Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 813
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 03 févr. 2019, 09:19

333 - Bilan partiel au refuge de l'Arséantise à la Haye-Pesnel/50
Ce 28 janvier 2019, relevé mensuel sur le refuge, le 127e depuis le début du suivi débuté le 13 février 2008. Soit 11 années de relevés avec quelques trous. A chaque passage, une trace écrite des contacts sur plan vierge est conservée. Lundi dernier, le roitelet à triple bandeau s'affaire dans les buissons près des poules, la nonnette est fidèle à la mangeoire, les 8 ramiers et la buse ont confiance dans la tranquillité du bosquet du refuge.
Le bosquet est une création depuis la mise en place du refuge. Il a certainement une influence sur l'attractivité du refuge. Même s'il faut toujours être prudent dans l'analyse de mesures d'effectifs sur de petites surfaces, la comparaison des premières années et des dernières va dans le sens d'un enrichissement. Une approche simple et rapide consiste à faire la somme des individus notés au cours des sorties : sur les 24 premiers mois, la moyenne annuelle est de 728,5 individus. Sur les 24 derniers mois, la moyenne annuelle passe à 829,5 individus, soit une progression de 12%. Sachant que la dernière année a été très touchée par une certaine mortalité des passereaux, l'augmentation du nombre d'individus comptés dépasse même 15% entre la première année et l"avant dernière. Cette expérience menée par Carl et Anne prouve tout l'intérêt remarquable des petits bosquets en bocage. Au cours de la croissance, l'hypolaïs a temporairement occupé le site, puis la bécasse a fait des passages en sous bois à roncier de la rive bocagère par exemple. Mésanges, merles, grives, rouge-gorge sont favorisés par cette plantation.
En 11 ans, 80 espèces sont notées au moins une fois au cours des 127 relevés. Sur ces 80 espèces, 55 sont notées sur les 3 ha 80 soit 69 % du total d'espèces. Autre information, 91 % des espèces "intérieures" sont observées au cours des 4 premières années. Les additions au cours des années 5 à 11 seront 5 hors refuge et les 2 rapaces nocturnes (L'effraie occupe maintenant régulièrement le nichoir qui a été posé.) Les espèces extérieures sont essentiellement des migrateurs ou des oiseaux sans lien avec le bocage à petites mailles (laridés, alouette des champs...)
Pièces jointes
évolution richesse.jpg
Acquisition d'espèces au cours des 11 années
B.jpg
Sur 11 années, la variation mensuelle moyenne du nombre d'individus colle avec le calendrier démographique des oiseaux : passage de printemps, puis croissance du nombre d'individus nés sur place puis gros arrivage des migrateurs d'automne au passage.
4.JPG
Un bosquet en bord de route : dépotoir sauvage pour concitoyens du Moyen Age. Heureusement, blaireau et renard font le ménage...
4.JPG (212.74 Kio) Consulté 472 fois
2.JPG
Le blaireau est actif en janvier : latrine fraiche.
2.JPG (217.29 Kio) Consulté 472 fois
3.JPG
Mare creusée en cours de colonisation par la flore spontanée.
3.JPG (192.34 Kio) Consulté 472 fois

collette
Messages : 813
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 13 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 05 mars 2019, 17:35

334 - verger de sauvegarde Yves Fournière
La page des refuges du dernier n° du Petit Comoran était dédiée au verger de Maltot. Le texte tout juste un peu long a dû être légèrement condensé, démarche aboutissant à une malheureuse confusion qu'il faut ici corriger.
Le verger de sauvegarde a été créé à Maltot/14 en 2003 par Yves Fournière, passionné et connaisseur en matière d'arbres fruitiers. Après son décès, une association a été formée en novembre 2014 pour poursuivre son oeuvre, l'association Verger de sauvegarde Yves Fournière, le verger étant mis à la disposition de l'association par la présidente, Madame Rose-Marie Fournière.
Quelques adhérents jardiniers étant aussi adhérents du GONm, le verger est entré dans le réseau des refuges du GONm à la date du 25 mars 2016, convention signée par Mme Fournière.
Le texte publié dans le bulletin de liaison du GONm semble dire que ce sont les adhérents cités en titre qui sont à l'origine du verger, ce qui n'est pas le cas. Nous prions les membres de l'association Verger de sauvegarde Yves Fournière d'excuser cette maladresse bien involontaire, en particulier nos collègues Dominique Kail et Martial Tancoigne, signataires du texte proposé pour la page des refuges. Le texte intégral est ici rapporté pour mémoire.
L'inauguration est relatée au message 243 page 26 de ce fil des refuges.
Pièces jointes
Verger Yves Fournière.jpg
PC verger Maltot.jpg
PC verger Maltot.jpg (228.77 Kio) Consulté 257 fois
texte verger refuge.jpg

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités