Archives

Annonces, animations, stages, sorties & évènements de l'association
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 14 oct. 2019, 08:19

145
Les oiseaux dans la presse de la Hague : trois documents retrouvés par Olivier dans ses archives. Trois facettes de l'activité des ornithos du GONm
1983 08 03 - cap de la Hague - Auderville -guet à la mer - août -
146 jours de guet, 520 heures, ça en impose au journaliste! Au passage on apprend que le GONm est fort de 300 adhérents à cette époque. Philippe Sagot accompagne ici Olivier.
La Presse de la Manche, 3 août 1983
La Presse de la Manche, 3 août 1983
1983.08.03_Presse Manche_oiseaux Cap hague - copie.jpg (250.52 Kio) Consulté 6954 fois
1983 12 28 - Urville-Nacqueville - Olivier Aubrais - conférence - projection -
La Presse de la Manche, 28 décembre 1983
La Presse de la Manche, 28 décembre 1983
1984 07 05 - mare de Vauville - animation -
L'animateur non cité dans l'article, c'est bien Olivier.
La Presse de la Manche, 5 juillet 1984
La Presse de la Manche, 5 juillet 1984
1984.07.05_Presse Manche_réserve Vauville - copie.jpg (252.35 Kio) Consulté 6954 fois

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 19 oct. 2019, 14:57

146
Un autre bilan de stage dit "de la Toussaint"
1973 10 31 - Montmartin-sur-Mer - stage Toussaint - Alain Typlot - Lucienne Lecourtois -
La planning établi par ATy est bien organisé. Des activités naturalistes complètent les séances de baguage, tout le monde y trouve son compte!
Archives J Collette, cahier 1 p 108.
Pièces jointes
Programme établi par Alain Typlot
Programme établi par Alain Typlot
CR baguage par Lucienne Lecourtois. Les sites en marais (dont Hauteville, Annoville) apportent leur lot d'espèces paludicoles (bouscarle, bruant des roseaux) et quelques surprises (bécassine sourde, martin-pêcheur, râle d'eau...) Etonnant, 2 accenteurs contrôlés, bagués l'année précédente au même endroit!)
CR baguage par Lucienne Lecourtois. Les sites en marais (dont Hauteville, Annoville) apportent leur lot d'espèces paludicoles (bouscarle, bruant des roseaux) et quelques surprises (bécassine sourde, martin-pêcheur, râle d'eau...) Etonnant, 2 accenteurs contrôlés, bagués l'année précédente au même endroit!)
Inconfondables... les tirages à l'alcool de LLe! CR complet des activités.
Inconfondables... les tirages à l'alcool de LLe! CR complet des activités.
2.jpeg (246.68 Kio) Consulté 6918 fois
Deux réserves citées, Vauville et Saint-Marcouf.
Deux réserves citées, Vauville et Saint-Marcouf.
3.jpeg (248.79 Kio) Consulté 6918 fois

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 15 nov. 2019, 10:46

147
19890303 - chasse - dates - démarches chasseurs - mairies - communiqué GONm -
"17 juillet-28 février", soit 7 mois et demi de période de chasse au gibier d'eau à l'époque. Et encore, la "chasse aux avrillots" n'existe plus (ouverture en mars-avril aux limicoles en remontée pré nuptiale!)

Pour faire le point sur la question plus générale du poids de la chasse sur la recherche et donc sur la communication qui en découle, voir l'excellente synthèse publiée sur ce forum en tapant "Tamisier" dans la case "recherche" dans le bandeau du haut 'à droite de "forum". L'article intitulé "Emprise de la chasse sur la protection de la nature" (17 décembre 2010) signé de trois spécialistes de la question, Alain Tamisier, Guy Jarry et Hubert Tournier, est édifiant.
Pièces jointes
la Gazette de la Manche 3 mars 1989
la Gazette de la Manche 3 mars 1989
Dernière modification par collette le 02 déc. 2019, 11:16, modifié 1 fois.

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 30 nov. 2019, 19:21

148
2019 11 30 - poiré Domfront - AOP - inscription au patrimoine culturel immatériel - OF
Contrairement à ce que l'on pourrait penser au premier abord, cette information a des racines dans l'histoire du GONm : derrière le "patrimoine culturel", il y a aussi un patrimoine naturel.
20191130 - poiré- AOC- patrimoine culturel -OFjpeg.jpeg
2003 10 01 - AOC - poiré - Domfrontais
En décembre 2001, l'AOC poiré Domfront fut reconnue, épilogue d'une longue histoire administrative portée par quelques mordus du bocage à poiriers haute tige, agriculteurs occupant un territoire à cheval sur le Mortainais du Sud Manche et le bocage du Domfrontais à l'ouest de l'Orne. Le PNR Normandie-Maine participa à l'aventure : la défense du poiré était devenu urgente. L'abattage des vieux poiriers reculant devant la mise en culture de centaines d'hectares de maïs anéantissait l'originalité d'un paysage unique. Et ce n'était pas seulement le produit de terroir qui disparaissait avec les poiriers pluricentenaires mais aussi la biodiversité associée à un paysage agricole particulier : le pré-verger où cohabitent le bétail pâturant la prairie naturelle et les arbres fruitiers, exemple d'agroforesterie dont le principe commençait seulement à être formalisé.
La Gazette de la Manche, 1er octobre 2003.<br /> La photo est un document riche d'informations : l'intérieur est caractéristique des aménagements des années 1970 : la nappe à carreaux, la cheminée richement décorée, les bassinoires pendues au mur, et bien d'autres détails forment un mélange de modernité décorative à base d'objets traditionnels conservés par la génération à cheval sur deux époques du 20e siècle.
La Gazette de la Manche, 1er octobre 2003.
La photo est un document riche d'informations : l'intérieur est caractéristique des aménagements des années 1970 : la nappe à carreaux, la cheminée richement décorée, les bassinoires pendues au mur, et bien d'autres détails forment un mélange de modernité décorative à base d'objets traditionnels conservés par la génération à cheval sur deux époques du 20e siècle.
2002 03 22 - avifaune - verger - étude - PNR Normandie-Maine - GONm -
Au printemps 2002, le PNR commande au GONm une étude destinée a montrer l'intérêt du verger de poiriers haute tige du Domfrontais pour l'avifaune. Vu la date, il reste peu de temps pour affiner une méthode! Nous choisissons 4 sites (Barenton, Torchamp, Saint-Cyr-du-Bailleul) offrant la possibilité de comparer l'avifaune de 4 habitats : le verger haute tige enfermé dans des haies, le verger HT sans haies, la haie et le verger basse tige bordé d'une haie discontinue mais jouxtant un bosquet.
Certains sites étant de superficie réduite, il faut éliminer le risque de noter deux fois les mêmes oiseaux : le relevé semi quantitatif ne durera que 15 minutes, le dernier quart d'heure n'étant destiné qu'à compléter la liste d'éventuelles espèces supplémentaires.
Le même protocole est utilisé simultanément par Charles Legeleux sur des vergers du Pays d'Auge, l'enquête sur les vergers du Domfrontais étant assurée par Stéphane Letessier et Jean Collette.
feuille de terrain du 22 mars 2002 pour deux des 4 sites échantillonnés. Au cours du premier quart d'heure (ici individualisé en rouge), les individus sont comptés. Au cours de ce relevé de 30 min dans le verger HT seul, la mésange nonnette, la grive litorne, le pinson du Nord sont présents ainsi qu'un groupe de 38 chardonnerets, ces derniers étant probablement à mettre en rapport avec la flore de la prairie naturelle (cirses).
feuille de terrain du 22 mars 2002 pour deux des 4 sites échantillonnés. Au cours du premier quart d'heure (ici individualisé en rouge), les individus sont comptés. Au cours de ce relevé de 30 min dans le verger HT seul, la mésange nonnette, la grive litorne, le pinson du Nord sont présents ainsi qu'un groupe de 38 chardonnerets, ces derniers étant probablement à mettre en rapport avec la flore de la prairie naturelle (cirses).


2002 08 00 - verger - étude- avifaune- commande - PNR NM - GONm - J Collette - S. Letessier -
A ce stade de l'étude, seules les données du Domfrontais ont été synthétisées en réponse aux termes de la commande.
saison nuptiale 2002. Bilan étude Domfrontais. 12 p. et annexes.
saison nuptiale 2002. Bilan étude Domfrontais. 12 p. et annexes.
2003 05 15 - avifaune- verger - restitution - PNR NM - Saint-Fraimbault -
Une première rencontre organisée par Philippe Pointereau (SOLAGRO) à St Fraimbault le 15 mai 2003 permet de faire le point sur l'histoire et l'évolution du verger en Normandie. Le GONm est représenté par Charles Legeleux et Jean Collette. Les données de diverses études sont rassemblées dont celles récentes des comptages comparatifs de 2002.
Poids relatif de l'ilot bâti + verger dans la répartition de la population d'oiseaux du bocage du Sud Manche : certaines espèces sont plus ou moins strictement attachées aux arbres fruitiers et aux murs de pierre des bâtiments (grive draine, grimpereau des jardins, mésange nonnette... )<br />Collette J. (1994) - Avifaune et terroirs du bocage. Le Cormoran, 9 : 45-54.
Poids relatif de l'ilot bâti + verger dans la répartition de la population d'oiseaux du bocage du Sud Manche : certaines espèces sont plus ou moins strictement attachées aux arbres fruitiers et aux murs de pierre des bâtiments (grive draine, grimpereau des jardins, mésange nonnette... )
Collette J. (1994) - Avifaune et terroirs du bocage. Le Cormoran, 9 : 45-54.
2003 05 15 - avifaune- verger - restitution - PNR NM - Saint-Fraimbault -
Les données extraites de la synthèse des enquêtes (Pays d'Auge et Domfrontais) confirment la richesse de l'avifaune du verger haute tige associé aux haies bocagères.
La richesse spécifique ( = nombre d'espèces) des divers vergers est ici rapportée à la demi heure. Deux sites supplémentaires sont ajoutés (Brécey et Saint-Roch), données extraites d'une enquête antérieure du GONm (enquête &quot;Habitats&quot;). <br />Le nombre d'espèces du verger HT accompagné d'une haie (18,2/30 min) est supérieur à celui des autres habitats (haie : 15,7; haute tige seul : 13; basse tige : 3,5)<br />Non seulement le verger de vieux arbres fruitiers attire des espèces particulières (des cavernicoles : mésange nonnette, rougequeue à front blanc...), mais en plus, la proximité de la haie permet aux passereaux des buissons de circuler dans les poiriers et les pommiers (pouillot véloce, fauvette à tête noire...) Cette complémentarité augmente le rôle des insectivores prédateurs protecteurs des productions fruitières.
La richesse spécifique ( = nombre d'espèces) des divers vergers est ici rapportée à la demi heure. Deux sites supplémentaires sont ajoutés (Brécey et Saint-Roch), données extraites d'une enquête antérieure du GONm (enquête "Habitats").
Le nombre d'espèces du verger HT accompagné d'une haie (18,2/30 min) est supérieur à celui des autres habitats (haie : 15,7; haute tige seul : 13; basse tige : 3,5)
Non seulement le verger de vieux arbres fruitiers attire des espèces particulières (des cavernicoles : mésange nonnette, rougequeue à front blanc...), mais en plus, la proximité de la haie permet aux passereaux des buissons de circuler dans les poiriers et les pommiers (pouillot véloce, fauvette à tête noire...) Cette complémentarité augmente le rôle des insectivores prédateurs protecteurs des productions fruitières.
2004 04 22 - AOC Poiré Domfront - colloque - Domfront -
Le programme de cette manifestation officielle résume à la fois l'historique et les enjeux de la démarche qui aboutit à cette AOC "Poiré Domfront". Le PNR s'est largement investi dans l'opération et il faut rendre hommage à cette structure qui a aussi déployé beaucoup d'énergie dans la promotion des programmes de replantation après les cruelles destructions de la tempête de décembre 2000.
7- 20040422 - (1) - colloque -AOC poiré - Domfront - .jpeg
8- 20040422- (2) - colloque -AOC-Domfront - .jpeg
Il ne faut pas se faire d'illusion sur la place de la biodiversité dans ce colloque essentiellement économique. &quot;Passer&quot; en fin de planning est toujours brimant pour l'intervenant dans un déroulé de communications où la plupart des intervenants ne maitrisent pas leur temps de parole!...
Il ne faut pas se faire d'illusion sur la place de la biodiversité dans ce colloque essentiellement économique. "Passer" en fin de planning est toujours brimant pour l'intervenant dans un déroulé de communications où la plupart des intervenants ne maitrisent pas leur temps de parole!...
2008 06 00 - avifaune du verger - synthèse- le Cormoran -
Suite à ces enquêtes, un numéro entier de la revue du GONm, le Cormoran, n°67, sera consacré aux oiseaux des vergers normands.
Autre conséquence, une journée d'animations centrées sur les oiseaux du verger sera organisée, première d'une série de 10 années d'animations concertées de printemps.

2002 10 14 et 2002 10 16 - communication JT -
Corollaire de toute opération impliquant des élus, le journal télévisé est un passage obligé. Exercice pénible pour un non initié! Deux souvenirs: TF1 "descend" à Torchamp sur la ferme de M. Mme Forget, agriculteurs qui se sont beaucoup investis dans le montage de l'AOC. Je suis invité pour parler de la partie "nature". Il pleut des cordes durant tout le début de matinée. Petite accalmie, nous sortons sous le poirier le plus proche. Le caméraman touche un fil de clôture électrique sous tension. ça commence mal...
Première question : pourquoi trouvons nous que les oiseaux du verger sont intéressants? Parce que subsistent là des oiseaux qui ont disparu du vieux bocage antérieur détruit par le remembrement. STOP! La journaliste demande à ce que "nous la refaisions" en moins négatif. Ou comment rendre la réalité optimiste...
Quant au tournage avec FR3 à Barenton à la Maison de la Pomme et de la Poire, il a fallu que nous tournions 3 fois une scène de 2 secondes : je sors du labo, le directeur du PNR arrive et nous nous saluons pendant qu'il me demande ce que j'ai vu d'intéressant ce matin au cours du relevé. Je ne regarde jamais plus un JT!...
Dernière modification par collette le 04 déc. 2019, 18:03, modifié 2 fois.

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 03 déc. 2019, 09:18

149
2003 05 18 - verger haute tige - animations concertées - GONm -
Cette expérience de mobilisation autour d'un projet d'animations groupées est à l'époque complètement intégrée dans la démarche de soutien du GONm au maintien du verger traditionnel en Normandie. L'activité cidricole recule (concurrence du vin et de la bière, explosion de la production laitière et le culture du maïs et plus généralement de la production de céréales...) entrainant l'arrachage des arbres fruitiers.Parallèlement, l'intensification touche la filière cidricole qui développe le verger basse tige dont l'intérêt faunistique est grandement moindre que celui des vergers haute tige (en particulier à cause de l'absence de cavités sur ces arbres sans tronc et à durée de vie réduite).
Cette opération concertée reposa sur 3 démarches simultanées :
- démarcher des sponsors pour le financement de l'édition d'une plaquette gratuite;
- monter un groupe d'animateurs bénévoles issus du vivier des adhérents du GONm, chacun trouvant à proximité un site adéquat. Il leur fallait donc se mettre d'accord avec un propriétaire de verger sensible à notre démarche;
- créer la plaquette, textes et illustrations, le tout sans frais. Autant dire qu'un professionnel aurait piétiné le résultat de mon travail! Durant 10 ans, François Gabillard, salarié du GONm, m'aida en mettant en musique le montage, y compris bénévolement à la fin.
Pliée en 4, la plaquette demandait parfois un peu de dextérité pour être dépliée, certains imprimeurs n'ayant pas la même vision que nous du montage!
plaquette éditée en 2003. Recto.<br />Aquarelle réalisée pour l'occasion par Anne-Marie Vallée.
plaquette éditée en 2003. Recto.
Aquarelle réalisée pour l'occasion par Anne-Marie Vallée.
verso, plaquette pliée.<br />Rapide historique du verger en Normandie. Cette plaquette souffre d'une grave faiblesse : trop de texte! <br />La photo illustrant la scène de la récolte me tient à coeur : mes parents ramassent les pommes sous les pommiers de Meulles (canton d'Orbec-en-Auge, Calvados) vers 1950. Mon père &quot;gaule&quot; les pommes pour faire tomber les fruits au sol. Je me souviens encore de l'odeur particulière des sacs de jute que l'on remplissait à partir des paniers. Certains sentaient le café! Simplement parce qu'il y avait à Orbec une petite entreprise de torréfaction de café dont les sacs vides finissaient dans les fermes du secteur!
verso, plaquette pliée.
Rapide historique du verger en Normandie. Cette plaquette souffre d'une grave faiblesse : trop de texte!
La photo illustrant la scène de la récolte me tient à coeur : mes parents ramassent les pommes sous les pommiers de Meulles (canton d'Orbec-en-Auge, Calvados) vers 1950. Mon père "gaule" les pommes pour faire tomber les fruits au sol. Je me souviens encore de l'odeur particulière des sacs de jute que l'on remplissait à partir des paniers. Certains sentaient le café! Simplement parce qu'il y avait à Orbec une petite entreprise de torréfaction de café dont les sacs vides finissaient dans les fermes du secteur!
Intérieur premier pli.<br />Illustration de l'interaction de quelques éléments du verger au sein du bocage. <br />Une petite illustration peu compréhensible tente de montrer la différence de peuplement entre le verger bordé de haies et celui qui est privé de son écrin de haies: perte d'un tiers des espèces et de la moitié des individus... (tiré des données partielles de l'étude des vergers du Domfrontais)
Intérieur premier pli.
Illustration de l'interaction de quelques éléments du verger au sein du bocage.
Une petite illustration peu compréhensible tente de montrer la différence de peuplement entre le verger bordé de haies et celui qui est privé de son écrin de haies: perte d'un tiers des espèces et de la moitié des individus... (tiré des données partielles de l'étude des vergers du Domfrontais)
Intérieur déplié (partie supérieure)<br />Des textes trop longs pour une majorité de lecteurs...
Intérieur déplié (partie supérieure)
Des textes trop longs pour une majorité de lecteurs...
intérieur déplié ( partie inférieure)<br />L'aquarelle du rougequeue à front blanc est l'oeuvre de Françoise Bizet, publiée en couverture de l'atlas des oiseaux nicheurs normands (1992).<br />Informations techniques portées : &quot;Conception : GONm - Photo : G. Moreau, J. Rivière, J. Collette. - Dessins : A.-M. Vallée, F. Bizet. Imp. NII Caen 02 31 70 88 10 _ 3/03- 1175&quot;
intérieur déplié ( partie inférieure)
L'aquarelle du rougequeue à front blanc est l'oeuvre de Françoise Bizet, publiée en couverture de l'atlas des oiseaux nicheurs normands (1992).
Informations techniques portées : "Conception : GONm - Photo : G. Moreau, J. Rivière, J. Collette. - Dessins : A.-M. Vallée, F. Bizet. Imp. NII Caen 02 31 70 88 10 _ 3/03- 1175"
E.jpeg (226.87 Kio) Consulté 2750 fois
Un document annonçant les animations fut tiré et distribué. C'était aussi l'occasion de remercier les financeurs. Deux Parcs naturels régionaux concernés par le thème avaient répondu favorablement ainsi qu'une entreprise industrielle du Mortainais, le Domaine de Coquerel (Milly/50) , distillerie dont le propriétaire était attentif au devenir du verger haute tige de ses producteurs de fruits à cidre. Aucun des pépiniéristes contactés n'a répondu ni d'ailleurs l'IDAC (Interprofession des appellations cidricoles).
Au total, 31 animations furent proposées dans les 5 départements normands.
Les financeurs dont le logo figure au recto de la plaquette
Les financeurs dont le logo figure au recto de la plaquette
F.jpeg (237.24 Kio) Consulté 2749 fois
Animateurs et liste des sites d'animation.
Animateurs et liste des sites d'animation.
G.jpeg (228.59 Kio) Consulté 2749 fois
Dénicher le financement et monter le réseau n'est pas le plus difficile dans cet exercice... C'est la suite qui est délicate : pas d'erreur d'horaire, de lieu exact de rendez-vous et finalement, motiver la presse locale dont le correspondant est souvent introuvable!
Sur les 30 animateurs, 19 au moins sont encore adhérents et deux sites d'animation sont entrés dans le réseau des refuges (M. de Mézerac et Bignon)
Un petit bilan "revue de presse" fut édité pour remercier les financeurs et les participants. Dernier écueil... Récupérer une copie d'au moins quelques articles publiés!
Revue de presse - recto; Conception et réalisation F. Gabillard<br />carte de localisation des animations.
Revue de presse - recto; Conception et réalisation F. Gabillard
carte de localisation des animations.
I.jpeg
I.jpeg (205.07 Kio) Consulté 2747 fois
J.jpeg
J.jpeg (228.68 Kio) Consulté 2747 fois
Dernière modification par collette le 04 déc. 2019, 11:18, modifié 2 fois.

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 03 déc. 2019, 10:59

149 suite
fin de la revue de presse. En haut à droite, Anne-Marie Vallée, auteure de l'aquarelle du recto de la plaquette.
fin de la revue de presse. En haut à droite, Anne-Marie Vallée, auteure de l'aquarelle du recto de la plaquette.
Le bulletin de liaison du GONm (le Petit Cormoran) annonce et explique l'objectif de la journée du 18 mai. L'article se termine par la "défense" du cidre (à boire avec modération - 4 à 5° d'alcool -), cela va de soi(f)!
Le Petit Cormoran. n°137, mai-juin 2003. p12.
Le Petit Cormoran. n°137, mai-juin 2003. p12.
L.jpeg (239.45 Kio) Consulté 2746 fois
Au total, 415 participants suivirent les animateurs. Dans plusieurs cas, le producteur put participer en expliquant ses pratiques. Il y eut des dégustations et même des casse croûtes arrosés au cidre! Sur 3 sites, ils furent plus de 40, plus de 20 sur 4 sites, plus de 10 sur 8 sites et moins de 10 sur 16. Je le sais, à Barenton, dans le beau verger de la Maison de la pomme et de la poire, nous étions 4 sous une pluie battante toute la matinée... Encore plus difficile à maitriser que les animateurs et les journalistes (17 rendirent compte des animations) : la météo!

2004 10 16 - Rouen - salon Europom' - stand GONm -
D'autres actions concernèrent le verger à la même époque. A Rouen se tint le salon "Europom'" auquel le GONm fut invité en octobre 2004. Un stand (Charles Legeleux, Jacques Vassault) et une mini conférence (Jean Collette) permirent de mettre en avant notre intérêt pour le verger normand.
Sur le stand du GONm à Rouen, Jacques Vassault au centre. (photo J Co extraite des Archives du site du GONm)
Sur le stand du GONm à Rouen, Jacques Vassault au centre. (photo J Co extraite des Archives du site du GONm)
2004 11 28 - Pont-Farcy - journée plessage - refuge - dégustation cidres -
Plus localement, à l'occasion d'une journée (très pluvieuse) "plessage" sur le refuge de Pont-Farcy, les participants avaient été invités à venir avec une bouteille de cidre de leur secteur d'origine, d'où la dégustation à l'heure du repas à la table de Sarah et Christopher Long qui nous accueillaient. (Je me souviens encore du cidre de Christian Noël du Mesnil!)
Christopohe Girard au centre (Photo JCo extraite des Archives du site du GONm)
Christopohe Girard au centre (Photo JCo extraite des Archives du site du GONm)

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 17 déc. 2019, 09:51

150 - les corvidés et l'agriculture
Régulièrement, la presse traduit les mauvaises relations entre les agriculteurs et les corvidés. Des collectivités relaient les plaintes des riverains habitant près des corbeautières, avec parfois des confusions entre freux et choucas... Rappelons qu'actuellement le choucas et bien sûr le grand corbeau sont protégés.
Le fond du débat n'est pas récent. Les ornithologues du 19e siècle ont essayé de trouver des arguments objectifs pour trancher la question de "l'utilité" des espèces. L'exemple mis ici en avant est typique de l'analyse de milliers de contenus stomacaux de cadavres, de pelotes. Madon pose d'emblée la question de la véracité des avis exprimés par des spécialistes : pour lui, le corbeau freux est bien plus "nuisible" qu'utile. Rappelons aussi qu'au 19 e siècle, les terres sont majoritairement cultivées partout où c'est possible. Il faut donc admettre que notre vision actuelle ne correspond pas forcément au vécu de nos aïeux. Par contre, le développement actuel des labours remet à l'ordre du jour la concurrence de ces glaneurs de semis...
1928 00 00 - Madon - corbeau freux - régime alimentaire -
257 p et annexes
257 p et annexes
B- 19280000 - Madon - régime - corbeau freux - page de garde.jpeg
Exemple de tableaux de résultats d'analyse dont de nombreuses pages rendent compte.
Exemple de tableaux de résultats d'analyse dont de nombreuses pages rendent compte.
les graines sont déterminées, les insectes classés en fonction de leur place dans la chaine alimentaire. Détruire des insectes prédateurs d'insectes nuisibles devient négatif...
page 87, conclusion du chapitre général sur les insectes.
page 87, conclusion du chapitre général sur les insectes.
D- Numériser 2.jpeg (128.57 Kio) Consulté 2521 fois
La première phrase de la conclusion donne le ton général de la démonstration...
suite de la conclusion p 88. On peut lire que &quot;la substitution d'engrais chimique &quot; à la fumure serait bénéfique...
suite de la conclusion p 88. On peut lire que "la substitution d'engrais chimique " à la fumure serait bénéfique...
2019 12 09 - corbeau freux - épouvantail - Granville -
La psychologie évoluée des Corvidés les rend méfiants et la vue d'un cadavre de leur espèce (ou du moins d'un oiseau noir, ailes pendantes au bout d'un support) suffit à les éloigner d'une parcelle semée, au moins temporairement. Le tir au fusil est efficace! C'est ainsi que les semailles étaient protégées jusqu'au 20e siècle...
Deux jours après, la parole est donnée à l'agriculteur qui a la malchance de cultiver des champs près de la corbeautière...
Deux jours après, la parole est donnée à l'agriculteur qui a la malchance de cultiver des champs près de la corbeautière...
G- 20191211 - freux-granville- OF.jpeg (253.97 Kio) Consulté 2520 fois
2019 05 18 - Corvidés - leurre - tir - Ponts -
Mi mai, époque des semis de maïs dans le sud Manche. Sur une prairie proche d'un labour, des corvidés noirs dispersés immobiles et quelques individus qui tournent les uns autour des autres à intervalle régulier... Leurre assez efficace vu les quelques coups de fusil que j'entendrai durant l'heure de relevé sur le terrain sur l'échangeur de l'A84 que je suis.
Une bande immobile, tête baissée. Observateur incrédule... Le Corvidor est maintenant interdit!
Une bande immobile, tête baissée. Observateur incrédule... Le Corvidor est maintenant interdit!
Leurre animé; les maquettes tournent d'un quart de tour régulièrement.
Leurre animé; les maquettes tournent d'un quart de tour régulièrement.
Pièces jointes
Article publié par le quotidien Ouest-France en page de Granville.<br />Notre collègue Jacques Alamargot joue un peu le délicat rôle d'arbitre :  entre la sensibilité actuelle qui va jusqu'à refuser la mise à mort d'un animal, le respect  de la loi et les pertes économiques subies par un agriculteur, il faut trouver le juste milieu...
Article publié par le quotidien Ouest-France en page de Granville.
Notre collègue Jacques Alamargot joue un peu le délicat rôle d'arbitre : entre la sensibilité actuelle qui va jusqu'à refuser la mise à mort d'un animal, le respect de la loi et les pertes économiques subies par un agriculteur, il faut trouver le juste milieu...

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 10 janv. 2020, 18:17

151 - Exposition bocage en Mortainais
Le Sud Manche fut durant une trentaine (?) d'années animé par diverses activités culturelles plus ou moins régulières (journées de mycologie, expositions artistiques et scientifiques...) organisées par l'ACAM (Association culturelle de l'Avranchin et du Mortainais) dont les chevilles ouvrières étaient Francine et Pierre Aguiton. Ce dernier, maire de Brécey, conseiller général puis président du Conseil général de la Manche et vice-président du conseil régional, laissera des traces culturelles à l'échelle du département (rénovation du fort de Tatihou, musée de la poterie de Ger...) Le château du Logis à Brécey était le siège de ces manifestations.
Je me souviens assez clairement de la première édition à laquelle j'ai participé (7 et 8 mai 1977) sur le thème du bocage. Le CREPAN (qui travaillait alors en parfaite harmonie avec le GONm) avait proposé divers documents. Mes panneaux sur les oiseaux du bocage vus à travers les premiers résultats des quadrats pré/post remembrement à Barenton étaient des plus basiques, sur carton gris sans photos, juste didactiques pour qui faisait l'effort de les lire! Mademoiselle Lecourtois, notre secrétaire départementale, s'était lancée dans le montage d'une maquette censée illustrer le rôle brise vent des haies à l'aide d'un sèche cheveux... Sur le papier, l'idée était superbe. Dans les faits, la démonstration valait surtout pour ouvrir la discussion avec les convaincus d'avance!
Pierre Aguiton, élu, ne put qu'accompagner le remembrement de sa commune, mais Brécey jouit encore actuellement d'un réseau de chemins de randonnée exceptionnel!
1977 05 14 - Brécey - exposition - bocage - ACAM - presse -
CR/article Ouest-France du 14-15 mai 1977
CR/article Ouest-France du 14-15 mai 1977
P1010975.jpg (230.31 Kio) Consulté 2339 fois
Le contenu de l'article est riche d'informations et traduit en filigrane le besoin d'argumenter en cette période de grand chambardement du paysage rural.
1977 09 00 - Jean-François Seguin - thèse - bocage - élevage bovin -
Quand la recherche colle à l'actualité...
Thèse de doctorat vétérinaire en lien avec l'évolution du bocage
Thèse de doctorat vétérinaire en lien avec l'évolution du bocage

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 31 janv. 2020, 08:39

152(1)- la revue Le Cormoran a 50 ans!
C'est en 1969 que le numéro 1 du tome 1 fut publié par Bernard Braillon. Le Groupe ornithologique régional qui n'avait pas encore déposé ses statuts pour devenir le Groupe ornithologique normand est domicilié à la faculté des sciences de Caen, Bernard Braillon y étant professeur de physique. Lors de la création officielle du GONm en 1972, nous en ferons notre siège social, ce qui est toujours le cas actuellement.
Pour mémoire, le GONm ayant déposé ses statuts après le Groupe ornithologique Nord, c'est celui-ci qui a droit au sigle GON, le groupe ornithologique normand se différenciant en ajoutant un m minuscule à la suite du N de Normand. ("m" présent dans "normand")
2019 10 00 - anniversaire- revue-le Cormoran- J Collette- GONm Actu-
L'an dernier (en 2019, année du cinquantenaire), une note avait été publiée dans GONm Actu d'octobre n°56, publication électronique résumant des faits d'actualité réalisée par Philippe Gachet. L'hommage étant un peu bref, cette rubrique 152 va développer quelques exemples de sujets publiés dans la revue au cours du temps, choisis plus particulièrement pour illustrer l'évolution des connaissances sur l'avifaune normande. Détail capital, dès sa naissance, le groupe régional concernait "toute" la Normandie, bien avant la réunification administrative récente.
GONm Actu Octobre 2019 n°56 (rédaction Jean Collette)
GONm Actu Octobre 2019 n°56 (rédaction Jean Collette)
Capture d’écran 2020-01-30 à 18.06.10.png (299.56 Kio) Consulté 1343 fois
Le contenu de ce message sera évolutif, des extraits d'articles étant ajoutés au fur et à mesure des disponibilités du rédacteur.
1969 00 00 - le Cormoran - tome 1 n°1- couverture recto-
L'image du grand cormoran au nid s'imposait : le déclin national de l'espèce avait alerté les ornithologues normands à l'époque. "Le Grand Cormoran au nid qui illustre la couverture de ce bulletin a été dessiné par F. Bazin, d'après une photographie prise par M. Brosselin le 2 juillet 1967 aux îles Saint-Marcouf (Manche)."
Couverture du premier numéro de la revue Le Cormoran
Couverture du premier numéro de la revue Le Cormoran
Le Cormoran, 1: 6 - chronique ornithologique mars-août 1968 - grand cormoran
Il faudra du temps pour que les règles de protection des colonies installées sur les îles (en particulier Chausey) soient respectées.
extrait de la chronique ornithologique mars-août 1968; page 6
extrait de la chronique ornithologique mars-août 1968; page 6
Le Cormoran, 1 : 11 - chronique ornithologique mars-août 1968 - tourterelle turque
Juste pour mémoire, les années 1960-1970 virent l'arrivée de la tourterelle turque en Normandie d'abord dans les grandes agglomérations puis progressivement dans les petites villes, les bourgs et finalement les hameaux en campagne. Les grandes bandes des dortoirs hivernaux ont trouvé leur bonheur dans les stabulations qui ont remplacé les étables traditionnelles. "Bonheur" est un terme parfois excessif vu les campagnes de destruction mises en oeuvre quand elles deviennent "encombrantes".
extrait de la chronique ornithologique mars-août 1968; page 11
extrait de la chronique ornithologique mars-août 1968; page 11
Le Cormoran, 1 : 18 et 1 : 98 - invasion de cassenoix -
Les sujets des premiers numéros sont variés, mais à deux reprises, ce sont des "raretés" qui font l'objet d'articles : deux mésanges rémiz capturées au baguage en vallée d'Orne (septembre 1968) et surtout l'arrivée massive du cassenoix qui donnera lieu à deux articles successifs rapportant de nombreuses observations - ou "captures" comme on nomme pudiquement les oiseaux tués.
Le Cormoran. 1 (1) : 18
Le Cormoran. 1 (1) : 18
Numériser.jpeg (272.26 Kio) Consulté 1291 fois
Le Cormoran. 1 (3) : 98
Le Cormoran. 1 (3) : 98
Parmi les données supplémentaires traitées dans le second article, beaucoup sont fournies par Roger Brun (collectionneur naturaliste, musée de Friardel/14) et par Louis Lepaumier (agriculteur taxidermiste à Montgothier/50) dont les activités sont connues localement et leur donnent l'occasion de rassembler des témoignages, ou des cadavres. R. Brun a une approche scientifique et fournit les mesures de 17 specimens d'où il ressort que l'invasion de cassenoix serait probablement d'origine sibérienne. L'ouverture de la chasse mi-septembre créée un biais probable dans les dates d'apparition des oiseaux.
1969 00 00 - oiseaux marins nicheurs - B. Braillon -
L'évolution démographique des colonies d'oiseaux marins nicheurs de Normandie est une préoccupation majeure depuis la création du GONm. Ce fut même un des ressorts de la création de l'association. Les synthèses publiées sont nombreuses, faisant le point à intervalles réguliers.
B. Braillon fait le point sur les 10 premières années de décomptes, se félicitant du résultat des premières mesures de protection (chasse). Mais la plaisance autour de Chausey reste une préoccupation majeure en 1969. Le GONm peut-être satisfait de l'évolution de la réglementation qui aboutit à une meilleure protection des colonies d'oiseaux marins nicheurs. Actuellement (informations G. Debout), le débarquement sur les ilots de Chausey est interdit sauf de mi juillet à septembre; sur Saint-Marcouf, le débarquement sur la réserve est interdit par arrêté préfectoral mais aussi la navigation et le mouillage autour de la réserve.
Le Cormoran, 1 : 62. évolution 1959-1969.
Braillon B. (1969) - Les oiseaux marins nicheurs de Basse-Normandie : dénombrements de 1969 et récapitulation des données antérieures.Le Cormoran, 1 : 42-64.
Braillon B. (1969) - Les oiseaux marins nicheurs de Basse-Normandie : dénombrements de 1969 et récapitulation des données antérieures.Le Cormoran, 1 : 42-64.
Le Cormoran, 1 : 63; évolution 1959-1969.
Commentaires sur l'évolution des colonies de Grand cormoran
suite, page 63.
suite, page 63.
1970 00 00 - Le Cormoran. Tome 1 (3)- Jacques Alamargot -Mise au point sur le Grand Corbeau (Corvus corax) dans le département de la Manche
Jacques a synthétisé les connaissances naissantes sur le grand corbeau, illustrées dans sa thèse de docteur vétérinaire sur les oiseaux de la réserve ornithologique du Nez-de-Jobourg (voir sur ce fil des archives page 10 message 97 viewtopic.php?f=5&t=906&start=90)
Le Cormoran, 1 : 102 -
Le Cormoran, 1 : 102
Le Cormoran, 1 : 102
Numériser.jpeg (270.58 Kio) Consulté 1243 fois
Les observateurs sont peu nombreux; on peut penser que le recensement des couples nicheurs est incomplet. Cependant la zone côtière à falaises a été bien étudiée par Jacques, on peut penser que les couples éventuels de cet habitat ne lui ont pas ou peu échappé. Pour comparaison, 50 ans plus tard, l'espèce est maintenant "traquée" aussi à l'intérieur. Régis Purenne tient à jour les données fournies par divers observateurs. La dernière mise à jour en attendant une publication à venir dans le Cormoran indique une réelle progression du nombre de couples nicheurs, dont la moitié s'est installée en carrières intérieures (quelques-unes sont dans le réseau des refuges du GONm).
2019 06 00 - grand corbeau - Régis Purenne - Le Petit Cormoran n° 232 - mars-juin 2019-page 7-
Le Petit Cormoran, bulletin des liaison du GONm. Régis Purenne dresse le tableau des connaissances sur la nidification du Grand corbeau.
Le Petit Cormoran, bulletin des liaison du GONm. Régis Purenne dresse le tableau des connaissances sur la nidification du Grand corbeau.
PC2019.GrandCorbeau2018..jpg (270.17 Kio) Consulté 1243 fois
Dernière modification par collette le 29 févr. 2020, 12:02, modifié 1 fois.

collette
Messages : 936
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Archives

Message par collette » 14 févr. 2020, 18:36

152(2)- La revue Le Cormoran a 50 ans!
La première chronique ornithologique (mars-août 1968) tient en 12 pages, 17 noms d'observateurs sont listés dont 3 ornithologues britanniques postés à la pointe de Barfleur! Pour comparaison, la dernière chronique (septembre 2014 à août 2015) publiée dans le numéro 87 de juin 2018 synthétise les données de 440 personnes ou groupes de personnes!
Gaston Moreau est un riche contributeur mis à l'honneur par Bernard Braillon dans son introduction : "... G. Moreau qui , depuis de nombreuses années déjà, étudie l'avifaune du sud-est de l'Orne (et détient le record des découvertes de nids)..." L'exemple en est donné avec la citation concernant la nidification du fuligule morillon. Si l'espèce n'est plus maintenant un nicheur rare en Normandie (quoique très localisé cependant), en 1968 c'est la seconde donnée de nicheur en France!
1968 00 00 - fuligule morillon nicheur - G. Moreau - Le Cormoran, 1 : 7
1969 00 00 Fuligule Morillon nicheur Perche.jpeg[/attachment [b][color=#FF0000]1970 00 00 - extension aire géographique- groupe ornithologique régional- Bernard Braillon - Le Cormoran, 1 : 82.[/color][/b] [attachment=2]Le Cormoran n°3 page 82 .jpeg
1970 00 00 - pinson du nord - dortoir - chronique- J. Bloquel - Le Cormoran, 1 : 88
Les données de pinson du nord de l'époque ("années 70") caractérisent des dortoirs imposants. C'est à l'époque un migrateur circulant en groupes imposants. "Le museum" fait des descentes de captures sur les sites connus pour leurs passages. Les "prélèvements" pour raison scientifique ne posent pas de problème de conscience aux équipes du directeur de l'époque, Etchecopar.
Le pinson du nord dans la chronique ornithologique de septembre 1968 à février 1969. <br />Bloquel J. (1970) - chronique. Le Cormoran, 1 (3) : 88.
Le pinson du nord dans la chronique ornithologique de septembre 1968 à février 1969.
Bloquel J. (1970) - chronique. Le Cormoran, 1 (3) : 88.
1970 00 00 - Jacques Alamargot - thèse - Nez-de-Jobourg -
Cette annonce parue dans le numéro 3 de la revue avait quelque chose d'exceptionnel : une réserve ornithologique normande comme sujet de thèse vétérinaire! Le "virus" n'a jamais quitté Jacques... Voir le lien pour un message dédié à 152 (1).
Le Cormoran, 1 (3) : 107 - année 1970.
Le Cormoran, 1 (3) : 107 - année 1970.
Pièces jointes
Réunification ornithologique de la Normandie : le groupe ornithologique régional couvre aussi la Haute-Normandie.<br />Braillon B. (1970) -Le Cormoran, 1 (3) : 82.
Réunification ornithologique de la Normandie : le groupe ornithologique régional couvre aussi la Haute-Normandie.
Braillon B. (1970) -Le Cormoran, 1 (3) : 82.
Le Cormoran n°3 page 82 .jpeg (250.25 Kio) Consulté 1164 fois
Moreau G. (1968) - in Braillon B - Chronique ornithologique: mars-août 1968. Le Cormoran, 1 (1) :7
Moreau G. (1968) - in Braillon B - Chronique ornithologique: mars-août 1968. Le Cormoran, 1 (1) :7
Dernière modification par collette le 29 févr. 2020, 12:12, modifié 2 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités