophytes immergés (ici les racines des lentilles d’eau). Il se nourrit de petites particules du périphyton, c'est-à-dire la biocénose établie autour des végétaux immergés.
Graptoleberis testudinaria (Cladocera).jpg (84.5 Kio) Consulté 417 fois
Ostracoda .jpg
Les ostracodes (classe des Ostracoda) sont des crustacés microscopiques marins ou d’eau douce. Le corps est protégé par une coquille bivalve ouverte ventralement.
Ostracoda .jpg (224.13 Kio) Consulté 417 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 18 sept. 2018, 19:02

319 - Pratiques douces sur ferme bio : Lolif/50
Relevé de septembre en bocage (8h-10h)... Oiseaux pas très loquaces; 28 espèces quand même en 2 heures, dont le pouillot fitis, la mésange nonnette et un groupe de 11 faisans nés sur place! Les rouges-gorges commencent à se manifester (16 contacts dont 11 chanteurs), les véloces sont aussi notables (11 dont 1 chanteur) mais bien peu de merles (5). Une buse mue et perd une rémige porteuse de la trace bien caractéristique de l'impact du plomb. Visiblement, elle avait un bon karma et a résisté! (le refuge est en réserve de chasse sur 20 ha).
Les ronciers de limite déjà notés en 2016 se développent : accenteur, grive musicienne, rouge-gorge apprécient ces jeunes stades qui colonisent la clôture de fils barbelés. Une parcelle de maïs réjouissante : le "sous-bois" est une pelouse de renouées, de chénopodes riches en graines. Le sol de la culture n'a pas été désherbé chimiquement comme le veut le cahier des charges bio: ça se voit et il est probable que les passereaux granivores du secteur connaissent l'adresse! Une observation similaire a déjà été rapportée sur la culture de maïs en bio sur le refuge des Petites Echommes à St Senier sous Avranches (message 240 page 25 de ce fil: viewtopic.php?f=12&t=571&p=4805&hilit=l ... mmes#p4805
Pièces jointes
1.JPG
Il y a deux ans...
1.JPG (211.52 Kio) Consulté 242 fois
2.JPG
Etat actuel de la clôture de ronce "naturelle" doublant le ronce "artificielle" de barbelés.
2.JPG (208.43 Kio) Consulté 242 fois
3.JPG
Culture de maïs non désherbée : le développement (retardé par le travail mécanique) des adventices ne gêne pas le maïs.
3.JPG (223.1 Kio) Consulté 242 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 30 sept. 2018, 13:46

320 - Le calme de septembre aux étangs de St Hilaire
Temps frisquet, gelée blanche... Aucun coureur matinal à notre arrivée à 8h30. Les colverts s'envolent haut, peut-être perturbés pas le ballon qui passe dans le ciel. Le groupe de 72 canards correspond à peu près au nombre d'hivernants habituel. Au total en 1 heure, 18 espèces : à part le pouillot véloce (6 dont 1 chanteur), tous les estivants ont quitté les rives de l'Airon. Spectaculaires, deux nids de frelons asiatiques haut perchés dans les peupliers sont bien visibles. Nous leur attribuons d'abord le regroupement bruyant d'une trentaine de corneilles, en fait perchées sur d'autres arbres. Le plus remuant s'avère être le rouge-gorge, chanteur (4 sur 7 individus) et bagarreur. Visiblement, le cantonnement solitaire est déjà de règle. Au moins 7 merles, score rassurant vu la mortalité due au virus Usutu qui a éclairci les rangs de l'espèce dans certaines régions proches.
A noter que les massifs de renouée du Japon ont été fauchés depuis le dernier passage et la remarque glissée dans le CR adressé à la mairie. Il va falloir maintenant convaincre le même service que l'herbe de la pampa n'est pas non plus la bienvenue...

Photos de Pascal Dadu
Pièces jointes
1.JPG
Rouge-gorge à queue blanche : je suis chez moi.
2.JPG
Concert et concentration temporaire de corneilles noires.
2.JPG (232.7 Kio) Consulté 122 fois
3.JPG
Un des nids de frelon asiatique
3.JPG (222.4 Kio) Consulté 122 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 01 oct. 2018, 07:25

321 - Un refuge en lycée agricole : Coutances
C'est une longue histoire : notre collègue Alain Aupoix, enseignant dans l'établissement, plaidait "notre cause" depuis quelques années. Il faut préciser que l'environnement était devenu favorable : zéro phyto, pratiques bio, pose de nichoirs, label éco jardin, etc., les différents compartiments de l'établissement avaient déjà mis en oeuvre des mesures favorables à la biodiversité. Le 22 mars dernier se tenait au lycée une journée spécialement dédiée aux pratiques vertueuses à l'occasion de la remise du label Eco Jardin. Le GONm participa sous forme d'une présentation des liens entre jardins et oiseaux, participation qui concrétisa les démarches d'Alain en interne. Monsieur Bulot, proviseur, proposa au GONm l'attribution du titre de "refuge", la convention étant signée peu après.
Restait à faire connaitre le nouveau statut, ce qui donna lieu à une "inauguration" le 22 septembre, sous une pluie exceptionnelle (qui nous obligea à réduire le programme!)
Ce nouveau refuge (311) est remarquable par le symbole qu'il représente : les générations d'étudiants et apprentis qui passeront par cet établissement sont assurées de recevoir un enseignement ouvert sur les mesures de gestion respectueuses de l'environnement. On ne peut que souhaiter que tous les lycées agricoles de toutes les spécialités suivent le même chemin!
Merci à Alain pour sa ténacité qui a payé! Le cadre remarquable du lycée pourra devenir un lieu privilégié d'animations proposées au public du Coutançais.
Photos de Philippe Gachet venu représenter le GONm en tant qu'administrateur.
Pièces jointes
A.JPG
Monsieur Bulot rappelant la démarche globale de l'établissement aux multiples formations
A.JPG (120.71 Kio) Consulté 96 fois
B.JPG
Alain Aupoix, l'homme du jour
B.JPG (131.91 Kio) Consulté 96 fois
C.JPG
Jean Collette, responsable du réseau des refuges du GONm. Quand la génération du DDT s'adresse à celle du glyphosate... A chacun son combat!
C.JPG (119.69 Kio) Consulté 96 fois
D.JPG
Une petite pancarte pour un grand pas! (on ne voit pas la pluie sur la photo...)
D.JPG (158.14 Kio) Consulté 96 fois

collette
Messages : 703
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 05 oct. 2018, 07:47

322 - Un camping au vert à Longueville/50
La convention 50/130 signée le 3 octobre 2018 a quelque chose d'original : elle concerne un camping (Longueville est à proximité de Granville), mais pas n'importe quel camping! Le cadre bocager a non seulement été intégralement conservé mais d'anciennes haies ont même été reconstituées. Bosquets, zones humides, prairies naturelles sont restés en place et participent à l'intégration des infrastructures dans l'environnement. Un tronçon de vieux chemin creux existe encore en limite de propriété. Côté gestion, la tonte n'est pas systématique là où elle n'est pas nécessaire... d'où parfois le questionnement des clients!
Le GONm est heureux de s'investir aux côtés de Monsieur Arondel dans sa démarche de protection de la biodiversité. Nos relevés serviront de base objective a de l'information distillée sur le site à disposition des vacanciers. Les vieilles haies bocagères par exemple sont riches de nombreuses essences, les plantes à fleur des prairies, de la zone humide ne demandent qu'à être mises en valeur. Nul doute que les amoureux de nature fréquenteront avec plaisir "O2 camping" puisque c'est sa dénomination commerciale! Le lièvre et la ronde de mésanges à longue queue rencontrés lors du premier relevé sont de bons ambassadeurs... O2 camping est le premier camping du réseau des refuges du GONm.
Pièces jointes
photo environnement.jpg
Des vacances entre prairie en fleur et bosquet pluri centenaire.
photo environnement.jpg (219.5 Kio) Consulté 60 fois
dépliant.jpg
dépliant.jpg (217.46 Kio) Consulté 60 fois

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité