Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Bords de route : des refuges "autrefois"

Message par collette » 04 déc. 2012, 14:07

51- Bords de route : des refuges "autrefois"...
La berme, "espace public", joua longtemps le rôle de refuge pour les espèces sauvages chassées des champs cultivés ou des prairies aux sols trop riches. La charrue, le pulvérisateur et le bulldozer sont en train de détruire cette dernière frontière de la biodiversité sauvage.
Preuve en main, entre un bord de champ cultivé, uniquement couvert de graminées nourries au lisier généreusement distribué sur la parcelle et le talus de la prairie naturelle en face, la flore est complètement différente : les "plantes à fleur" (les dicotylédones, chassées des sols agricoles à coup de désherbants sélectifs contre les "dico") sont ici chez elles sur un sol qui ne reçoit ni engrais, ni pesticides (du moins beaucoup moins si l'on tient compte du vent...)
Quant à la surface restant disponible en bord de route, c'est peau de chagrin, certaines charrues "attaquent" dès le bord du goudron! Et cette pratique sera d'autant plus aisée que la haie de bordure aura disparu, comme chez nos amis Calas dans l'Eure. Leur refuge prend encore plus de signification dans ce contexte agricole.
Photos J Collette et N Calas
Pièces jointes
bord de route, Tirepied.JPG
bord de route, Tirepied.JPG (215 Kio) Consulté 8533 fois
Labour de bord de route.JPG
Labour de bord de route.JPG (201.82 Kio) Consulté 8533 fois
Arrachage de haie.JPG
Arrachage de haie.JPG (216.71 Kio) Consulté 8533 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:09, modifié 2 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Un exemple de fidélité au site chez la chouette effraie

Message par collette » 06 déc. 2012, 07:42

52- Un exemple de fidélité au site chez la chouette effraie
(Ancien refuge 50004) Cuves/50
Quand nos collègues Patricia et Jacques Bruno ont acquis leur propriété à la Soudairie en 1979, le bâtiment principal était à l'abandon, mais la chouette effraie occupait déjà les lieux malgré le mauvais état de la couverture.
Après quelques années de travaux, la chouette est toujours là en 1985 lors de l'emménagement...
En 2012, l'effraie occupe toujours les lieux bien que les occupants (humains) aient changé. Il faut dire que Jacques avait eu l'heureuse idée de confectionner dès 1985 une sorte de "nichoir en grand" en isolant une partie du grenier avec des cloisons. Une seule des 4 ouvertures aux pignons avait été laissée ouverte, en communication avec l'abri, les 3 autres étant grillagées pour préserver le reste du grenier des salissures.
Et donc depuis 33 ans, de jeunes effraies voient le jour dans le même abri! (et il est probable qu'elles occupaient le site avant 1979...)
Sur la photo prise en 1985, première année de la nouvelle installation, on voit que le parquet est nu, seules quelques pelotes ont été déposées. Je suis allé récolter des pelotes pour le nouvel atlas des mammifères de Normandie engagé par nos collègues du GMN le 28 novembre 2012. Le tapis de pelotes est impressionnant!!! Le site avait déjà fourni du matériel de recherche à Yves Gomy pour son catalogue des coléoptères Histeridae de la Manche publié en 2003 dans les Mémoires de la Société nationale des Sciences naturelles et mathématiques de Cherbourg (Tome LXIV 2003-2004). Le 1er septembre 1997, Yves avait trouvé 3 exemplaires d'un petit insecte noir et brillant, Gnathoncus communis. Je crois que c'est ce jour-là que j'ai attrapé le virus de la collecte de ces insectes étonnants, les Histéridés!
Photos J Bruno et J Collette
Pièces jointes
Abri nichoir.JPG
Abri nichoir.JPG (218.8 Kio) Consulté 8518 fois
1985.jpg
1985.jpg (237.75 Kio) Consulté 8518 fois
Entrée au pignon.JPG
Entrée au pignon.JPG (221.94 Kio) Consulté 8518 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:10, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Les refuges participent à la recherche

Message par collette » 07 déc. 2012, 09:10

53- Les refuges participent à la recherche
Si le premier motif de promotion du réseau des refuges du GONm s'appuie sur les oiseaux, tous les autres domaines de la nature peuvent être des sujets de curiosité et d'attention. Il y a déjà sur ce fil des exemples de sujets concernant des plantes, des insectes, des reptiles, des batraciens.
Mais il y a beaucoup plus petit, microscopique même! Dans le département de la Manche, nous avons la chance d'avoir un collègue naturaliste spécialiste de limnologie: Yves Le Monnier investit son temps libre (et sa tirelire vu le coût des appareils d'optique!) dans un inventaire des eaux douces du département. Il se concentre sur certains groupes (les Cladocères, les Desmidiées...). Si vous voulez avoir une idée de l'extraordinaire foisonnement de vie que représentent ces êtres microscopiques qui peuplent l'eau qui nous entoure, jetez un oeil sur le site du Naturaliste par exemple ou tapez "diatomée" ou "algue verte" ou "cladocère", etc sur un moteur de recherche.
Lors de la visite de certains refuges, il est facile de prélever un bocal d'eau au contact de la végétation, ou récupérée près du fond ou des bords par exemple. Il suffit ensuite de se débrouiller pour faire parvenir les bocaux jusqu'à Percy.
Trois exemples provenant de Saint-Michel-de-Montjoie/50 chez Elisabeth et Pascal David et d'une des mares de la sablière de Ducey.
Pièces jointes
Pediastrum boryanum  St M. de M. JCO leg.jpg
Pediastrum boryanum St M. de M. JCO leg.jpg (222.03 Kio) Consulté 8496 fois
Closterium. lunula St M de Mt  JCO.jpg
Closterium. lunula St M de Mt JCO.jpg (192.39 Kio) Consulté 8496 fois
Centropyxis aculeata mare Ducey.jpg
Centropyxis aculeata mare Ducey.jpg (87.87 Kio) Consulté 8496 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:10, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 07 déc. 2012, 17:57

Pour joindre Yves si vous avez collecté un échantillon d'eau ou pour un renseignement à ce propos :
le-monnier.yves@wanadoo.fr

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Refuges et coccinelles : une liane dans la haie

Message par collette » 08 déc. 2012, 04:56

55- Refuges et coccinelles : une liane dans la haie
Refuges 50/026 et 50/038
C'est une chose bien connue, "les" coccinelles mangent les pucerons! C'est du moins l'information qui court un peu partout. Sauf que certaines coccinelles sont végétariennes... Une espèce est même très sélective, ne se nourrissant que des feuilles d'une plante de la famille des courgettes et melons, la bryone dioïque. Cette coccinelle de la bryone est présente sur au moins deux refuges, le jardin d'Yves Grall à Donville et le champ cultivé de Gilles Bignon à Saint-Gilles près de Saint-Lô.
La répartition de cet insecte est bien connue dans le département de la Manche grâce à l'enquête publiée sous forme d'atlas par nos collègues naturalistes de l'association Manche Nature. C'est surtout sur la côte sud-ouest et la région de St Lô qu'on peut la rencontrer. Cette coccinelle très localisée mérite toute l'attention des amateurs de jardins : la liane des haies un peu folles demande un peu de compréhension. Faire trop propre au jardin, c'est souvent faire beaucoup moins vivant!
A lire: Atlas des coccinelles de la Manche par Yves Le Monnier & Alain Livory (2003) et admirer les aquarelles d'Yves!
Pièces jointes
Bryone dioïque Photo E. Willay.JPG
Bryone dioïque Photo E. Willay.JPG (202.27 Kio) Consulté 8475 fois
Henosepilachna argus, P d'Agon 20-IV-2011Photo A.Livory.JPG
Henosepilachna argus, P d'Agon 20-IV-2011Photo A.Livory.JPG (212.95 Kio) Consulté 8475 fois
atlas des coccinelles.jpg
atlas des coccinelles.jpg (208.99 Kio) Consulté 8475 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:11, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Un nichoir, deux raisons de se féliciter!

Message par collette » 09 déc. 2012, 17:28

56- Un nichoir, deux raisons de se féliciter!
Refuge 14/007 Pont-Farcy/14
Notre collègue Thierry Lefèvre est venu poser deux nichoirs destinés à l'effraie dans le grenier à foin de la ferme du Boquet chez Sarah et Christopher Long. Deux lucarnes ont dû être découpées dans les tôles du pignon. Le site a d'abord été squatté par les choucas en mal de cavité où nicher. Puis, c'est la chouette effraie qui a finalement occupé les lieux. Il faut dire que l'espèce est présente sur le site et aux alentours depuis plusieurs années, les plumes de mue semées un peu partout trahissant ses passages.
Outre le baguage des jeunes par James, les pelotes récupérées ont servi de matériau pour l'avancement de l'atlas de répartition des mammifères de Normandie que nos collègues du Groupe mammalogique normand remettent sur le métier pour une nouvelle publication à jour dans quelques années. Les rapaces nocturnes sont toujours d'aussi bons "échantillonneurs"! Les commentaires de François Leboulenger qui a effectué l'analyse des pelotes montrent la dualité de la commune de Pont-Farcy : des espaces ouverts sur les surfaces mécanisables (le dieu Maïs est ici vénéré comme partout dans cette partie de la Normandie occidentale), des prairies naturelles dans un maillage de bocage traditionnel aux abords des vallées et des ruisseaux du bassin de la Vire. Du coup, l'inventaire paraît un peu atypique; la présence de la musaraigne aquatique reste une belle preuve de "naturalité" conservée au moins sur une partie des habitats fréquentés par ce couple d'effraies.
Pièces jointes
ouvertures extérieures.JPG
ouvertures extérieures.JPG (219.23 Kio) Consulté 8436 fois
les nichoirs .JPG
les nichoirs .JPG (201.91 Kio) Consulté 8436 fois
Commentaires d'analyse de pelotes par F Leboulenger.png
Commentaires d'analyse de pelotes par F Leboulenger.png (242.2 Kio) Consulté 8436 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:11, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 14 déc. 2012, 09:21

57- Une ferme des collines du sud-Manche qui produit du cidre... et des oiseaux
Refuge50/028, le Mesnil-Adelée; ferme de la Monerie
Correspondant : Jean Collette
Dans le Mortainais, le "plant" de pommiers est en général de petite superficie, réduit à un espace restreint autour des bâtiments dans une parcelle nommée "le jardin". Les arbres fruitiers, serrés, ont un développement réduit.
Chez Clément Joseph au contraire, le verger haute tige est aussi remarquable qu'un verger du Pays d'Auge! Par tradition familiale, le remplacement est continu et l'entretien permanent. Clément commercialise son cidre (label agriculture biologique) et s'intéresse à tout ce qui fait l'originalité de sa région (cette année, il a expérimenté la culture du sarrasin sur une parcelle)
Les observations réalisées lors des relevés sont bien en accord avec ce que nous savons des oiseaux du verger de pommiers haute tige. Les plus prestigieuses espèces sont présentes : rougequeue à front blanc, pic épeichette, mésange nonnette... La grive draine est bien sûr à sa place et construit son nid classiquement dans la fourche principale du pommier. Tout le cortège des passereaux du bocage occupe le site, même le merle pose son nid dans les branches du pommier!
A noter que la propriété est aussi traversée sur une parcelle par un ruisseau coulant dans une petite vallée humide pâturée fort riche en espèces sauvages.
Le hibou moyen-duc est passé par les quelques résineux du jardin (de même que l'écureuil au vu des cônes rongés). Le pic noir chasse sur le tronc des vieux chênes à quelques coups d'ailes du refuge, en plein bocage.
Le cidre de Clément est un vrai cidre bouché de qualité qui peut accompagner tout un repas. A la belle saison, Clément vend sur les marchés de Villedieu (mardi), de Vire (vendredi), le samedi en alternance sur Dol, Saint-Lô, Mortain. Le plus sûr est de téléphoner au 02 33 59 99 39. Il y a un répondeur, Clément prend ses messages et répond le soir.
Pièces jointes
le verger haute tige.JPG
le verger haute tige.JPG (219.99 Kio) Consulté 8332 fois
la prairie humide.JPG
la prairie humide.JPG (208.47 Kio) Consulté 8332 fois
nid de grive draine 2011.JPG
nid de grive draine 2011.JPG (197.95 Kio) Consulté 8332 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:11, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Le bouvreuil, une espèce banale ?

Message par collette » 05 janv. 2013, 18:44

58- Le bouvreuil, une espèce banale?
En réalité, le bouvreuil apparaît sur les deux listes des espèces menacées en Basse Normandie, aussi bien en période de reproduction qu'au cours du reste de l'année (voir liste rouge sur ce site). Aussi, sa présence durable sur un refuge est un gage de qualité du bocage. C'est le cas à Pont-Farcy/14 chez Sarah et Christopher Long: le bouvreuil est noté lors de la moité des 80 relevés effectués sur un échantillon de 3 ha, et quasiment toujours dans le même secteur de hautes haies de noisetiers, d'aubépines, de prunelliers, de vieux houx entourant une parcelle de prairie naturelle. C'est là que son nid est bâti. Les prunelliers dont on sait que les bourgeons à fleur sont recherchés par le bouvreuil en mars avril, sont favorisés par la technique du plessage employée par les propriétaires pour entretenir leurs haies.
Pour en savoir plus sur l'avifaune du site: consulter le site de Christopher,
http://www.christopherlong.co.uk/orn/index.html
Pièces jointes
Extrait de la liste des constances.png
Extrait de la liste des constances.png (170.93 Kio) Consulté 8168 fois
Evolution du nombre d'espèces observées sur le refuge.png
Evolution du nombre d'espèces observées sur le refuge.png (122.31 Kio) Consulté 8168 fois
prunellier plessé.JPG
prunellier plessé.JPG (231.11 Kio) Consulté 8168 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:12, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 12 janv. 2013, 10:16

59- Un refuge en Pays de Caux
Artemare à Saint-Vaast-Dieppedalle/76
Refuge 76/011; correspondant Bernard Lenormand puis Eric Wessberge
Ce beau clos masure a été visité à 15 reprises par Bernard de juin 1999 à mai 2006. Une liste de 64 espèces a été dressée (dont 63 sur la ferme elle même). La richesse est liée à celle des habitats (bâti, mare, haie et talus, verger, cultures, pâturages...) La présence permanente de la poule d'eau, l'observation du grèbe castagneux sont directement liés à la belle mare par exemple. Les deux espèces d'hirondelles (rustiques et de fenêtre) cohabitent dans les bâtiments.
Dans la liste apparaissent des surprises (merle à plastron en migration), mais aussi des espèces bien différentes de celles des bocages de la Normandie occidentale : bruant proyer, bergeronnette flavéole, perdrix... Les chiffres en rouge indiquent le nombre de fois où l'espèce est notée sur 15 relevés.
Marie-Odile et Jacques Follet nous ont accueilli sur leur ferme le 11 septembre 2005. Pour les adhérents venus de Basse-Normandie, l'ambiance du clos masure et de ses grands talus plantés de vieux hêtres fut une découverte.
Pour en savoir plus sur les productions en vente directe de la ferme (production bio): presdartemare@nordnet.fr ou 06 24 75 32 02
Plus d'informations à la page des refuges du prochain numéro du bulletin de liaison le Petit Cormoran (195/mars-avril 2013)
Photos MO Follet et J Collette
Pièces jointes
les hêtres du clos masure.JPG
les hêtres du clos masure.JPG (196.07 Kio) Consulté 8038 fois
11 septembre 2005.png
11 septembre 2005.png (243.61 Kio) Consulté 8038 fois
liste d'espèces.png
liste d'espèces.png (186.26 Kio) Consulté 8038 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:12, modifié 1 fois.

collette
Messages : 968
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Une zone humide artificielle

Message par collette » 23 janv. 2013, 12:51

60- Une zone humide artificielle
Jouxtant un site de stockage de déchets ménagers (plus exactement Centre de stockage de déchets non dangereux selon la dénomination administrative), une zone de réception des eaux pluviales a été aménagée sur le flanc droit de la vallée de la Sée à Cuves/50. Des mares et des canaux reçoivent les eaux (qui n'ont rien à voir avec les eaux traitées issues des déchets) avant de les restituer au bassin de la Sée en limite de lit majeur. De nombreuses espèces ont été observées en 5 ans sur ce site, dont le chevalier culblanc hivernant et le martin-pêcheur. La parcelle de prairie aval en zone inondable est très humide grâce aux apports d'eau de la dernière mare. Les bécassines de marais y sont nombreuses.
Les massettes (Typhas) envahissent les zones peu profondes. Il a fallu recreuser cet automne certaines mares pour retrouver de l'eau libre. Les travaux sont effectués par le propriétaire, la société SAS les Champs Jouault qui exploite le CSDND voisin.
Initialement, les parcelles occupées par les mares étaient exploitées en labours à maïs. Par contre, la prairie naturelle du lit majeur n'a pas été modifiée. Les bovins continuent de la pâturer. L'ensemble appartient au réseau des refuges du GONm à la demande du gestionnaire. La chasse y est interdite.
Pièces jointes
mare amont.JPG
mare amont.JPG (202.93 Kio) Consulté 7720 fois
mares aval.JPG
mares aval.JPG (189.43 Kio) Consulté 7720 fois
prairie aval.JPG
prairie aval.JPG (202.38 Kio) Consulté 7720 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:12, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités