Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
pgachet
Messages : 476
Enregistré le : 29 Mai 2007, 22:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 18 Nov 2016, 19:13

251 - Les Corvées à Feugères/50

L'écurie des Corvées est refuge GONm depuis 2014. Anne et Gérard Raulline, les propriétaires, sont engagés dans la labellisation Equures qui a pour but de valoriser les efforts environnementaux des établissements accueillant des chevaux.
Le domaine d'une superficie de 20 ha, dédié à l'entraînement de chevaux de courses et à l'élevage, offre des milieux très variés avec notamment un bocage remarquable, à petites mailles, par endroit.
Les visites doivent toujours s'effectuer en fonction des activités de l'écurie. La dernière s'est déroulée en pleine période de débourrage des poulains au mois de novembre entre 12h et 14h.Elle a permis de noter 28 espèces malgré des conditions météorologiques très défavorables (vent fort) : mis à part des centaines d'étourneaux qui profitent bien des prairies piétinées par les chevaux, on retiendra le pipit farlouse qui fréquente les zones plus basses et humides du site, la bergeronnette des ruisseaux qui profite d'une mare provisoire dans les parties les plus basses, le faucon crécerelle qui chasse au-dessus de l'anneau d'entraînement, l'alouette des champs qui survole les grandes parcelles, la sittelle torchepot qui crie dans les vieux chênes et les bergeronnettes de Yarrell qui se nourrissent sur les paddocks. Le moineau domestique est encore bien présent dans les haies autour des boxes.
50 espèces ont été notées en 4 visites dont quelques-unes de la liste rouge, le bouvreuil pivoine et le gobemouche gris. La tourterelle des bois niche dans les haies qui limitent certains paddocks. La mésange noire a été observée en 2013 dans un bosquet de conifères longeant la piste et le busard Saint-Martin peut y être vu en chasse (le marais n'est pas loin). La liste est heureusement loin d'être close ...
TBS_0782.JPG
Le verger est maintenu en bordure de la piste d'entraînement.
TBS_0801.JPG
Le chêne laisse apercevoir une grande prairie et la ligne THT!
TBS_0792.JPG
Petit groupe de pipit farlouse sur pré humide.
Modifié en dernier par pgachet le 23 Nov 2016, 12:57, modifié 2 fois.

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 23 Nov 2016, 08:59

252 : les oiseaux d'une ferme bio de l'Avranchin
En seulement 2 relevés, la ferme de Fierville à Lolif/50 aligne une liste de 41 espèces (et encore, février et novembre ne donnent pas un éventail large des possibilités...) L'activité laitière s'appuie sur une majorité de parcelles en prairie et la présence du ruisseau de la Braize en limite de propriété ajoute des habitats riches de potentialités (cours d'eau et rives, zones humides et buissons des parties basses). Par exemple en février, 4 des 6 troglodytes rencontrés le sont sur les rives du ruisseau.
La liste comporte quelques espèces notables en bocage du sud Manche : traquet pâtre, bruant jaune, bruant zizi, bouvreuil; lors du passage de novembre 2016, 16 garde-boeufs pimentent la sortie!
La chouette effraie habite les combles de la maison. Une analyse des proies est prévue en collaboration avec le GMN.
Fichiers joints
A.JPG
La topographie encaisse les petites routes communales. Les talus boisés créent une ambiance forestière riche en rencontres.
B.JPG
Le rêve du traquet pâtre : une clôture artificielle où la végétation spontanée à droit de cité! Inutile de préciser de quel côté se situe le refuge...
C.JPG
Une partie des hérons blancs au milieu des boeufs blancs. On reconnait les hérons parce qu'ils n'ont que 2 pattes.

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 16 Jan 2017, 08:42

253 - Mangeoire... Pas que des oiseaux au refuge
Chez Carl et Anne, une des mangeoires est posée dans un petit massif boisé. Derrière la fenêtre, le pouillot véloce est de passage (sans lien avec la nourriture offerte), par contre le couple de mésanges nonnettes est régulier de même que les autres espèces plus classiques.
Le plus étonnant, c'est que dès qu'un oiseau se pose sur la mangeoire, les campagnols se montrent au sol, sortant du fouillis de lierre et de feuilles mortes! Ils savent que des friandises vont tomber du ciel... Et ils ont l'oreille très fine.
Photos Carl Fauxbaton.
Fichiers joints
Sélection oiseau 2017-9.jpg
Nonnettes au bar
%53%C3%A9%6C%65%63%74%69%6F%6E%20%6D%61%6D%6D%69%66%C3%A8%72%65%73%20%32%30%31%37%2D%31%2E%6A%70%67.jpeg
Campagnol fureteur sous la mangeoire
Sélection oiseau 2017-19.jpg
Le pouillot véloce en hivernage sur le refuge de l'Arséantise à la Haye-Pesnel

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 05 Fév 2017, 13:01

254 - Gite et refuge à la fois : le lavoir de Julia
Un nouveau refuge au sud de Saint-Lô à Saint-Samson-de-Bonfossé ("Bourgvallées" comme on dit avec le nouveau découpage administratif...) Nous nous sommes retrouvés à quelques uns chez Sabine et Rémy Dinahet, adhérents du GONm et propriétaires de chambres d'hôte, pour inaugurer le nouveau refuge, le 283e du réseau du GONm. L'occasion de réunir aussi la presse locale autour d'un café et des gâteaux cuisinés par nos hôtes.
Un espace de bocage et ses haies, un jardin, un vallon arboré et ses mares, sur quelques hectares, la diversité des lieux est de bon augure et la liste dressée par Joëlle Berthou, correspondante du refuge et amie des propriétaires, où figurent déjà le martin-pêcheur, le bouvreuil et l'effraie - nichoir en projet -, devrait être riche dans quelque temps.
Pour contacter les propriétaires : 02 33 55 78 02 ou sabine-remy@orange.fr
La Doisnelière St Samson-de-Bonfossé 50750 BOURGVALLEES
www.chambre-hote-manche.fr
Fichiers joints
1.jpg
Vue côté habitation
2.jpg
mares et bosquet
3.jpg
Une pancarte "refuge" bien mise en valeur...

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 14 Fév 2017, 14:56

255 - graines d'hiver
A Barenton/50, aux refuge des Ponceaux, Michel a remarqué cet hiver que l'accenteur mouchet est friand des graines de l'amarante glanées au sol. L'observation est à rapprocher d'autres pratiques douces de jardinier, par exemple laisser quelques pieds de myosotis en fin de printemps, pas "beaux" mais si attractifs pour linottes et autres granivores...(messages 20 page 2 de ce fil refuges, 22 page 3...)
Fichiers joints
P1010930.JPG
L'amarante garde manger du jardin des Ponceaux

pgachet
Messages : 476
Enregistré le : 29 Mai 2007, 22:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 20 Fév 2017, 14:16

256-Réveil brutal

La semaine dernière, en nettoyant un massif sur son refuge à Dangy/50, Franck a réveillé ce triton marbré. Une espèce supplémentaire pour le refuge de la Venière aménagé avec soin par Franck.
tritonFL.JPG
Triton marbré. Photo : Franck Letellier

pgachet
Messages : 476
Enregistré le : 29 Mai 2007, 22:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 01 Mar 2017, 10:43

257- Sous un refuge

Une photographie prise dans les égoûts du Haras National de Saint-Lô, refuge du GONm depuis 2015, avait permis de détecter l'éventuelle présence de chauve-souris. Le 28 février 2017, une exploration partielle de cette construction particulière a été effectuée par Mélanie Marteau du GMN (groupe mammologique normand) qui nous avait convié à cette visite. M. Adam, directeur du Pôle Hippique, avait autorisé l'ouverture de ce réseau souterrain. Guidé par M. Jéhanne qui est responsable de l'ensemble du bâti, nous avons pu explorer, dans des conditions assez peu confortables à peu près 200 m de galeries. Aucune chauve-souris n'a été détectée. D'après Mélanie, il n'y a pas d'entrée praticable apparente pour une chauve-souris : elle ne peut en effet pas passer dans la petite ouverture d'une plaque d'égoût! Il faudrait suivre le réseau qui logiquement débouche dans la Vire pour voir si il existe des accès possibles plus en aval.
Nous avons été impressionnés par la construction de ces égoûts qui semble avoir été effectuée au niveau du sol : cette construction ayant pu ensuite être recouverte et remblayée. On ne peut qu'admirer le travail de génie réalisé sur ce site du haras.
Dans un réseau secondaire prospecté brièvement débouchant à l'air libre, nous avons détecté de fortes odeurs de "sauvagine", de renard probablement qui ne doit pas se priver de chasser dans cette galerie. Un paon du jour bien endormi a été trouvé collé contre les parois. Ce sont les seules traces de vie sauvage qui ont pu être détectées pendant la visite. Les rats n'étaient sûrement pas loin.
En tous les cas, cette visite a permis des échanges fructueux à la fois, naturalistes, historiques et architecturaux. Merci à Mélanie, M. Jéhanne et M. Adam.

Signalons qu'avant d'entreprendre des travaux de toiture sur un des bâtiments du haras, le directeur avait demandé au GMN de vérifier la présence ou non de chauves-souris dans les charpentes. Cela marque bien l'intérêt porté à la vie sauvage sur le site. Des nichoirs seront bientôt installés dans le parc par les élèves de l'école voisine et le service espaces verts de la ville.

TBS_0020.JPG
Accès par la bouche d'égoût.
TBS_0019.JPG
Mélanie de retour après la prospection d'une des galeries.
TBS_0012.JPG
Au fond!

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 01 Mar 2017, 15:08

257 bis- le pôle hippique de Saint-Lô, un refuge "EquuRES"
Le pôle hippique - dont le prestigieux haras est l'une des composantes - est entré dans le réseau des refuges du GONm le 1er juin 2015. Cette démarche permettait de répondre à certaines des attentes de la grille d'évaluation du label "EquuRES". Ce label environnemental porté par le Conseil des chevaux de Basse-Normandie depuis 2011 est destiné aux entreprises de la filière équine, d'abord normandes puis nationales.
Parmi les 105 critères de la grille d'évaluation, certains concernent directement la biodiversité, en particulier ceux qui entrent dans le thème "Espaces extérieurs et paysage" et "gestion des bâtiments". Dans ce dernier, l'accueil de la faune (hirondelles, chouettes, chauves-souris") est pris en compte, en particulier dans les deux niveaux supérieurs (niveau 2 : recensement; niveau 3 : recensement et dispositifs d'accueil).
Le GONm est partie prenante de cette structure depuis sa mise en place en 2013 (dans le comité de labellisation et dans le comité de pilotage).
A Saint-Lô, des travaux de rénovation de couverture du haras étaient prévus. Philippe Gachet, correspondant du refuge, avait donc conseillé au directeur de prendre contact avec le GMN pour expertise préalable des risques encourus par d'éventuels chiroptères présents.
Deux autres refuges EquuRES existent dans la Manche.
Le GONm sur le site du pôle hippique : http://polehippiquestlo.fr/historique+l ... -gonm.html

Le terme "EquuRES" a été retenu et déposé à l'INPI. Il associe "Equus" racine latine du mot cheval et "RES" symbole du respect de l'environnement et de la responsabilité sociétale des entreprises. Les deux "u" de "EquuRES" servent à symboliser l'équilibre recherché entre d'une part l'homme et d'autre part le cheval et l'environnment et l'homme et l'environnement.
Extrait du référentiel du label EquuRES version 141106

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 05 Mar 2017, 18:31

258 - Un nouveau refuge à Avranches
Un quatrième refuge pour la commune d'Avranches! Ce matin, lors de la sortie mensuelle du Sud-manche, le groupe de 23 participants est passé chez Françoise Loret et Daniel Quérel pour marquer l'entrée du refuge dans le réseau du GONm (et aussi pour se réchauffer vu la pluie et le vent annoncés... et bien là) Café et petits gâteaux au sec dans le gite aménagé par nos collègues furent les bienvenus pour accueillir aussi les journalistes invités pour l'occasion.
Au 9 du chemin de la boutonnière, les traces de l'une des 3 fermes du quartier au 19e siècle sont encore là : ancien four (le gite), petit bâtiment d'élevage, verger traditionnel et bâtiment d'habitation sont restés en place. Les plantations renouvelées en permanence entretiennent la mémoire agricole en lisière de la ville au delà du jardin des plantes.
Daniel a déjà observé une belle liste d'espèces dont le bouvreuil. La hulotte chante à proximité : le ferme du Petit Changeons, autre refuge proche, est en contact avec le bocage boisé et le jardin des plantes voit passer aussi de belles espèces suivies par Luc Loison au cours de son parcours Tendances.
Fichiers joints
1.JPG
Au départ de la traversée du jardin des plantes sous la conduite de Luc Loison (au centre, de dos). Grive musicienne et mésange à longue queue feront le spectacle - avant le grain! -
2.JPG
Nos hôtes (Daniel à gauche, Françoise à droite et leur fille arborant la pancarte du nouveau refuge)
3.JPG
Un coup de soleil après la pluie et hop! Tout le monde sourit...

collette
Messages : 538
Enregistré le : 07 Fév 2006, 07:39
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 16 Mar 2017, 09:02

259 - A côté du refuge : cohabiter avec des sportifs?
Relevé annuel sur le refuge de la ferme du Bois à Brécey. Des litornes, des pics épeiches, des buses, le lièvre gité sur le talus à quelques mètres du terrier de renard occupé, bref du plaisir plein les neurones. Sauf près des terrains de sport du collège : les poteaux sont peints en vert, mais sont-ils obturés? En tout cas ce n'est pas visible d'en bas... Par contre les jets de bouteilles de jus et autres boissons énergisantes atterrissent bien dans le roncier en bas de pente! Cela rappelle les plaintes des forestiers en charge de la propreté des zones ouvertes au public. Un bref exemple extrait des échanges sur le fil forêt de FNE en illustration montre que l'activité physique "de plein air" ne "verdit" pas forcément les consciences...
Fichiers joints
3.jpg
Des forestiers confrontés aux gestes indélicats du public dont des pratiquants de sport.
1.JPG
Poteaux verts (et obturés?)
2.JPG
La photo est très mauvaise; le geste aussi!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités