nourrissage l'été, oui ou non ?

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
lizod
Messages : 8
Inscription : 20 janv. 2016, 23:47
Contact :

nourrissage l'été, oui ou non ?

Message par lizod » 25 sept. 2020, 18:33

Habitant une commune limitrophe de la ville de Caen, Cormelles le Royal, depuis de nombreuses années, tous les ans de mi-novembre à début mars je nourris les oiseaux avec des graines diverses et tournesols. Pendant cette période, le nombre d’oiseaux divers dans le jardin augmente.
Par contre, depuis 2/3 ans, je constate comme beaucoup d'entre nous une diminution importante du nombre de moineaux domestiques dans le jardin. Cet hiver, 2 couples seulement venaient se nourrir à la mangeoire. Idem en mars /avril.
Je sais bien qu’il n’est pas recommandé de nourrir les oiseaux au printemps et en été, mais cette fois-ci devant le très faible nombre des moineaux, j’ai décidé de tenter le nourrissage en espérant augmenter leur nombre puisqu’il devient de plus en plus difficile aux oiseaux de trouver cette nourriture dans nos jardins périurbains.
Résultat : des 2 couples en mars, j’ai pu me rendre compte que le nombre au fil des mois suite aux naissances a augmenté. De plus en plus de jeunes accompagnaient les 2 couples. Le nombre est passé de 4 à une douzaine, puis une vingtaine, trentaine pour arriver à ce jour, ou j’en ai compté 42. J’ai compté 4 couvées.
Je retrouve avec plaisir la fameuse volée de moineaux au moindre bruit.
Quel constat faut-il en tirer ? Ai-je bien fait ? Est-ce le fait du nourrissage ? Toujours est-il que maintenant j’ai retrouvé mes moineaux.
Faut-il recommencer l’année prochaine ? Bien entendu, je vais continuer ce nourrissage jusqu'en mars 2021.
Quel est votre avis ?

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: nourrissage l'été, oui ou non ?

Message par collette » 27 sept. 2020, 11:29

Bonjour Didier,
La question mérite d'être posée, le nourrissage en dehors de la période hivernale étant source d'interrogation... On parle bien ici spécifiquement du moineau et pas d'autres espèces pour l'instant.
D'abord le moineau domestique est une espèce très proche de l'homme (du moins tel que nous le connaissons maintenant), d'où son nom d'ailleurs. La polyculture des fermes "d'antan" et l'économie vivrière des bourgs lui étaient favorables : toute l'année, des graines cultivées étaient disponibles! Ne serait ce que par le biais de l'alimentation des volailles, partout présentes là où il est maintenant habituel de voir de la pelouse. La grande variété des cultures se succédant au cours de l'année était aussi un bon fournisseur de graines perdues, la gerbe n'étant pas le mode de récolte le plus fiable.
J'habite un petit bourg rural et le moineau est encore bien présent. Les groupes les plus voyants sont rassemblés sur le bord des routes et des rues au moment de la moisson : les remorques qui emportent le grain vers les gros moulins de stockage locaux traversent le bourg. Un ralentisseur au relief très marqué secoue les remorques qui perdent une belle quantité de grain : c'est table ouverte! (en plus sans risque de mortalité vu l'effet du ralentisseur...) Un autre point de nourrissage est situé sur un rond point à l'entrée du bourg, là aussi avec perte de grain. Donc le "nourrissage estival" est bien en place ici! Il n'est pas rare de compter 30 à 50 individus rassemblés.
Donc, dans le cas précis du moineau, jeter du grain au sol sur un trottoir ne fait que mimer des gestes antérieurs, toutes saisons confondues. Des céréales, ici le blé étant de règle, mais il ne faut pas oublier les autres céréales. L'avoine était omniprésente dans les crottins de chevaux par exemple. A tester de façon expérimentale, en distribuant diverses espèces par placettes pour voir quelle céréale est la plus recherchée (blé, avoine, orge, maïs...)
Cette distribution au long cours ne dissuadera pas les moineaux de chasser, parfois loin des nids, les proies animales nécessaires à l'élevage des jeunes au nid. Là par contre, il faut que le moineau trouve des zones herbeuses hautes où il aime chasser les insectes. Les bords de route non fauchés sont le bon terrain de chasse...
Le sujet est intéressant et mériterait à la fois d'échanger des observations et des expériences de nourrissage.
Jean Collette

jacques riviere
Messages : 179
Inscription : 22 déc. 2011, 22:59
A remercié : 15 fois
Contact :

Re: nourrissage l'été, oui ou non ?

Message par jacques riviere » 28 sept. 2020, 16:05

Depuis de nombreuses années je nourris toute l'année à une mangeoire un mélange de graines de tournesol + des graines pour canaris (riche en petites graines qui intéressent l'accentuer mouchet et surtout les chardonnerets). j'ai suspendu cette année ce nourrissage estival car en fin de printemps j'ai trouvé plusieurs verdiers morts et deux moineaux mâles mal en point. Un arrêt de fréquentation du lieu et une désinfection était nécessaire. Les autres années, les granivores qui nourrissent leurs jeunes avec des insectes (comme le stipule Jean), fréquentaient peu la mangeoire par contre les granivores stricts continuaient à la fréquenter (chardonnerets verdiers) Les linottes et bouvreuils qui sont dans ce cas et qui nichaient dans le jardin aussi ne venaient jamais (pas présents à la mangeoire en hiver ni au printemps).
Les moineaux domestiques sont encore nombreux dans mon petit bourg de bocage (bien dégradé). Trois voisins ont des poules et ils se réfugient régulièrement dans les haies du jardin. ça piaille donc tout l'été. Les moineaux venaient surtout en hiver et printemps. Voilà ce que je peux dire de mon expérience.

GERARD
Messages : 931
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: nourrissage l'été, oui ou non ?

Message par GERARD » 29 sept. 2020, 10:22

dans mon jardin situé sur un coteau d'un village de la vallée de l'iton dans l'Eure,il y a des
moineaux domestiques toute l'année. je nourris seulement en période de gel en hiver.
c'est le choix des plantations qui fixent les moineaux.je les vois souvent dans ma haie à
la recherche d'insectes.les poulaillers les attirent aussi.l'espéce est nicheuse aux alentours.
ma haie composée d'aubépines,de prunelliers,de troène d'Europe,de fusains et de cornouillers
sanguins pour l'essentiel offre gite et couvert.il faut les voir se réfugier en bandes dans le feuillage
dense quand l'épervier tourne dans le secteur.
christian GERARD
pour une ornithologie plurielle

lizod
Messages : 8
Inscription : 20 janv. 2016, 23:47
Contact :

Re: nourrissage l'été, oui ou non ?

Message par lizod » 29 sept. 2020, 14:02

Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses.
Vos réponses confortent mon idée d'être venu en aide aux oiseaux et plus particulièrement aux moineaux domestiques.
La plupart des jardins privés ne disposent pas des ressources alimentaires suffisantes pour un nombre important d 'oiseaux. A priori, mon apport a été bénéfique pour les moineaux.
Si en effet, ma commune avait il y a encore 35/40 ans 3 fermes, il n'y en a plus qu'une maintenant sur le point d'être vendu pour un projet immobilier.
Déjà, il n'y a plus de stockage de grain depuis longtemps, et la plupart des granges sont totalement closes. Même les hirondelles ne peuvent plus y loger. y réside encore cette année, les deux seuls couples de la commune. Ce n'est pas faute d'en avoir parler à notre dernier agriculteur.
Concernant le fait de trouver une pitance dans des zones herbeuses, la gestion différenciée dans les espaces verts avec ses zones herbeuses remplies d'insectes sont à 100m du jardin et font le tour de la commune. Le bois est à 200m environ.
Je retiens aussi l'idée de tester sur des zones les différentes graines. A adapter ensuite dans différents endroits de la commune ? Faut il communiquer auprès de la population à ce sujet ? A voir.
J'en parlerai à François (Riboulet) lors d'une prochaine rencontre.
Didier LIZORET

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: nourrissage l'été, oui ou non ?

Message par collette » 04 oct. 2020, 07:52

D'autres idées... En s'en tenant toujours pour l'instant au cas du moineau, ce passereau grégaire se nourrit souvent en bandes, d'où le frein à l'alimentation par mangeoires telles que les fréquentent les mésanges en hiver par exemple. Picorer au sol est plus dans les habitudes du moineau, il y a de la place pour tout le monde! Sauf à prendre garde que la prédation par les chats ne soit facilitée : il faut donc disperser des céréales sur un espace bien dégagé - mais avec des perchoirs potentiels à proximité quand même! Les parkings de supermarché sont souvent prisés, mais là ce sont plutôt les insectes tués et collés sur les calandres qui sont recherchés (du moins "autrefois" quand il y avait des insectes tués sur les carrosseries...) Les cours d'école sont un bon choix (pour les moineaux mangeurs et pour les élèves observateurs) Les oiseaux savent attendre la fin des récréations pour venir glaner les miettes perdues par les élèves (les bergeronnettes grises sont abonnées).
L'idée de communiquer localement est excellente. Le moineau est proche de l'homme, relativement peu farouche (dommage qu'il ne soit pas plus coloré pour les photos du journal!) Idéalement, il faudrait partir de données locales pour intéresser à la fois les journalistes (ou correspondants locaux) et les lecteurs, si possible chiffrées - même imparfaits, les comptages sont toujours supérieurs aux généralités

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités