Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 879
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 15 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 15 mai 2019, 14:54

342 - Des orchidées aussi sur les refuges
A Montmartin-sur-Mer, la pelouse a conservé la mémoire de la flore sauvage locale : sur une surface de 40 m2, au moins 63 pieds de l'Ophrys apifera, l'Ophrys abeille. Pour les protéger de la tondeuse, des plaques bricolées avec un trou : comme des nichoirs à orchidée!
Pièces jointes
DSCF0395.jpg
Des fleurs qui seront bien développées en juin
IMG_3283.jpg
protections au sol
IMG_3283.jpg (286.85 Kio) Consulté 2547 fois

collette
Messages : 879
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 15 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 20 mai 2019, 11:51

343 - Rendez vous au jardin : aussi pour les oiseaux
Le jardin Flore et Sens de Coutances est un refuge du réseau du GONm. Monsieur et Madame Zynfogel sont particulièrement attentifs à la vie sauvage qui s'invite dans leur beau jardin. La convention signée en avril 2015 concerne un jardin de 1,5 ha et son plan d'eau. Les correspondants en sont Catherine Burban et Michel Roussel.
Maxime Spagnol va animer une sortie oiseaux ouverte au public le samedi 8 juin à 14 h. Pour l'occasion, le GONm a retiré pour l'occasion des plaquettes "oiseaux des parcs" qui seront offertes aux participants.
Pièces jointes
test.jpeg
Ouest-France, 20 mai 2019;
Annonce du RV du 8 juin.

collette
Messages : 879
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 15 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 14 juin 2019, 07:58

344 - les étangs de Saint-Hilaire : "opération médias" locale
La dernière visite a été le prétexte à provoquer une rencontre avec la presse locale (voir sur le fil "communication" les messages 739-740-741). Depuis le dernier relevé (337 sur ce fil), le belle saison avance et la pression d'entretien des lieux public augmente. Il faut tondre et tailler pour conserver l'aspect esthétique attendu du public. C'est là qu'il faut pouvoir commencer à tordre cette vision encore largement répandue parmi les citoyens.
Le bilan envoyé à la mairie comme à chaque visite reprend quelques informations, l'objectif étant de préparer les esprits à des demandes de gestion douce plus pressantes.
Pièces jointes
AA.jpg
Le bilan envoyé à la mairie/feuille 1
AB.jpg
bilan/feuille 2; en vert, le texte fourni à la presse.
AB.jpg (239.34 Kio) Consulté 2164 fois
A.jpg
La conservation des vieux arbres de la rive du cours d'eau sera certainement un des enjeux majeurs des échanges à venir. Lors de la visite, la famille de grimpereaux circule et chasse dans ce vieux frêne.
A.jpg (340.61 Kio) Consulté 2164 fois
B.jpg
Le pic épeiche est venu "se faire le bec" sur ce vieux frêne.
B.jpg (321.25 Kio) Consulté 2164 fois
C.jpg
La femelle de colvert entraine sa nichée de canetons en les faisant circuler à l'abri de la végétation des rives. Le non fauchage de cette zone de végétation est un autre enjeu des échanges avec la municipalité.
C.jpg (327.66 Kio) Consulté 2164 fois
D.jpg
Le moineau venu chasser sur les aulnes et saules de la rive parcourt une longue distance depuis son nid sous un des toits de la ville. C'est le parfait exemple de complémentarité entre refuge et ville, les martinets et hirondelles étant encore plus remarqués.
E.jpg
Le pigeon ramier est une des espèces en expansion actuellement, sa démographie est positive. Cet individu est photographié sur un des arbres du refuge,en passant "sous" lui, sans qu'il ne bouge d'une plume. Ce comportement confiant est nouveau ici "en campagne"...

collette
Messages : 879
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 15 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 23 juin 2019, 12:16

345 - les nichoirs au jardin à Saint-Hilaire-du-Harcouet
Tout jardin urbain devient plus qu'un refuge dans l'ambiance actuelle de régression de la biodiversité. Ne serait-ce que grâce au taux de boisement de ces quartiers péri urbains nettement supérieur à ce qu'il est maintenant dans bien des secteurs en zone rurale, de nombreuses espèces affichent des densités de population nettement supérieures à celles de "la campagne".
Ici, un jardin classique, des arbustes d'ornement, des plates bandes d'aromatiques, des planches de légumes. Et quelques nichoirs : l'un occupé ce printemps par le rougegorge est classique. Un autre, nichoir boite à lettre pourtant en situation habituelle... est boudé. Par contre le même caché au sein d'un buisson sera choisi par le couple de mésange charbonnières malgré le fait que l'accès en est un peu compliqué. Allez savoir pour quelle raison le couple a fait ce choix!...
Pièces jointes
A.jpg
rougegorge supportant le gite du vaisseau!
A.jpg (296.48 Kio) Consulté 2088 fois
B.jpg
Le nichoir boite à lettre n'a pas trouvé preneur cette année 2019.
B.jpg (326.37 Kio) Consulté 2088 fois
C.jpg
Par contre, au coeur du buisson...
C.jpg (332.16 Kio) Consulté 2088 fois
D.jpg
bien enfermé, ce nichoir a plu aux charbonnières!
D.jpg (388.22 Kio) Consulté 2088 fois

collette
Messages : 879
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 15 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 28 juin 2019, 17:08

346 - gobemouche fidèle au refuge
A Saint-Brice, près d'Avranches, le gobemouche gris est fidèle au nichoir... qui ne lui était pas destiné! Voir le message 309 sur ce fil page 34 : l'an dernier "il" (si c'est le même couple...) a profité du nettoyage du nichoir après le départ de la nichée de charbonnières pour occuper le nichoir ouvert! Cette année, même procédé! Timing parfait côté succession entre la nidification des premiers nicheurs sédentaires et l'arrivée des migrateurs...

Commentaire Andrée Lasquellec :
"Le couple est arrivé vers la 3ème semaine de mai (du moins vus par moi), la couvaison a commencé autour du 5/6 juin. Je pense que c'est le même couple que l'an dernier qui avait déjà occupé ce nichoir. "
Photos Andrée Lasquellec
Pièces jointes
A.jpg
Trois poussins au nid.
B.jpg

pgachet
Messages : 813
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 12 juil. 2019, 09:01

347- Visite du refuge du collège du moulin de haut à Percy

Cette visite s’est effectuée relativement tard en saison de reproduction.
Elle a permis de constater tous les efforts accomplis dans l’établissement en faveur de la biodiversité : zéro pesticide, nichoirs à oiseaux, hôtel à insectes, fauche tardive de certaines zones, potager des élèves, prairie fleurie, maintien de bandes herbeuses et fleuries et du boisement existant, etc.
22 espèces ont été contactées pour un total de 56 oiseaux. La date tardive explique éventuellement la baisse du nombre d’espèces (25 lors de la précédente visite), certaines se montrant déjà plus discrètes à cette période.
Quelques éléments sont à retenir :
- la nidification du rougequeue noir dont le nid est installé sur une petite corniche dans une cour intérieure du collège.
- l’abondance de la linotte mélodieuse, espèce encore placée sur la liste normande des espèces menacées : cette espèce trouve au collège et ses alentours les petites graines dont elle se nourrit. Le chardonneret élégant à la situation comparable est bien présent lui aussi.
- le ballet incessant des hirondelles de fenêtre qui sont abondantes dans la commune et qui, là, se sont installées sur la construction neuve de l’école primaire voisine. Certaines d’entre elles captent des proies sur le toit du collège.
- la constance du roitelet huppé et du verdier, espèces inféodées aux résineux.
- l’absence de mouvement autour des nichoirs dont l’un a cependant pu être occupé.
Nous constatons que le milieu reste stable et accueille toujours une bonne diversité d’oiseaux. On ne peut qu’encourager la poursuite de pratiques vertueuses qui seront d’autant plus fructueuses que les élèves y tiendront toujours un rôle actif.
Bravo à toute l'équipe du collège pour sa détermination à former des élèves citoyens et merci à M. Guillerm, principal du collège pour son accueil et son intérêt pour l'environnement et la biodiversité. Comme quelques autres petits collèges du département de la Manche, le collège de Percy est menacé de fermeture.

La suite en images :
P1080416.JPG
Le panneau refuge est bien en vue à l'entrée du collège.
P1080416.JPG (184.15 Kio) Consulté 1544 fois
P1080386.JPG
Le potager s'est transformé en prairie où circulent abeilles, bourdons et xylocopes. La commune de Percy a fait don au collège de l'exposition grand format de Serge Mouhedin présentée en 2018 dans les rues de la ville.
P1080386.JPG (230.27 Kio) Consulté 1544 fois
P1080405.JPG
Une partie de la pelouse sera fauchée tardivement.
P1080405.JPG (192.82 Kio) Consulté 1544 fois
P1080439.JPG
Une petite bande en limite est laissée en libre évolution.
P1080439.JPG (198.47 Kio) Consulté 1544 fois
P1080403.JPG
Le gobemouche gris bénéficie de postes de chasse intéressants.
P1080403.JPG (100.86 Kio) Consulté 1544 fois
P1080431.JPG
Le rougequeue noir s'est installé dans une des cours intérieures qui n'est pas accessible aux élèves qui ont cependant la possibilité d'observer cette nidification à partir du hall principal.
P1080431.JPG (146.89 Kio) Consulté 1544 fois

pgachet
Messages : 813
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 12 juil. 2019, 10:16

348- Un autre refuge en milieu scolaire

L'EREA Robert Doisneau (LEA désormais) est un établissement saint-lois accueillant des élèves en difficulté scolaire agés de 16 à 18 ans et préparant des CAP dans différents domaines (cuisine, hôtellerie, menuiserie, peinture, maçonnerie, couverture, travaux paysagers et agent technique de collectivités). Cet établissement est devenu refuge GONm en 2011. Une cinquantaine d'espèces a été observée sur le site depuis cette date.

La visite annuelle a été relativement tardive par rapport à la période de reproduction mais a permis de noter tout de même 19 espèces pour un total de 66 oiseaux. A cette période, les oiseaux chantent moins et certains sont très discrets encore occupés à la nidification. D’où la difficulté à relever un nombre important d’espèces.
Le milieu a peu évolué : il y a donc stabilité. La zone humide située à l’arrière des salles de classe est de plus en plus boisée et touffue. C’est toujours la partie sud qui est la plus riche en oiseaux : elle est bien boisée d’arbres de haut jet, d’espèces de bourrage, d’arbustes d’ornements et de haies diversifiées, elle abrite aussi la section travaux paysagers qui y effectue des travaux d'entretien. Certains espaces sont en herbe ou à nu, ce qui favorise les espèces piétonnes comme les merles, les grives, les accenteurs et les rougegorges. Les bâtiments sont attractifs pour les moineaux et les troglodytes. La mosaïque de micro-milieux plus ou moins entretenus constituée ici est donc favorable à la biodiversité.
Quelques éléments sont à retenir :
- la population de moineaux domestiques reste constante avec 2 à 3 couples nicheurs.
-Le bouvreuil pivoine, espèce menacée un peu partout en Normandie résiste à l’EREA.
- Le chardonneret élégant granivore reste assez abondant.
- Peu d’oiseaux insectivores sont observés, si ce n’est la fauvette à tête noire et le pouillot véloce , amateurs de zones boisées denses.
- Les nichoirs ne sont pas occupés mais il est un peu tard pour observer une éventuelle occupation. En 2018, un nichoir avait été utilisé par la mésange charbonnière.
P1080571.JPG
A l'entrée de l'établissement, on trouve surtout des espèces d'ornement, résineux, érables et chênes
P1080571.JPG (257.71 Kio) Consulté 1543 fois
P1080551.JPG
La partie sud du lycée est boisée, elle est entretenue et exploitée par les élèves de la section "Travaux paysagers". Les bordures ne sont pas fauchées.
P1080551.JPG (227.28 Kio) Consulté 1543 fois
P1080552.JPG
Chaque élève dispose de sa parcelle. Les haies monospécifiques qui les entourent attirent les accenteurs mouchets.
P1080552.JPG (250.85 Kio) Consulté 1543 fois
P1080563.JPG
Un jardin d'agrément avait été installé il y a quelques années. La végétation y a prospéré. Le bouvreuil apprécie ce secteur dense et peu fréquenté. Le professeur à l'origine de cette création est aujourd'hui le principal du collège de Percy évoqué plus haut.
P1080563.JPG (290.74 Kio) Consulté 1543 fois
P1080565.JPG
Des nichoirs ont été installés en 2017 par les élèves de menuiserie en collaboration avec le GONm .
P1080565.JPG (196.24 Kio) Consulté 1543 fois
P1080560.JPG
La grive musicienne est peu farouche!
P1080560.JPG (217.22 Kio) Consulté 1543 fois

pgachet
Messages : 813
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 12 juil. 2019, 12:30

349- Un nouveau refuge à Saint-Lô

Monsieur et Madame Plut ont accueilli Alain Brodin et Philippe Gachet pour une première visite de leur nouveau refuge des Ruinières à Saint-Lô. La propriété grande d'1,5 hectare est une ancienne ferme constituée d'une maison d'habitation, d' anciens bâtiments agricoles de deux jardins d'agrément très boisés et de prairies pouvant accueillir des chevaux. La proximité du plan d'eau des Ruinières (site bien suivi par les observateurs) en fait un lieu de survol d'espèces liées aux milieux humides comme le héron, le grand cormoran, la mouette rieuse et quelques limicoles.
26 espèces ont été observées sur le site lui-même, mêlant espèces de milieux bâtis, espèces des milieux boisés et espèces des milieux agricoles. La diversité s'est certainement accrue avec le passage de l'activité agricole à une activité plus résidentielle. L'espace a été réaménagé et l'entretien de certains secteurs est beaucoup moins intensif.
Quelques espèces retiennent l'attention :
-le gobemouche gris très présent et très actif : 2 couples sont présents et un nid est découvert dans une cavité sous une gouttière.
-la sittelle torchepot : une famille est observée, des jeunes suivant un adulte. Cette espèce forestière se raréfie en bocage du fait de la disparition des haies traditionnelles avec arbres de haut jet.
-la bergeronnette grise niche dans le bâtiment d'habitation: un adulte transporte de la nourriture.
-la mésange nonnette est entendue. C'est également une espèce forestière relativement peu abondante en zone de bocage.
-le faucon crécerelle est vu en vol mais sa nidification dans un trou de boulin d'un des bâtiments est connue ( visible de la route qui longe la propriété) et annuelle.
-le roitelet huppé exploite les quelques résineux d'ornement. Son cousin, le roitelet à triple-bandeau n'a pas été vu ce jour mais peut être présent aussi.
-le chardonneret élégant est omniprésent comme un peu partout dans la région cette année. De nombreux allers et retours sont observés.
- la grive draine profite assurément de la rangée de peupliers située en contrebas du terrain sur une zone déprimée humide.

Les haies bien denses situés en limite nord sont bien sûr accueillantes pour la fauvette à tête noire et le pouillot véloce.

Les pratiques d'entretien douces et raisonnées créent une belle diversité : le bouvreuil pivoine manque à l'appel mais nul doute qu'il ne soit présent puisqu'il est régulièrement observé à proximité immédiate.
Le site présente donc de nombreux aspects intéressants grâce à une belle diversité de micro-milieux.
P1080448.JPG
La maison d'habitation et le jardin à l'avant , très boisé avec arbres d'ornement, arbustes et buissons. Le bâtiment à droite accueille au moins deux couples d'hirondelle rustique. La pelouse est plutôt une prairie.
P1080448.JPG (152.55 Kio) Consulté 1539 fois
P1080455.JPG
Un ancien jardin fruitier où circulent abondamment les chardonnerets.
P1080455.JPG (248.22 Kio) Consulté 1539 fois
P1080446.JPG
Le gobemouche gris est très présent.
P1080446.JPG (182.06 Kio) Consulté 1539 fois
P1080451.JPG
Alain en grande discussion avec Monsieur et Madame Plut, les propriétaires du refuge. A l'arrière, le bâtiment où a niché le faucon crécerelle et la rangée de peupliers qui attire la grive draine. Le plan d'eau est en bas à droite.
P1080451.JPG (218.16 Kio) Consulté 1539 fois
Pièces jointes
bergrisesaintlo.jpg
La bergeronnette grise niche dans un des bâtiments.
bergrisesaintlo.jpg (54.52 Kio) Consulté 1539 fois

collette
Messages : 879
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 15 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 13 juil. 2019, 08:12

350 - 43 visites, 43 espèces!
Le refuge des lagunes de l'entreprise APTAR à Brécey couvre un peu plus d'un hectare, partagé entre masses d'eau (3500 m2) et peupleraie (3000m2, riche d'une belle station de Lathrée clandestine), le reste étant occupé par des haies et des zones de circulation. Depuis la signature de la convention en septembre 2016, le site est visité si possible chaque mois. Ce vendredi 12 juillet, le grèbe castagneux est à la fête : 2 adultes nourrissent 5 poussins encore bien jeunes. Le printemps avait pourtant mal commencé avec une tempête qui avait mis à mal le nid exposé au vent!
Plaisanterie du jour, la bergeronnette grise est notée pour la première fois : c'est la 43e espèce... pour le 43e relevé!
Pièces jointes
A.jpeg
le relevé de terrain sur plan. Le ramier couve dans le lierre, la famille de merle circule dans la peupleraie (nid dans un sureau)
B.jpg
Bilan envoyé au service environnement de l'entreprise. Chaque fois que possible, quelques documents photo accompagnent le message : la fonction "pédagogique" est au moins aussi importante que le résultat du recensement. La fauche a été largement retardée, les zones de lisière de haie sont délaissées et les rives des bassins sont laissées en l'état.
C.jpg
La poule d'eau sous trois angles ce jour!

GERARD
Messages : 867
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par GERARD » 22 juil. 2019, 19:10

bonjour

Au refuge de St Germain des Angles/Eure (mon jardin) en plein soleil !

- PIC VERT immature :
pic vert juv11.jpg
pic vert juv11.jpg (362.51 Kio) Consulté 1140 fois
sous les herbes
pic vert juv9.jpg
pic vert juv9.jpg (285.71 Kio) Consulté 1140 fois
des fourmis
pic vert juv10.jpg
pic vert juv10.jpg (253.55 Kio) Consulté 1140 fois
c'est bon ! et une !
pic vert juv12.jpg
pic vert juv12.jpg (352.08 Kio) Consulté 1140 fois
il fait chaud
pic vert juv13.jpg
pic vert juv13.jpg (298.28 Kio) Consulté 1140 fois
- et aussi 2 CHARDONNERETS

jeune
chardonneret juv1.jpg
chardonneret juv1.jpg (281.29 Kio) Consulté 1140 fois
quémande
chardonneret juv3.jpg
chardonneret juv3.jpg (289.84 Kio) Consulté 1140 fois
nourrissage
chardonneret juv2.jpg
chardonneret juv2.jpg (296.52 Kio) Consulté 1140 fois
pour une ornithologie plurielle

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités