Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
pgachet
Messages : 966
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A remercié : 1 fois
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 10 juin 2013, 19:01

Autres nichoirs à Dangy

Franck Lettelier a installé plusieurs autres nichoirs sur son refuge. Ils n'ont pas eu forcément le même succès que le nichoir tronçonné qui a accueilli le rougequeue à front blanc. Il a donc installé des nichoirs pour grimpereaux, rougegorges, mésanges, gobemouches, étourneaux (occupé par un écureuil) , hirondelles et rapaces. La plupart de ses nichoirs sont fabriqués à partir de matériaux de récupération (boîtes à crochets d'ardoise, par exemple)
"Les nichoirs à rapaces(faucon et hulotte) ne sont pas occupés(le gobemouche a visité celui de la hulotte)" m'a-t-il dit hier. Franck nous en dira un peu plus bientôt sur ses fabrications.
Nichoir à moineaux
Nichoir à moineaux
DSC_2421.JPG (141.83 Kio) Consulté 9559 fois
Nichoir pour gobemouche.
Nichoir pour gobemouche.
DSC_2418.JPG (134.38 Kio) Consulté 9559 fois
Pièces jointes
Un nichoir à mésange à l'arrière du ruisseau dont le cours originel a été rétabli.
Un nichoir à mésange à l'arrière du ruisseau dont le cours originel a été rétabli.
DSC_2419.JPG (252.19 Kio) Consulté 9559 fois

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 11 juin 2013, 17:29

82- D'autres migrateurs au refuge
Notre collègue Adrien Simon a trouvé le sphinx à tête de mort dans son jardin le 10 juin à Hauville/27... Venu du sud, symbole de chaleur à venir? On voudrait bien y croire! Les pommes de terre sont prêtes a accueillir les pontes. Ouvrons l'oeil dans nos potagers, il doit bien y avoir d'autres transfuges à venir..
Pièces jointes
Sphinx_tête_de_mort_AS_Hauville[27]_10-06-2013 (10).JPG
Sphinx_tête_de_mort_AS_Hauville[27]_10-06-2013 (10).JPG (211.86 Kio) Consulté 9549 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:18, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 15 juin 2013, 22:25

83- D'autres oeufs au refuge
Il n'y a pas qu'à Pâques que les oeufs se cachent au jardin!
Deux exemples récents : petite colonie d'abeilles solitaires... l'Osmie cornue vient cacher ses oeufs dans des galeries entre les blocs de terre au fond du sillon du potager laissé en attente; une dizaine de femelles s'activent quelques jours puis disparaissent. (22 avril 2013); travaux de jardinage stoppés!
Un machaon femelle vient pondre à 14 h ses oeufs (au moins 6) sur un pied de persil monté en fleur, délaissant le fenouil voisin pourtant plus apprécié d'habitude. (14 juin 2013)
Pièces jointes
Osmie cornue.JPG
Osmie cornue.JPG (200.87 Kio) Consulté 9524 fois
machaon, ponte.JPG
machaon, ponte.JPG (211.63 Kio) Consulté 9524 fois
oeuf de machaon.JPG
oeuf de machaon.JPG (180.34 Kio) Consulté 9524 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:23, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 18 juin 2013, 09:20

84- Ambiance armoricaine
Le refuge de Saint-Michel-de-Montjoie est caractéristique des hautes collines du Sud-Manche : à plus de 300 m d'altitude, la lande sur boules de granite affleurantes (le "chaos granitique" des géologues) a vite fait de se réinstaller dès que la pression d'entretien agricole faiblit. Ici, les haies sont toutes sur talus, armés des pierres extraites des labours, et le hêtre est quasiment la seule essence des haies : le climat sub-montagnard local lui va bien. Les genêts, les ajoncs, la fougère aigle sont les plus voyants selon les saisons. Le Ramoneur (Odezia atrata) vole autour des génottes (Conopodium majus) sur lesquelles il pond. Le pipit des arbres, si localisé en Sud-Manche, chante ici. Le traquet pâtre, l'hypolaïs polyglotte, le rougequeue à front blanc, le bruant zizi, le bruant jaune, la mésange nonnette, l'alouette lulu caractérisent un bocage où se mêlent les traces des vieilles traditions d'entretien bocagères et les séquelles d'arasement des talus boisés en bord de route.
Chez Pascal et Elisabeth David, les propriétaires du refuge, les parcelles cultivées en mélanges de céréales et légumineuses (pour les poules aux oeufs bio) sont richement fleuries. Rare spectacle de nos jours...
Pour acheter des paniers de légumes bio, du cidre, des oeufs: p_david@laposte.net ou 02 33 69 48 62
Pièces jointes
lande armoricaine sur chaos granitique.JPG
lande armoricaine sur chaos granitique.JPG (214.18 Kio) Consulté 9507 fois
haie du Mortainais d'altitude.JPG
haie du Mortainais d'altitude.JPG (214.24 Kio) Consulté 9507 fois
Lisière de champ cultivé.JPG
Lisière de champ cultivé.JPG (215.93 Kio) Consulté 9507 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:24, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 21 juin 2013, 07:32

85- L'essaim du refuge
Cette météo désolante commence à peser un peu sur le moral des jardiniers! La grêle s'en est mêlée après les pluies diluviennes et beaucoup de plantes sont désormais en "dentelle", avachies. Le jardin est un peu sans dessus dessous, corolles déchiquetées... et cave inondée.
Heureusement, Dame Nature sait aussi nous réjouir.
La semaine passée, un magnifique essaim d'abeilles a choisi de se poser, un jour ensoleillé, sur un gros noisetier du fond du jardin, juste au-dessus des massifs de géraniums vivaces en pleine floraison.
Peter n'étant qu'à quelques kilomètres de chez nous, nous l'avons sollicité. Il est donc venu installer une ruche écologique, en terre cuite et, pendant les deux jours qui ont suivi, nous avons pu observer les abeilles emménager dans leur nouvelle demeure. C'était fascinant.
Puis,l'opération semblant réussie, Peter est revenu ce samedi passé, à 6 h du matin pour récupérer les précieuses bestioles et les déposer chez lui, pas loin des tilleuls prêts à fleurir.
Mauvaise météo ou pas, il se passe toujours quelque chose au jardin... C'est bon pour le moral.
Nicole Calas
20 juin 2013
Pièces jointes
L'essaim.JPG
L'essaim.JPG (125.16 Kio) Consulté 9458 fois
la ruche en terre.jpg
la ruche en terre.jpg (162.5 Kio) Consulté 9458 fois
transport....jpg
transport....jpg (167.63 Kio) Consulté 9458 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:24, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 28 juin 2013, 05:54

86- Un nichoir pour la hulotte
Début mai, des amis de la Manche sont venus à la maison... pour faire le bonheur des chouettes hulottes et le nôtre!
Yves et Andrée, pour fêter la venue du printemps, sont arrivés avec un splendide nichoir entièrement fabriqué de leurs mains, avec amitié et... savoir-faire.
Il est même numéroté, aux initiales du GONm: BN 21
La grande échelle est de sortie pour grimper dans le vieux pommier tortueux, afin de placer au mieux, bien exposée et à la bonne hauteur, la jolie maison destinée aux rapaces nocturnes.
Espérons que, d'ici le prochain hiver, une dame hulotte découvrira cet abri pour y élever une belle nichée.
Merci aux amis pour ce geste vraiment sympathique.
La Granvillaise
Pièces jointes
Pose nichoir hulotte - 2 mai 2013 -1jpg.jpg
Pose nichoir hulotte - 2 mai 2013 -1jpg.jpg (228.39 Kio) Consulté 9402 fois
Pose nichoir hulotte - 2 mai 2013 -2jpg.jpg
Pose nichoir hulotte - 2 mai 2013 -2jpg.jpg (199.61 Kio) Consulté 9402 fois
Pose nichoir hulotte - 2 mai 2013 -3jpg.jpg
Pose nichoir hulotte - 2 mai 2013 -3jpg.jpg (212.99 Kio) Consulté 9402 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:25, modifié 2 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 29 juin 2013, 10:17

87- Calendrier des pontes chez l'hirondelle de fenêtre
A Tirepied, les hirondelles de fenêtre nichent avec plus ou moins de succès dans le bourg selon l'accueil que leur réserve chaque propriétaire de fenêtre... comme partout. Mais la météo 2013 est aussi un facteur non négligeable dans la réussite des couvées.
Au Montier, trois couples sont installés cette année. Le premier occupe un angle de fenêtre préféré depuis une dizaine d'années, très régulièrement. Au NORD. Et c'est celui qui est occupé le premier au retour et le premier à voir les éclosions, faciles à détecter vu que les adultes ne prennent pas de précautions particulières: les coquilles sont rejetées hors du nid sans transport lointain comme beaucoup d'autres passereaux le font. On peut donc compter le nombre d'oeufs éclos en se baissant sous les nids...
Le premier éclot le 30 mai, 4 oeufs (exposé au nord); les coquilles sont crottées, la météo pluvieuse et boueuse laisse des traces, même pour des oiseaux censés passer une partie importante de leur temps en vol!
Le deuxième, au sud, le 5 juin; 3 oeufs;
Le troisième, construit tardivement sur un nouvel angle de fenêtre, éclot le 23 juin. Avec des problèmes visiblement: des coquilles sont cassées sous le nid, ce qui est très inhabituel. Ensuite, pas de nourrissage au nid. Abandon probable. A suivre...
Pièces jointes
30 mai 2013.JPG
30 mai 2013.JPG (200.06 Kio) Consulté 9376 fois
5 juin 2013.JPG
5 juin 2013.JPG (220.11 Kio) Consulté 9376 fois
23 juin 2013.JPG
23 juin 2013.JPG (215.97 Kio) Consulté 9376 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:25, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 09 août 2013, 11:22

88- le gobemouche sans gêne
Durant quelques jours, une famille de gobemouches fraichement sortie du nid évolue dans le jardin avant d'aller explorer le bocage voisin. Un des adultes très routinier vient se percher exactement sur le même dossier de siège de jardin. Nous lui en laissons l'usage exclusif vu le marquage de propriété... Deux pelotes en remerciement! En gros plan, de la compression à la César...
Pièces jointes
poste de chasse marqué.JPG
poste de chasse marqué.JPG (206.44 Kio) Consulté 8430 fois
pelotes.JPG
pelotes.JPG (208.3 Kio) Consulté 8430 fois
gros plan pelote.JPG
gros plan pelote.JPG (231.58 Kio) Consulté 8430 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:25, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 07 sept. 2013, 16:54

89- Question de bousier...
Cette semaine, notre collègue Michel Noël sur sa ferme des Ponceaux à Barenton (Sud Manche) a photographié ce bousier empalé sur un fil barbelé de clôture artificielle.
Et se repose la question de savoir si c'est une trace discrète de migration de pie-grièche ou le simple résultat d'un malheureux accident en vol, le bousier s'empalant lui-même. Certains collègues ont déjà témoigné d'observations allant dans un sens ou dans l'autre. Matthieu Beaufils (sauf erreur de mémoire de ma part) a vu un "empalement" en vol; par contre, j'ai vu aussi des libellules empalées, dont on connait les capacités visuelles... De plus sur certains thorax de bousiers, plusieurs "impacts" non perforants sont visibles, ce qui pourrait signifier des essais d'empalement avant réussite.
D'autres témoignages? Si c'est une pie-grièche qui est responsable, c'est une belle observation pour ce refuge de bocage paradisiaque!
Photo Michel Noël.
Pièces jointes
Bousier empalé.jpg
Bousier empalé.jpg (220.44 Kio) Consulté 7691 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:26, modifié 1 fois.

pgachet
Messages : 966
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A remercié : 1 fois
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 08 sept. 2013, 12:12

Dans mon jardin, petit espace d'une centaine de mètres carrés, j'ai laissé à traîner sur la pelouse un rondin de bois (diamètre de 25 cm) provenant d'un arbre mort que j'avais abattu. J'ai repéré à sa base une accumulation de sciure très fine et de petites galeries creusées dans l'aubier. Des insectes du genre sphex se sont installés là pour nidifier. Ils sont assez discrets parce que je les vois rarement entrer et sortir mais je constate chaque jour l'élargissement des galeries et bien sûr l'accumulation de la sciure. L'examen de la photo de l'insecte permet d'identifier un "ectemnius", sphécidé qui s'installe dans le bois. 11 espèces sont répertoriées dans la Manche ; pour une identification plus précise, la capture de l'insecte est nécessaire.
J'ai découvert à plusieurs reprises, dans le dépôt de sciure, quelques cadavres de syrphes (episyrphum balteatus) que l'ectemnius capture et paralyse pour éviter leur pourrissement. L'ectemnius en nourrit ses larves . Ces cadavres faisaient aussi le bonheur des fourmis qui passaient par là. A noter que cette syrphe est une grand consommatrice de pucerons, donc sa présence est très utile dans un jardin.
Cette observation montre une nouvelle fois tout l'intérêt de laisser du bois mort qui apporte gîte et couvert à de nombreux insectes très utiles pour maintenir biodiversité et équilibre dans le jardin.
Merci à Alain Livory pour ses précieuses informations.
Accumulation de sciure et galeries creusées par l'ectemnius.
Accumulation de sciure et galeries creusées par l'ectemnius.
DSC_2877.JPG (170.46 Kio) Consulté 7647 fois
L'ectemnius en action.
L'ectemnius en action.
hymenoptère.jpg (151.32 Kio) Consulté 7647 fois

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités