Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 737
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 01 nov. 2018, 18:53

324 - Des vanneaux... et des poules
Le refuge (bio) de Vains est célèbre localement : on dit "la ferme Carameuh" par référence à la production de caramels du cru. La famille Lefranc n'est pas à court d'idées originales : les poules pondeuses circulent dans les parcelles à la suite des bovins, basées sur un poulailler... ambulant! Un bus...
Lors du dernier passage, sur la zone de prairies nues (dont une partie fait l'objet d'un programme de replantation de haies en cours), 175 vanneaux, 91 alouettes de champs, des pipits farlouses ont animé les comptages. Seul le pic vert affairé au sol (probablement riche en fourmis) jouait l'original dans le bilan.
Pièces jointes
1.JPG
Un tronçon de replantation et en arrière les premières ruches du projet.
1.JPG (263.53 Kio) Consulté 383 fois
2.JPG
Un couvert végétal original : tournesol, sarrasin, vesce, pois, féverole, phacélie, radis... En temps normal, les grives musiciennes auraient dû être présentes en nombre. Où sont-elles? (Si Usutu en a laissé suffisamment en vie)
2.JPG (217.91 Kio) Consulté 383 fois
3.JPG
Poulailler de luxe pour poules gratteuses de plein champ!
3.JPG (221.71 Kio) Consulté 383 fois

collette
Messages : 737
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 09 nov. 2018, 09:05

325 - suite de 324 : mémoire de l'ancien bocage de Vains/50
La commune a été remembrée comme beaucoup d'autres dans le Sud Manche dans les années 70-80. Certains secteurs ont perdu la presque totalité du linéaire de haies. D'où le programme de replantation en cours sur la ferme des Viviers. Une partie basse de la ferme a été préservée en partie : des lignes d'arbres ont été conservées, vieux chênes ou saules têtards. Les vaches y trouvent leur bonheur, abri et grattage! Les fossés à roselière rappellent le contexte de fond de prairies humides qui étaient si fréquentes avant le remembrement - et les travaux connexes "d'assainissement" qui ont fait disparaitre bon nombre des parcelles humides -
Pièces jointes
A.JPG
Bel alignement de saules sur l'ancien parcellaire. On voit d'où souffle le vent localement!
A.JPG (221 Kio) Consulté 289 fois
B.jpg
Remarquable saule blanc têtard qui ne survivra que si il est à nouveau émondé "à l'ancienne". Couper du bois, c'est aussi permettre au bocage de résister au temps.
B.jpg (205.34 Kio) Consulté 289 fois
C.JPG
Un tronçon de nouvelles haies déjà plantées : le 8 novembre, 60 chardonnerets glanent au sol sur la prairie pâturée et se réfugient dans la haie au passage de l'épervier!
C.JPG (219.99 Kio) Consulté 289 fois

collette
Messages : 737
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 14 nov. 2018, 09:23

326 - L'épervier et le pigeon ramier sur la pelouse à Tirepied
Hier 13 novembre, en rentrant à 11 heures, j'interromps "la mise à mort" d'un pigeon ramier sur la pelouse du jardin par un épervier qui ne peut déplacer sa proie trop lourde, encore "un peu" vivante. Sans sortir du véhicule, je laisse faire le prédateur qui donne quelques coups de bec mais visiblement attends que la proie cesse de bouger. La suite, ce sera une série de dérangements comme aux abords de toute habitation. L'épervier finira son repas vers 17h00, en plusieurs étapes, revenant à chaque fois sur la pelouse, un peu à l'abri sous un gros hortensia. Quelques plumes en moins, l'attaque des pectoraux, et de la tête et du dos (l'épervier connais bien la chanson "Alouette, je te plumerai...")
Le pigeon ramier est un immature dont les tectrices sont encore un peu en fourreau. L'épervier est une jeune femelle de l'année, précision d'Alain Chartier.
Pièces jointes
1.JPG
11:00, premières plumes volent au vent... mais le pigeon remue encore un peu.
2.JPG
12:00: attaque des pectoraux
2.JPG (220.17 Kio) Consulté 167 fois
3.JPG
13:00, il manque la plus grande partie de la tête (reste la mandibule inférieure) et les pectoraux ont été consommés.
3.JPG (216.62 Kio) Consulté 167 fois
4.JPG
Plus de tête, dos attaqué (18:00)
4.JPG (223.77 Kio) Consulté 167 fois

collette
Messages : 737
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 14 nov. 2018, 20:58

327 - De la prairie au bois : l'exemple du refuge de l'Arséantise à La Haye-Pesnel/50
Il y a 10 ans, Carl et Anne ont commencé à planter une bande s'appuyant sur une limite de champ. Actuellement, l'ambiance forestière est bien en place, la litière et l'humus forestier s'installent, les champignons trouvent leur place, les oiseaux aussi. Ce matin, bouvreuil, mésange nonnette, roitelets huppés et à triple bandeau, etc., tout comme en forêt! Et faisan à l'abri dans le refuge sans chasse; le moment venu, la bécasse sera là aussi.
Pièces jointes
1.JPG
Châtaigniers, érables, bouleaux, frênes, chênes, merisiers, aubépines, noyers, noisetiers, etc.
1.JPG (222.78 Kio) Consulté 150 fois
2.JPG
2.JPG (215.56 Kio) Consulté 150 fois
3.JPG
Comme en forêt : mycorhize en place...
3.JPG (218.16 Kio) Consulté 150 fois

jacques riviere
Messages : 152
Inscription : 22 déc. 2011, 22:59
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par jacques riviere » 15 nov. 2018, 10:31

326- Une photo que je n'ai toujours pas eu l'occasion de faire, même si j'y ai déjà assisté. :super:

collette
Messages : 737
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 16 nov. 2018, 12:19

328 - dans la mare du vallon à La Haye-Pesnel
Carl a creusé une petite mare ce printemps, qui récupère les eaux de suintements venant du pré se dirigeant vers le vallon.
Lors du dernier passage de son ami naturaliste Benoit Baudin, le prélèvement a fourni une observation peu banale : sur les élytres d'un coléoptère (Dytiscus semisulcatus, détermination confirmée par JF Elder), une "mousse" blanche" attire l'attention : un protozoaire Cilié vivant sur le coléoptère; ce n'est pas un parasite, il vit seulement en "épibionte".
Pièces jointes
DSC04838.JPG
La mare fraichement creusée en mars 2018.
Les traces noires sont certainement le souvenir des charbons de bois issus de l'alambic qui fonctionnait dans le vallon au siècle dernier.
DSC04838.JPG (251.3 Kio) Consulté 85 fois
DSC_9287_DxO [1280x768].jpg
Le coléoptère, transporteur bénévole!
DSC_9287_DxO [1280x768].jpg (204.99 Kio) Consulté 85 fois
DSC_9292_DxO [1280x768].jpg

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité