Archives

Annonces, animations, stages, sorties & évènements de l'association
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 03 févr. 2019, 16:26

88
1987 07 29 - Surville - Vauville - animation estivale -
"Groupe ornithologique bas-normand"... Il y aurait matière à écrire un répertoire de toutes les dénominations dont notre association a été affublée. Bernard Braillon, qui était professeur de physique à l'université de Caen, avait son bureau au sous-sol dans l'aile de sciences. Sa porte était "décorée" de toutes les coupures d'adresses farfelues qui lui étaient adressées en tant que président du GONm (qui fut d'abord simplement "groupe ornithologique régional"). Début 21e siècle, nous sommes plutôt "groupement ornithologique normand", influence probable de la mode des groupements de producteurs ou de consommateurs?
L'animation qui est rapportée ici date d'une époque heureuse où le SMET (Syndicat mixte d'équipement touristique, ancêtre du SyMEL actuel, dépendant du Conseil général/départemental, gérant entre autres à l'époque les animations nature touristiques), le Conservatoire du littoral et le GONm avaient des relations fructueuses.
Pièces jointes
.jpg
Ouest-France, 29 juillet 1987
Contrairement aux animations couvrant les autres mois de l'année dans le calendrier du GONm, celles des deux mois d'été visent surtout un public de vacanciers.
.jpg (204.95 Kio) Consulté 993 fois

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 07 févr. 2019, 15:49

89
1989 02 00 - BIROE - comptages - résultats - communication
BIRS, BIROE, WI, les sigles ont évolué, l'organisation aussi mais le but est resté le même : approcher quantitativement les populations de limicoles, d'anatidés, de bernaches, etc. aussi bien à l'échelle régionale que nationale ou internationale. Pour l'organisateur, réussir à motiver suffisamment de collègues pour couvrir le terrain est toujours un enjeu majeur, l'objectif étant de "faire remonter" des chiffres les plus fiables possible. Inversement, les retombées locales sont rarement mises en oeuvre autrement que sous forme de bilans adressés aux participants.
Les trois coupures de presse qui suivent sont quasiment similaires : elles reprennent un texte manuscrit qui leur a été envoyé comme synthèse un peu maniérée des résultats. Il n'est pas facile de traduire de façon lisible pour le grand public des données numériques un peu arides pour qui n'est pas averti ...
Pièces jointes
19890200 -texte manuscrit.jpg
Manuscrit (1ère page) envoyé aux 3 journaux locaux du Sud Manche
19890212 - OF.jpg
Ouest-France, 12 février 1989
19890212 - OF.jpg (216.99 Kio) Consulté 969 fois
19890217 - la Gazette.jpg
La Gazette de la Manche, 17 février 1989
19890217 - la Gazette.jpg (220.35 Kio) Consulté 969 fois
19890219 La ML.jpg
La Manche libre, 19 février 1989
19890219 La ML.jpg (213.41 Kio) Consulté 969 fois
Dernière modification par collette le 07 févr. 2019, 16:19, modifié 1 fois.

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 07 févr. 2019, 16:13

90
1989- 04 - 00 - BIROE - Bernaches - communication -
Date imprécise mais après le décompte de mi mars 1989.
Roger Mahéo était le responsable national des décomptes de Bernaches et "nos" 300 +- bernaches à ventre pâle normandes (et plus précisément du havre de Sienne) nous motivaient.
Le premier document est le bilan 1988-1989 retourné aux participants. Le second est un texte qui a été proposé à la presse locale. (Pas d'article publié archivé).
Pièces jointes
A.jpg
Bilan normand de l'enquête annuelle "bernaches" pour l'année 1988-89
A.jpg (227.29 Kio) Consulté 965 fois
B.jpg
B.jpg (226.97 Kio) Consulté 965 fois

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 10 févr. 2019, 15:26

91
1989 02 04 - plantations - communication -
Conseils de saison, planter en pensant aux oiseaux ou réfléchir à l'enjeu que représentent certaines plantes comme le lierre. Des textes généralistes sont proposés à la presse. Jean-Michel Henry a pu intégrer ces propositions dans une série dite "Les oiseaux gagnent à être connus" dans les éditions du Courrier cauchoix. L'article a au moins été lu par l'administration, le Service régional de la protection des végétaux (DRAF de Rouen) nous ayant rappelé la question du feu bactérien qui interdit la plantation d'un certain nombre d'essences, dont malheureusement l'aubépine. Rien n'empêche de transplanter un pied spontané tel que les oiseaux en sèment une multitude chaque année, par contre la vente semble interdite. On aimerait que l'administration soit aussi attentive aux milliers de kilomètres de haies taillées aux engins mécaniques qui doivent transmettre sur les mêmes distances toutes les maladies potentielles des végétaux blessés. Ainsi, les travaux de "restauration" des ripisylves en cours ne doivent pas être très gênés par le risque de contamination des aulnes des rives par la maladie due à Phytophthora alni.
Pièces jointes
_0001.jpg
Texte manuscrit envoyé à la presse locale : exemple du lierre
_0002.jpg
3.jpg
Deux parutions de texte dans le Courrier Cauchois de février 1989.
3.jpg (240.24 Kio) Consulté 930 fois
4.jpg
Rappel à l'ordre administratif. Vu le nombre de pieds d'aubépine existant dans la nature, le feu bactérien aurait dû faire beaucoup plus de dégâts au verger normand. Précaution inutile?

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 13 févr. 2019, 10:56

92
1987 02 28 - poteaux téléphoniques - obturation - Yves Grall - Jean Collette -
1987 03 04 - poteaux téléphoniques - obturation -
Deux articles de presse du Sud Manche rapportent une activité qui n'était pas sans soulever la curiosité des passants (ou l'agressivité des chiens quand il fallait aller dans la cour de la ferme en bout de ligne...) La mortalité des oiseaux cavernicoles piégés par ces tubes aux parois lisses à l'intérieur fut sans doute importante.
1995 04 13 - poteaux téléphoniques - obturation - bilan - Jean-Marc Joly -
Jean-Marc avait pris le dossier en main pour le GONm et un de ses documents manuscrits ici reproduit fait le point sur les campagnes d'obturation. Un texte de présentation annexé a dû circuler dans le paresse professionnelle des Télécom.
Pièces jointes
A.jpg
Ouest-France, 28 février 1987. Yves, le perchman! Petit souvenir extrait des agendas: le 18 février, nous attaquions la RD Barenton-Mortain... et la neige se mit à tomber. Pas très agréable pour viser le sommet des poteaux!
Illustration extraite de "Oiseaux nicheurs du parc naturel régional Normandie-Maine", 1986; dessins de Jean-François Launay.
A.jpg (221.1 Kio) Consulté 888 fois
B.jpg
B.jpg (209.28 Kio) Consulté 888 fois
C.jpg
La Gazette de la Manche. (et les illustrations extraites de La Hulotte)
C.jpg (214.78 Kio) Consulté 888 fois
1.jpg
Historique des poteaux piégeurs rédigé par JM Joly
2.jpg
Texte de synthèse rédigé par JM Joly
3.jpg

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 14 févr. 2019, 09:42

93
1990 07 26 - entretien - bermes - polémique - Calvados -
Il y a près de 30 ans, la question de l'entretien des bermes (les "bernes" dit on souvent en Normandie!) faisait rage, et pas seulement, la taille des haies aussi était sur la sellette. Les conseils généraux et les DDE se penchaient sur la question mais les esprits n'étaient pas mûrs comme le montre cet article traduisant l'incompréhension de certains...

1991 06 21 - boisement - rives des routes départementales - Avranches -
La construction de la "4 voies" (RN175) traversant les prés de l'hôpital à Avranches sur un remblai avait créé un couloir de la mort comme partout dans les marais : les oiseaux traversent les voies au ras du sol contrairement aux secteurs en déblais. Les observations qui avaient été notées à l'occasion du quadrat sur les prés de l'hôpital avaient débouché sur des contacts fructueux avec les services de l'Equipement d'Avranches. Le GONm avait pu faire des relevés sur un tronçon à fauchage retardé (relevés Thierry Grandguillot & Jean Collette) d'une part, et d'autre part il avait été convenu de commencer à boiser les rives des remblais pour obliger les oiseaux à traverser les voies plus haut au-dessus des véhicules, ce qui fut commencé lors de l'hiver 1990-91. Depuis, au gré des changements de personnels, l'idée initiale a été oubliée, certaines tailles allant même à l'encontre du projet.

1991 07 00 - Avranches - prés de l'hôpital - quadrat oiseaux nicheurs - cadavres routiers -
Extrait du brouillon de synthèse de l'article destiné au Cormoran; partie traitant des cadavres.
Pièces jointes
A.jpg
Ouest-France, 26 juin 1990. Une vision aseptisée du paysage à travers les propos d'un responsable de la Chambre d'agriculture du Calvados.
A.jpg (267.58 Kio) Consulté 861 fois
B.jpg
La Gazette de la Manche, 26 juin 1991. Etrange mise en scène de la photo! Monsieur Arondel, deuxième à partir de la droite est devenu depuis maire de Ponts. Dommage que l'expérience de plantations se soit arrêtée en si bon chemin...
B.jpg (233.91 Kio) Consulté 861 fois
C.jpg
"JNE 1990", c'est à dire "journées nationales de l'environnement". On peut toujours penser que ces multiples "journées de..." sont relativement inutiles, elles ont au moins l'intérêt de motiver temporairement la presse locale pour des préoccupations qui ne sortiraient pas des cahiers d'observation en d'autres temps...

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 15 févr. 2019, 09:06

94
1989 05 30 - oisillons - nid - sauvetage - information -
Combien de fois faut-il expliquer la saison venue que récupérer une petite chouette "abandonnée" et la ramener à la maison n'est pas le bon geste?...
Une tentative de pédagogie locale dans le Sud Manche a été mise en place en 1989, expérience qu'il faudrait renouveler chaque printemps!

1898 06 09 - oisillons - nid - sauvetage - La Gazette de la Manche -
Pièces jointes
A.jpg
Dessin passe partout à l'encre JCo (de mémoire reproduit à partir d'un document anglais?)
A.jpg (236.27 Kio) Consulté 837 fois
B.jpg
Version envoyée à la presse locale, 30 mai 1989
C.jpg
Seconde version non exploitée
D.jpg
La Gazette de la Manche, 9 juin 1989
D.jpg (252.04 Kio) Consulté 837 fois

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 15 févr. 2019, 18:47

95
1973 07 00 - Argouges - Manche - remembrement - étude écologique et paysagère -
Etonnante petite commune du Sud Manche... Les départements bretons voisins infusent le besoin de la réorganisation foncière chez nos agriculteurs : le maire d'Argouges par contre n'est pas n'importe qui! Maxime de Coniac, président du syndicat de la propriété agricole, président de l'ONC a la fibre "écolo" et va faire venir de Paris une équipe pluridisciplinaire de paysagistes et d'écologues de l'INRA qui établissent un diagnostic de la commune en 1973. Sur les 1498 ha retenus, on passe de 3375 parcelles à un projet de 830... 145 propriétaires détiennent moins d'1 ha et 2 plus de 50 ha. Après les opérations de regroupement, les lots de propriété passent de 2175 à 725, et de 0,69 ha à 2,04 ha. 180 km de talus devaient être conservés; seulement 150 après les réclamations...

L'enquête ornithologique n'a pas concerné la période hivernale. La plus belle observation dans la liste est à mettre au compte du pic cendré! Coïncidence, plus tard, une commande de la DRAE pour la mise à jour des données naturalistes sur la ZNIEFF du bois de Blanche Lande (Argouges - Montanel) me donnera l'occasion d'entendre "mon" dernier pic cendré bocager le 4 avril et le 4 mai 1999 autour et dans le bois de Blanche Lande. Les écologues de 1973 ne savent pas encore que l'espèce va complètement disparaitre du bocage remembré. De même, les commentaires restrictifs sur la présence des granivores semble bien dépassés au vu de l'état démographique de ces espèces actuellement.

1977 04 18 - Argouges - Manche - remembrement - bilan écologique - Ouest-France -
Une page entière du quotidien Ouest-France fait le point 4 ans plus tard. Un beau sujet pour les naturalistes locaux de 2019 : aller sur place mesurer l'état actuel du bocage et évaluer le résultat résiduel des efforts de Maxime de Coniac, décédé en 2003.
Pièces jointes
A.jpg
Document édité en juillet 1973.
Don de M. de Coniac le 3 avril 1977 rencontré chez lui au château du Gault. La carte ornithologique dont il est question dans le document n'a pas été retrouvée.
B.jpg
Moineau friquet, chevêche, alouette lulu, etc. un bocage qui abrite encore du beau monde!
C.jpg
Le bruant zizi eut l'honneur d'un encart dans l'article final. Ces espèces aux noms évocateurs ont toujours fasciné les ignorants un peu condescendants. Gérard Debout et moi avons deux expériences similaires, celle du président de la Chambre d'agriculture se gaussant d'avoir appris le nom du bruant zizi, de l'alouette lulu et du pipit farlouse à notre contact...
D.jpg
"... une bonne densité du pic cendré"... mais l'espèce n'entre pas dans la catégorie "exceptionnelle". 25 ans plus tard, la messe est dite!
E.jpg
"L'invasion des granivores" fonctionne encore sur le vieux schéma de la concurrence avec le paysan. Ceci dit en mélangeant les linottes et les corneilles, les chercheurs de l'INRA ont une vision bien simpliste de l'avifaune bocagère.
E.jpg (229.27 Kio) Consulté 824 fois
F.jpg
G.JPG
Ouest-France, 18 avril 1977: "L'étude d'Argouges devrait servir de base au ministère de l'agriculture pour les futurs remembrements." d'après M. de Coniac. Ce ne fut malheureusement pas le cas, la plupart des réorganisations foncières se réglèrent entre géomètre et agriculteurs en place dans la commission de remembrement, faisant fi de toutes les études d'impact aussi pertinentes soient-elles. Le rôle du "PQPN" (personne qualifiée pour la protection de la nature) ne fut jamais qu'une façade sauf cas rares, par exemple quand une association de randonneurs locale fut assez puissante pour exiger le maintien d'un réseau de chemins cohérent.
G.JPG (204.48 Kio) Consulté 824 fois

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 17 févr. 2019, 09:30

96
1995 05 12 - hirondelle rustique - migration - baguage - Michel Philippot -
Extrait de courrier annonçant une reprise de bague normande dépassant les régions habituellement admises pour l'hivernage en Afrique : "G.Jarry du CRBPO m'a confirmé que jamais une hirondelle française n'était allée à une telle latitude sud... il doit admettre que nos hirondelles rustiques hivernent dans le même secteur que les anglaises, pour un certain nombre au moins."
Michel Philippot reprend en détail cette question dans un article publié en 1995 dans le Cormoran 9 (42) : 149-150.

1996 07 00 - hirondelle rustique - migration - reprise en Afrique - Michel Philippot - le Petit Cormoran -
9400 km... Vacances d'hiver à tire d'aile!

2000 06 02 - hirondelle rustique - prédation humaine - Nigéria -
Michel rapporte une expérience de soutien humanitaire en cours au Biafra pour sauver des hommes et des hirondelles...
Pièces jointes
19950512 - hirondelle rustique - migration -baguage - Michel Philippot -  .jpg
courrier Michel Philippot, 12 mai 1995. Dans le même temps, le CRBPO réorganise les règles du baguage : le quota de 20 000 poussins d'hirondelles bagués par an pour les départements bretons et bas normands va assécher la bonne volonté des bagueurs bénévoles...
19950512 - hirondelle rustique - migration -baguage - Michel Philippot - .jpg (240.79 Kio) Consulté 810 fois
19960700 - hirondelle rustique - migration - Michel Philippot -  Le Petit Comoran -.jpg
Le Petit Cormoran, juillet 1996. n°96 p 11.
20000602 - hirondelle - Michel Philippot - Nigéria -.jpg
Ouest-France, page Normandie, 2 juin 2000
20000602 - hirondelle - Michel Philippot - Nigéria -.jpg (224.94 Kio) Consulté 810 fois

collette
Messages : 826
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 18 févr. 2019, 09:28

97
1970 04 16 - Nez-de-Jobourg - réserve - Jacques Alamargot
Cette photo de Jacques descendant en rappel pour inspecter une aire de grand corbeau résume le grand intérêt qu'il porte au site et à l'espèce en particulier dès cette époque. Le Nez-de-Jobourg est en réserve depuis mai 1966, le site étant loué à la propriétaire. Mademoiselle Lecourtois en est le conservateur, son statut de secrétaire départementale de la Société pour l'Etude et la Protection de la Nature en Bretagne et Cotentin suffisant à rappeler le rôle capital qu'elle va jouer à cette époque dans la mise en réserve de plusieurs sites majeurs du département de la Manche. Plus tard, Jacques deviendra à son tour propriétaire du site pour assurer la pérennité du statut de la réserve.

1970 00 00 - Jacques Alamargot - thèse - doctorat vétérinaire -
A la fin de ses études à l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort, Jacques soutient une thèse sur un sujet original à l'époque : "Les oiseaux de la réserve ornithologique du Nez-de-Jobourg". Des données allant de 1953 à 1969 sont ainsi traitées, dont celles d'Auguste Samson dont la personnalité a déjà été évoquée sur ce fil des archives. Une étude fine de la localisation de l'aire du couple de grand corbeau de 1963 à 1969 illustre la connaissance intime des lieux de l'observateur.

1987 01 07 - Manche - Conseil général - Nez-de-Jobourg - proposition de classement - Jacques Alamargot -
Averti par la presse, Jacques pose la question légitime de l'urgence de classer une zone qui est déjà protégée par son propriétaire!

1987 02 05 - Manche- Conseil général - zones sensibles - Nez-de-Jobourg -
Courrier en réaction au nom du Groupe ornithologique normand (le Nez-de-Jobourg est à cette date intégré dans le réseau des réserves du GONm.)

1987 02 23 - Manche - Conseil général - Nez-de-Jobourg -
Réponse où il est question déjà du rôle du Conservatoire du Littoral
Pièces jointes
1970 0416 -  50 nez de jobourg  descente nidGC J Al - Copie.jpg
Jacques descend en rappel vers une aire dans la falaise du Nez-de-Jobourg (Auteur inconnu)
A 1970 thèse.jpg
Page de couverture de la thèse de jacques Alamargot
B 1970 thèse grand corbeau.jpg
Illustration extraite de la thèse de Jacques
C 1987 01 07 .jpg
courrier de Jacques Alamargot (en poste à Addis-Abéba). Bernard Braillon, président du GONm, vient de décéder le 26 décembre 1986.
C 1987 01 07 .jpg (226.69 Kio) Consulté 760 fois
D 1987 02 05.jpg
courrier du GONm au Conseil général
E 1987 02 23.jpg
réponse du Président du Conseil général de la Manche.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité