Les réserves du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 852
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 14 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par collette » 23 mai 2019, 14:09

réserve de l'Orange : on commence bien bas...
L'association locale qui gère le dossier "restauration de la Sée" conduit le nettoyage des rives à l'ancienne mais avec un engin puissant (pelle hydraulique à bras muni d'une pince efficace). La ripisylve de la Sée a été plus qu'éclaircie. Le suivi ornitho (2 à 3 relevés mensuels, comparaison 2018-2019) permet d'apprécier l'effet sur les oiseaux occupant les rives. Le tableau joint montre les premiers résultats. Ils ont servi de base à des publications dans la presse locale exprimant notre appréciation de l'opération sous l'angle de la biodiversité.
Pièces jointes
P1010658.jpg
Paulo est petit ou le tas est haut?
P1010658.jpg (265.51 Kio) Consulté 586 fois
P1010664.jpg
Tout ça pour laisser passer les saumons?
P1010664.jpg (354.42 Kio) Consulté 586 fois
P1010659.jpg
Faire table rase...
P1010659.jpg (316.32 Kio) Consulté 586 fois
Document3.jpg
tableau comparatif du peuplement des rives

GERARD
Messages : 849
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD » 23 mai 2019, 23:07

réserve de la grande noe (Eure) ce jeudi en fin d'après-midi:

- 1 chevalier gambette
- 1 mâle de sarcelle d'été
- 4 grèbes à cou noir: 2 couples dont 1 parade un peu avec 1 qui dépose à plusieurs reprises des plantes aquatiques à un endroit en pleine eau.
- 3 mâles de canard souchet
- 3 chipeaus dont 1 femelle
- des fuligules milouins
- des fuligules morillons : poursuites
- des nettes rousses
- foulque macroule : 11 couples (8 nids et 3 familles) minimum
- et aussi des grèbes huppés,mouettes rieuses,mouettes mélanocéphales,sternes pierregarins,grands cormorans entre autres.

CGe
pour une ornithologie plurielle

LUC LOISON
Messages : 46
Inscription : 08 mai 2013, 14:54
A été remercié : 2 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par LUC LOISON » 31 mai 2019, 18:58

Dénombrement des oiseaux nicheurs sur l'îlot de Tombelaine

Le comptage a été réalisé le dimanche 26 mai par 13 personnes venues de la Manche et du Calvados avec des conditions météo convenables.
La population de goéland est une fois de plus en baisse (-20 %) sans doute la conséquence de l'épisode de prédation de l'année 2018.
Le nombre de nids de goélands argentés s'élève à 172 contre 226 en 2018, les goélands bruns et marins sont stables avec 8 et 14 nids.
11 cadavres ont été retrouvés sur le rocher, 6 marins dont 3 décapités et 5 argentés, il semble bien que 2019 sera aussi marqué par un nouvel épisode de prédation sur les goélands.
Heureusement la colonie d'ardéidés est à l'abri des prédateurs et en légère augmentation avec 141 nids dont une grande majorité d'aigrettes garzettes.
Le jour du dénombrement 20 hérons gardeboeufs au maximum étaient présents sur la colonie.
Le faucon pèlerin a retrouvé son aire habituelle à la pointe nord ouest du site.
Rien de neuf chez les passereaux avec la présence du pigeon ramier, du merle noir, de l'accenteur mouchet, du troglodyte mignon, de la fauvette à tête noire et de la corneille noire.
Par contre aucun couple de tadorne de Belon n'a été observé pendant la journée sur le rocher.
Un grand merci aux participants de ce comptage.
Pièces jointes
dénombrement Tombelaine photo Y Salmon.jpg
dénombrement Tombelaine photo Y Salmon.jpg (84.93 Kio) Consulté 534 fois
faucon pélerin photo T Grandguillot.JPG
faucon pélerin photo T Grandguillot.JPG (80.43 Kio) Consulté 534 fois
nid de goéland.jpg
nid de goéland.jpg (101.19 Kio) Consulté 534 fois
goéland argenté Photo T Grandguillot.JPG
goéland argenté Photo T Grandguillot.JPG (34.32 Kio) Consulté 534 fois
goéland brun photo T Grandguillot.JPG
goéland brun photo T Grandguillot.JPG (267.86 Kio) Consulté 534 fois
aigrette garzette photo T Grandguillot.JPG
aigrette garzette photo T Grandguillot.JPG (234.42 Kio) Consulté 534 fois
jeune aigrette photo T Grandguillot.JPG
jeune aigrette photo T Grandguillot.JPG (227.04 Kio) Consulté 534 fois
en route vers Tombelaine.jpg
en route vers Tombelaine.jpg (28.32 Kio) Consulté 534 fois

GERARD
Messages : 849
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD » 01 juin 2019, 19:51

- réserve de la grande noe le 1 juin 2019:

- 1 Milan noir
- 4 grèbes à cou noir
- 4 guifettes moustacs

à suivre !
CGe
pour une ornithologie plurielle

Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 104
Inscription : 06 févr. 2006, 12:46
A été remercié : 2 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN » 15 juin 2019, 10:41

La tempête « Miguel » et les sternes de Chausey :
En ce début du mois de juin, plusieurs dizaines de sternes pierregarin avaient déjà pondu sur les îlots de Chausey. Un record à cette date ! Puis, le 7 juin dernier, la tempête Miguel s’est abattue sur la France. Des vents puissants ont balayé la mer, la terre … et les îlots de Chausey. Un spectacle magnifique quand on est à l’abri ! Ce 7 juin, depuis le sémaphore, j’ai longtemps observé une sterne vaillamment couchée sur son nid, bec face aux vents et embruns. Au plus fort de la tempête elle était toujours là. Puis la nuit est arrivée, je ne voyais plus rien. Le lendemain matin, au lever du jour, la sterne n’était plus là, Miguel avait eu raison de sa volonté.
Au lendemain du passage de la tempête, nous avons fait le tour des quelques îlots les plus exposés et abritant environ 75% des nids décomptés. Le résultat est sans appel, 80% des nids ont été détruits. Soit par le vent qui a fait rouler les œufs soit par la pluie qui, remplissant les dépressions granitiques dans lesquelles les sternes pondent parfois leurs œufs, a noyé ces derniers, soit enfin par les vagues qui, se brisant sur les rochers, submergeait ces derniers et emportaient les nids.
Les sternes n’étaient pas assez fortes pour lutter contre une telle tempête… Cet accident étant survenu assez tôt dans la saison de reproduction, il reste l’espoir que les oiseaux puissent faire une ponte de remplacement, ce que nous aurons l’occasion de vérifier.
Pièces jointes
IMG_20190609_160558502_HDR.jpg
Sophie prospectant une colonie de sterne
SPG.jpg
Sterne pierregarin (photo Xavier Corteel)

GERARD
Messages : 849
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD » 17 juin 2019, 15:11

bonjour

réserve de la grande noe le 15 juin 2019 :

- 2 loriots qui se répondent
- 1 juvénile de canard chipeau
- 0 grèbes à cou noir
- 1 seul nid de grèbe huppé
- nombreuses familles de foulques
- premiers jeunes chez la sterne pierregarin
- 6 mâles de nette rousse
- jeunes de mouettes rieuses et de mouettes mélanocéphales dont beaucoup cachées dans la végétation.
- jeunes grands cormorans
- jeunes de canard colvert
- passage de canards souchets
- présence de fuligules milouins et de fuligules morillons
- plusieurs rousserolles effarvattes qui se poursuivent dans la roselière.

la nidification du grèbe à cou noir est un échec pour le moment, le nid avec un adulte dessus est déserté.
la présence de cygnes tuberculés en nombre qui occupent les bordures en est peut-être la cause, le vent plus fort sur de grands plans d'eau
comme la réserve a sans doute joué aussi.
tous les ans les grèbes huppés se reproduisent ici très tard quand le vent se calme, alors que sur les petits étangs de la vallée d'Eure il y a
des jeunes très tôt !
les grèbes castagneux font leur nid uniquement sur la réserve en roselière inondée à l'abri du vent et des prédateurs.
le grèbe à cou noir va-t-il s'installer en roselière ? comme c'est la tendance plus au nord de la France .
des études ont montrées aussi que les berges riches en végétation (carex,joncs et iris) servent de supports pour amarrer les nids de grèbes.
pour les canards sur les ilots,la présence d'herbes hautes est plus favorable pour cacher les nids.
enfin d'après mes observations, les mouettes préfèrent l'herbe rase pour s'installer en Mars et plus tard les jeunes se cachent dans la verdure
qui s'est développée. les sternes s'installent début mai sur les zones restées dégagées (bache enterrée).
pour l'ilot situé prés de la colonie de grands cormorans, l'absence de végétation rase en Mars a fait que les mouettes se sont peu installées.
ensuite l'ilot restant sans végétation les cormorans ont envahis en nombre l'endroit pour se reposer en chassant les mouettes et les sternes.
suite à cela,pour le prochain chantier d'automne ,quelques régles seront adoptées:
- taille des orties et de la végétation à ras EN LAISSANT LES RACINES pour une repousse progressive au printemps empêchant l'accès
aux cormorans et aux cygnes.
- semis de graines d'herbes,de joncs,de carex et d'iris des marais pour fixer les bordures et servir d'attaches et de supports aux nids.

Pour résumer:
- des ilots avec une végétation rase en Mars pour l'installation des mouettes. à cette époque de l'année les cormorans restent prés des nids
et ne viennent pas sur les ilots ! ensuite la végétation pousse et sert de caches aux jeunes et empêche l'accès aux cormorans et aux cygnes.
les sternes arrivant plus tard s'installent aux endroits ou les plantes sont moins hautes.en Mai et Juin les canards font leurs nids dans les
herbes hautes et les joncs,carex et iris qui ont poussés sur les bordures des ilots servent de points d'ancrages aux nids de grèbes.
les graines de ces plantes vont colonisées ensuite les hauts-fonds par endroits créant de nouveaux biotopes abrités.
pour développer les zones à l'abri du vent,un terrassement de bordure sera expérimenté en créant une mini digue autour des ilots pour former
une "lagune", en laissant des passages par endroits.
christian GERARD
pour une ornithologie plurielle

GERARD
Messages : 849
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD » 18 juin 2019, 09:51

Terrassement de bordure à réaliser

pour limiter le creusement et le transport au niveau du sol plat sur cette partie de l'ilot central,une partie de ce qui est enlevé
est repoussé dans l'eau en avant pour adoucir la pente du haut-fond et le reste sert à consolider et allonger la digue existante.
des mini-buttes sont laissées aussi dans le même but et sont plus favorables pour agrandir les zones de contact sol et eau.
CGe
ilot central 2019.jpeg
pour une ornithologie plurielle

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités