Les réserves du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 590
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par collette » 28 Nov 2016, 09:21

La réserve de Tirepied en novembre : 27/11/2016 = 12
Ciel clair dégagé, vent nul, 0°C, légère brume au sol
7h55 : merle et corneille, cris (et colverts appelants du gabion en amont)
7h59 : grive mauvis et litorne, cris; envol pigeon ramier
8h01 : corbeau freux, roitelet à triple bandeau, cris
8h02 : troglodyte, chant; rouge-gorge, pie, cris
8h04 : choucas, cris d'arrivée du dortoir
8h05 : pouillot véloce, cris
8h10 : poule d'eau, cris sur Sée
8h13 : pic vert, pinson des arbres, étourneau, cris
8h15 : tourterelle turque chant; geai cris
8h20 : accenteur, verdier, cris
8h21 : goéland argenté, vol vers le CET de Cuves
8h25 : pic épeiche, cris
8h27 : moineau, cris; pigeon biset en vol depuis le clocher
8h30 : lever officiel du soleil
8h35 : mésange bleue, cris
8h36 : mouette rieuse, vol vers l'amont
8h39 : mésange à longue queue, cris
8h46 : courlis cendré, cris
8h50 : grive musicienne, cris
8h53 : grand cormoran, venant de l'amont
8h56 : rouge-gorge, chant
9h00 : épervier F en vol bas de chasse
9h04 : mésange charbonnière, cris
9h15 : pic vert, pic épeichette, cris
Décompte de 8h20 à 9h20. Au total, 20 espèces sur la réserve et 13 hors.
16 coups de fusil (dimanche matin, de 8h25 à 9h20, dont ceux qui "saluent" le passage du courlis trop bavard...)
Le nombre de merle (comptés au moins 21) est à mettre en relation avec l'attractivité des pommes au sol laissées en place sous les pommiers du verger voisin. Les déplacements des merles dans l'espace de la réserve sont très calculés ; quand un oiseau quitte une haie éloignée du verger, il passe en vol "par" la saulaie centrale, quitte à faire un détour.
Un début de dortoir de tourterelles turques (21) s'installe dans la haute haie du nord, particulièrement boisée de mirobolants denses.
Toujours au moins 6 pouillots véloces. Le pic épeichette circule d'arbre en arbre, cris ou chants, il est bavard...
Le niveau de la Sée n'est toujours pas remonté durablement, les langues de sédiment du méandre du sud sont à nouveau hors d'eau.
Cette nuit, un sanglier est passé jardiner le pré. Il cible particulièrement le sol sous les bouses de vache probablement plus riches en proies potentielles.
Fichiers joints
1138.jpg
Relevé de terrain du 27/11/2016
B.JPG
traces de passage du sanglier...

Avatar de l’utilisateur
Debout Gérard
Messages : 252
Enregistré le : 08 Fév 2006, 19:26
Contact :

St-Marcouf : le rapport de l'inspection

Message par Debout Gérard » 19 Déc 2016, 22:48

Le rapport du CGEDD (Conseil général de l’Environnement et du Développement durable) concernant Saint-Marcouf et l’opposition du GONm aux actions menées à l'Île du Large vient d’être publié et il confirme pour l’essentiel ce que nous disions
Voici le lien pour télécharger ce rapport qui est un beau cadeau de Noël
http://www.cgedd.developpement-durable. ... a2348.html
Devenir de l’île du Large Commune de Saint-Marcouf-de-l’Isle (50)

La mission d’étude sur le devenir des îles Saint-Marcouf, et notamment de l’île du Large a été menée sur proposition du préfet de la Manche.
Le missionné a rencontré les administrations, élus et personnes intéressés par ce dossier dans la Manche et le Calvados.

Compte tenu des enjeux ornithologiques de ce site, des difficultés de son accès, du coût considérable de la restauration du fort et des charges d’entretien de la jetée, le projet de restauration et de développement touristique présenté par l’association des amis de l’île du Large Saint-Marcouf ne paraît pas financièrement soutenable.

Le rapport recommande de maintenir l’île dans le domaine public.

Il propose d’organiser une réunion présidée par le préfet de la Manche avec les collectivités locales pour présenter les enjeux et les difficultés de chaque hypothèse de mise en valeur.
L’alternative posée est la suivante : soit une collectivité s’engage dans la restauration du fort, tout en respectant les contraintes d’accès liées à la nidification des oiseaux, soit l’État conserve l’île et laisse les constructions en l’état.
En l’attente, le rapport propose une affectation, à titre provisoire à la DREAL Normandie et un objectif à moyen terme de remise au Conservatoire du littoral, sans ouverture au public ni restauration lourde du port et du fort. Pour ce faire, une demande devra être adressée au président pour une décision spécifique du conseil d’administration, l’archipel Saint-Marcouf n’étant pas inscrit dans la stratégie d’action foncière 2015-2050 de l’établissement.

Auteur : Nicolas Forray (CGEDD)
Publié le 19 septembre 2016


Télécharger :
Rapport n° 010602-01 (format pdf - 768.2 ko - 19/12/2016)
Gérard DEBOUT
Président du GONm

Avatar de l’utilisateur
Debout Gérard
Messages : 252
Enregistré le : 08 Fév 2006, 19:26
Contact :

Plainte du CEL contre le GONm

Message par Debout Gérard » 19 Déc 2016, 23:40

Le CEL nous avait verbalisés pour labour d'une de ses parcelles dans le périmètre de notre ancienne réserve à Carolles sans autorisation.
La procédure vient d'être close par l'audience du Tribunal administratif et le jugement mis en ligne le 15 décembre 2016 ; le voici :

Article 1 : Le Groupement ornithologique normand est condamné à payer une amende de 200 euros.
Article 2 : Le surplus des conclusions du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres est rejeté.

  • - Finalement, le GONm est condamné : nous sommes donc condamnés pour une faute formelle indubitablement commise par le garde du GONm
    - Financièrement, nous nous en sortons pas trop mal puisque le CEL réclamait 5000 euros à divers titres.
    - Moralement, nous apprécions que le CEL soit débouté de ses demandes exorbitantes.
Gérard DEBOUT
Président du GONm

Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 86
Enregistré le : 06 Fév 2006, 12:46
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN » 21 Déc 2016, 13:24

En attendant le bilan des 3 premiers stages hivernaux qui ont eu lieu à la réserve de Chausey en cette fin d’année 2016, voici déjà une première nouvelle. Vendredi dernier, nous avons eu le plaisir d'observer sur un îlot, un phoque de couleur blanche. Christophe Rideau, du Groupe Mammalogique Normand, a confirmé qu'il s'agit bien d'un "bébé » phoque gris, aussi appelé Blanchon, qui pourrait avoir environ 3 semaines. On voit qu'il perd son lanugo, pelage blanchâtre que les blanchons perdent après le sevrage. Nous ne l'avons pas vu sur le terrain mais sur les photos, on voit un adulte qui s'intéresse de près au petit que l'on entendait crier ! Il devait garder le contact avec son parent. Les jeunes deviennent erratiques après leur abandon par les adultes après leur sevrage et dans le nord de la France les périodes de mise bas sont de septembre à décembre. En conséquence de quoi, l'animal que nous avons vu est très certainement né à Chausey ! L'atlas des mammifères sauvages de Normandie (2004) du Groupe Mammalogique Normand précise qu'aucune preuve formelle de la reproduction occasionnelle de l'espèce en Normandie n'avait jusqu'alors été apportée malgré des mise bas suspectées à Chausey en 1983 et dans le nord Cotentin.
Fichiers joints
Phoque 2.jpg
Phoque 2.jpg (30.23 Kio) Vu 1295 fois
Phoque 1.jpg
Phoque 1.jpg (33.86 Kio) Vu 1295 fois
Phoque 3.jpg
Phoque 3.jpg (33.14 Kio) Vu 1295 fois

Avatar de l’utilisateur
Debout Gérard
Messages : 252
Enregistré le : 08 Fév 2006, 19:26
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Debout Gérard » 21 Déc 2016, 14:50

Formidable découverte : bravo
Gérard DEBOUT
Président du GONm

Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 86
Enregistré le : 06 Fév 2006, 12:46
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN » 23 Déc 2016, 11:58

C'eut été une bien belle observation, mais elle vient d'être invalidée par les spécialiste de l'espèce à l'Université de la Rochelle qui ont identifié l'animal comme un adulte... blanc. Dommage, ce sera pour une autre fois !

Avatar de l’utilisateur
GERARD
Messages : 783
Enregistré le : 08 Fév 2006, 23:09
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par GERARD » 28 Déc 2016, 12:14

- des travaux récents d'entretien de la roselière à la grande noe :
fabrice ou céline peuvent nous en dire + ?

Image
pour une ornithologie plurielle

Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 86
Enregistré le : 06 Fév 2006, 12:46
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN » 10 Jan 2017, 18:59

Depuis la création de la réserve de la Grande Noë en 1987, la roselière a progressivement été colonisée par les saules, des bouleaux et autres végétaux qui l’ont peu à peu asséché et enrichi, aboutissant à son atterrissement. Avec la disparition progressive de la roselière tout un cortège d’espèces (plantes, insectes, amphibiens, oiseaux paludicoles, …) disparaît à son tour.
En décembre dernier, avec l’aide de l’Agence de l’Eau Seine Normandie, nous avons donc réalisé une première phase de travaux de restauration de la roselière de la réserve de la Grande Noë. L’opération s’est déroulée en deux temps. Dans un premier temps, nous avons procédé à une opération de déboisement. Dans un deuxième temps, nous avons fait réaliser un étrépage, une technique de gestion des milieux qui consiste à décaisser et exporter le sol sur une dizaine de centimètres d'épaisseur afin de retrouver des milieux (niveaux d’eau, sol pionnier) favorables à une colonisation d’une végétation de milieux humides, et en particulier les roseaux.
Les travaux ont permis d’étréper une surface d’environ 7000m2, l'objectif à terme, fin 2017, étant de restaurer 15 000m2 de roselière.
Fichiers joints
Roselière 1.jpg
Roselière résiduelle de la Grande Noë
Roselière 1.jpg (29.36 Kio) Vu 1067 fois
Roselière 2.jpg
Roselière colonisée par des arbres
Roselière 2.jpg (43.43 Kio) Vu 1067 fois
Roselière 3.jpg
Roselière déboisée avant les travaux d'étrépage
Roselière 3.jpg (37.29 Kio) Vu 1067 fois
Modifié en dernier par Fabrice GALLIEN le 08 Fév 2017, 19:52, modifié 1 fois.

Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 86
Enregistré le : 06 Fév 2006, 12:46
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN » 11 Jan 2017, 06:58

A quelques heures du premier stage pour l’année 2017, voici un petit retour sur les 3 premiers stages de la saison hivernale 2016-2017 à la réserve de Chausey.
Le fil rouge de ce début de saison aura été la mise en œuvre d’un contrat Natura 2000 portant sur une expérimentation de dératisation. Trois îlots font ainsi l’objet de capture de rats et feront l’objet de suivis au printemps prochain afin d’en évaluer l’impact ainsi que … la vitesse de réinfestation.
En ce début d’hiver, les suivis habituels ont été menés : le suivi des limicoles au reposoir de marée haute, le suivi des passereaux sur la Grande Ile, le parcours Tendances, les oiseaux marins… Le suivi des dortoirs de cormoran huppé aura apporté la bonne surprise du mois d’octobre, avec un total de plus de 2000 oiseaux, un nouveau record pour l’archipel ! En novembre, le stage a été salué par l’observation de la chouette hulotte, une nouvelle espèce pour l’archipel, la 243ème. Et en décembre, aura été l’occasion de déguster un excellent vin chaud proposé par Didier sur l’estran, histoire de fêter… l’hiver à Chausey ! Au total, 81 espèces ont été observées au cours de ces 3 premiers stages.
Et toujours, un paysage magique, des lumières superbes, de bons petits plats…
Fichiers joints
CHausey 1.jpg
CHausey 1.jpg (22.93 Kio) Vu 1060 fois
CHausey 2.jpg
CHausey 2.jpg (31.83 Kio) Vu 1060 fois
CHausey 3.jpg
CHausey 3.jpg (28.19 Kio) Vu 1060 fois

Fabrice GALLIEN
Administrateur
Messages : 86
Enregistré le : 06 Fév 2006, 12:46
Contact :

Re: Les réserves du GONm

Message par Fabrice GALLIEN » 18 Jan 2017, 19:13

Depuis 2013, dans le cadre de l’Observatoire de la Biodiversité de Haute-Normandie, un ensemble d’indicateurs a été mis en place. Parmi ces indicateurs, un Suivi Temporel des Libellules (STELI) coordonné par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute-Normandie (CENHN) a été mis en œuvre sur 33 sites dans les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, l’un d’entre eux n’est autre que la réserve ornithologique GONm de la Grande Noë.
Dans ce cadre, une nouvelle espèce patrimoniale d’odonate a été observée sur la réserve en 2016 par Matthieu Lortihois (ancien garde de la Grande Noë), l’Aeschne printanière (Brachytron pratense), une espèce connue quasiment uniquement de l’estuaire de Seine, du Marais-Vernier et de la basse vallée de la Risle. D’après Matthieu, il s’agit sans doute un individu de passage ayant profité des mares bien en eau suite au printemps très pluvieux.
La découverte de cette nouvelle espèce porte ainsi à 25 le nombre d’espèces d’odonates contactées sur la réserve. Parmi elles, 6 sont considérées comme patrimoniales dont 1 en danger critique d’extinction et 3 en danger d’extinction d’après la liste des Odonates de Haute-Normandie (CRSPN, 2010 d’après Dodelin C., Houard X., Lortihois M. & Simon A.). Ainsi, la protection des oiseaux et la gestion des sites à leur attention profitent à d’autres groupes d’espèces.
Fichiers joints
Aeshne printanière.jpg
Aeshne printanière. Avec l'aimable autorisation de Denis Parkinson
Modifié en dernier par Fabrice GALLIEN le 27 Jan 2017, 18:50, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité