Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
GERARD
Messages : 902
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par GERARD » 23 mai 2015, 09:39

Refuge de Saint-Germain des angles (27) :

De l'utilité de tondre le gazon en réglant la tondeuse au plus haut !

Déjà moins de mousse et l'herbe reste plus longtemps verte par temps sec.
J'ai remarqué aussi que plusieurs espèces d'oiseaux trouvaient leur nourriture, l'herbe plus haute servant d'abri à de minuscules
Insectes. Le merle noir, l'accenteur mouchet et le rougegorge y trouvent de quoi nourrir leurs jeunes en ce moment.
Au niveau botanique cela favorise les plantes rases.

CGe
pour une ornithologie plurielle

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 25 mai 2015, 20:50

192 : Les fourmis du gazon
Sous le pied du jeu de raquettes posé sur la pelouse, après 6 jours, les fourmis ont apprécié la chaleur du dôme: elles ont construit une structure. Les fourmis sont en fait partout présentes, au moins sur les secteurs tondus.
Ce qui explique aussi que le pic vert fréquente assidument les pelouses : ses crottes sont un concentré de carapaces vidées de leur contenu...
Pièces jointes
Terrain de jeu; pas seulement...
Terrain de jeu; pas seulement...
Les fourmis ont investi le dessous du support et construit une fourmilière.
Les fourmis ont investi le dessous du support et construit une fourmilière.
Contenu d'une crotte de pic vert écrasée : essentiellement des restes de fourmis
Contenu d'une crotte de pic vert écrasée : essentiellement des restes de fourmis

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 28 mai 2015, 16:36

193 : un refuge au collège du Tréport
Dans la dernière livraison du PC n° 208, la page des refuges a mis à l'honneur le collège Rachel Salmona.
Pour en savoir plus: http://salmona-col.spip.ac-rouen.fr/
Et Clément Blondel, élève de classe de 3e qui a rédigé l'article, présente des photos à : http://salmona-col.spip.ac-rouen.fr/spip.php?rubrique82

Vincent Poirier, correspondant pour le refuge, a donné quelques clichés enrichissant l'histoire naturaliste du refuge:
"la ponte des goélands argentés a eu lieu il y a 3 ou 4 ans : 3 oeufs pondus mais malheureusement au retour d'un week-end ils avaient tous disparus ! Peut-être l'oeuvre de la fouine qui a été notée une fois (féces près de la mare) ou d'un vandalisme (on a parfois du "passage " dans notre refuge). Néanmoins nos toits doivent accueillir quelques nids ...

Pour les pontes de grenouille cela devait être de la grenouille rousse (oeufs flottants près du bord pondus en mars)"
.
Pièces jointes
Ponte de grenouille dans la mare du refuge
Ponte de grenouille dans la mare du refuge
L'habitat du goéland argenté nicheur sur la pelouse du collège!
L'habitat du goéland argenté nicheur sur la pelouse du collège!
Le nid de goéland argenté au pied de l'arbre sur la pelouse
Le nid de goéland argenté au pied de l'arbre sur la pelouse

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 06 juin 2015, 06:59

194 : Le lierre sur le Lerre
Le Lerre est le ruisseau qui sépare Bacilly de Genêts en bordure du refuge de l'Enfer. Un vieil aulne est en passe d'être asphyxié par le lierre; un arbre mort voisin porte lui aussi un beau manchon de lierre. Le choix a été fait par le propriétaire de préserver l'aulne bien que son gros tronc soit déjà attaqué par les champignons.
Beau refuge dans une ambiance de petit parcellaire bocager frais à humide : le coucou, la tourterelle des bois et la fauvette des jardins chantent ce 5 juin, l'aigrette passe en vol, la famille de 9 mésanges à longue queue prend son temps dans le saule de la mare; cet hiver, le râle d'eau occupait le site. Mais comme partout, l'agrandissement du parcellaire agricole aux environs est en route...
Les abeilles ont aussi décidé de prendre des vacances mais l'essaim n'est pas allé très loin : une grosse branche basse du chêne voisin fera l'affaire en attendant l'intervention du maitre des lieux!
Pièces jointes
Des branches mortes dénudées pour les chanteurs haut perchés, du lierre pour les affamés ou les timides, belle construction de la nature préservée sur le refuge. En décembre, les trois espèces de pics du bocage étaient notées dans l'environnement du site grâce à la présence de nombreux arbres âgés et têtards.
Des branches mortes dénudées pour les chanteurs haut perchés, du lierre pour les affamés ou les timides, belle construction de la nature préservée sur le refuge. En décembre, les trois espèces de pics du bocage étaient notées dans l'environnement du site grâce à la présence de nombreux arbres âgés et têtards.
Le lierre a été coupé à la base du vieil aulne sur la rive du Lerre
Le lierre a été coupé à la base du vieil aulne sur la rive du Lerre
L'essaim en vadrouille
L'essaim en vadrouille
Dernière modification par collette le 08 juin 2015, 11:49, modifié 1 fois.

pgachet
Messages : 908
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 07 juin 2015, 11:38

195 Nouveau refuge de Marchésieux/50

Le refuge GONm de la Maison des marais à Marchésieux a été inauguré le 6 juin 2015. Propriété de la commune, ce lieu est géré par l'ADAME des marais, association déjà ancienne qui a, depuis 26 ans, pour objectif le développement local de cette région de marais.
Située dans le "haut pays", en bordure du marais Saint-Clair, le bâtiment en terre de masse et ses dépendances (18ème siècle) représentent de belle façon l'habitat traditionnel du marais : il a été aménagé en "écomusée" et accueille des animations diverses . L'espace environnant est constitué au sud, d'un jardin, d'un verger et d'une mare et, au nord d'une prairie bordée de belles haies denses. Le refuge comprend aussi une parcelle dans le marais, exploitée en prairie de fauche et limitée par des fossés humides.
Grâce à Claude Lebouteiller, notamment, le GONm a tissé depuis quelques années des relations étroites avec l'association et son président François Dudouit qui souhaitent accroître les connaissances naturalistes sur le site. Des relévés botaniques, entomologiques et mammologiques (chauve-souris) ont déjà été effectués. Le GONm a réalisé, pour sa part, un inventaire des espèces d'oiseaux en 2013. (43 espèces notées en 5h)
Cette relation s'est concrétisée par la création de ce refuge. La convention a été signée conjointement par le Maire de la commune de Marchésieux et le président de l'ADAME.
Une visite du site en compagnie de membres de l'ADAME et d'adhérents du GONm a permis d'apprécier la richesse du lieu. 25 espèces ont été observées. La fauvette grisette, le pouillot fitis, la fauvette des jardins et le pipit des arbres se sont fait entendre, ce qui montre bien l'intérêt de ce site bocager préservé et encore à l'écart d'une agriculture plus intensive mais pour combien de temps?
La matinée s'est terminée par le traditionnel coup de cidre (très bon!) d'un producteur bio de la commune.
La maison des marais de Marchésieux
La maison des marais de Marchésieux
Signature de la convention par François Dudouit en présence de Jean Collette administrateur du GONm.
Signature de la convention par François Dudouit en présence de Jean Collette administrateur du GONm.
Dernière modification par pgachet le 10 juin 2015, 19:31, modifié 1 fois.

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 10 juin 2015, 05:32

196 : un refuge prestigieux
Le pôle hippique de Saint-Lô est le second refuge issu de la filière cheval de Normandie après l'écurie de Feugères/50 (voir sur le fil communication). Ces entités se sont rapprochées du GONm dans le cadre du processus de labellisation que la filière a mis en place sous le nom d'EquuRES. L'une des actions requises dans la grille d'évaluation concerne la connaissance de la faune du site, dont les oiseaux pour ce qui nous concerne ici.
Le pôle hippique de Saint-Lô regroupe sur ses 35 ha les activités du haras national créé au 19e siècle et du centre de promotion de l'élevage. C'est à la fois un parc bâti (classé monument historique) et un bocage boisé où se mêlent de nombreux bâtiments liés aux activités d'entrainement et de compétition. Le site reçoit 20 000 visiteurs par an!
La convention 50/089 a été signée le 1er juin 2015 par Monsieur Adam, directeur. Philippe Gachet en est le correspondant.
Une première visite a montré la présence d'une colonie originale d'hirondelles de fenêtre (originale par sa façon de poser les nids sur des poutres et non suspendus à des ouverture), du bouvreuil, du faucon hobereau, etc.
Pièces jointes
Bâtiments prestigieux et vieux arbres, à la fois l'hirondelle de fenêtre et le serin cini...
Bâtiments prestigieux et vieux arbres, à la fois l'hirondelle de fenêtre et le serin cini...
parcelles bocagères et activité hippique
parcelles bocagères et activité hippique
Philippe, le correspondant : remarquer la tenue de camouflage adaptée au cadre (vérification de la présence d'un nid de tourterelle turque sur la charpente du bâtiment de compétition)
Philippe, le correspondant : remarquer la tenue de camouflage adaptée au cadre (vérification de la présence d'un nid de tourterelle turque sur la charpente du bâtiment de compétition)

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 23 juin 2015, 13:42

197 : compter les arbres au refuge des Ponceaux à Barenton/50
En reproduisant une expérience menée l'an dernier au refuge de Pont-Farcy, les essences des haies des Ponceaux ont été inventoriées le 19 juin dernier. Une équipe de 10 participants et l'excellent repas (arrosé de vrai cidre) préparé par Annie et Michel ont assuré la réussite de la journée débutée par un petit tour d'inventaire des oiseaux. Le rougequeue à front blanc nicheur n'est pas le moindre des attraits du refuge riche de nombreuses espèces des buissons : hypolaïs, fauvette des jardins, bruants zizi et jaune... Michel nous a aussi montré les écrevisses (européennes) du ruisseau et Flavien le stagiaire avait déjà découvert une grenouille momifiée sur barbelé qui signe le probable passage de la pie-grièche écorcheur en migration prénuptiale.
Une des originalités des 800 m de haies inventoriées est la présence importante du chêne sessile (dans 50 % des tronçons de 10 m), essence plus forestière habituellement dans notre région. Il est évident que la forêt toute proche en lisière doit influencer l'implantation des essences des haies du bocage voisin. Rareté de la journée, l'alisier torminal était déjà connu depuis longtemps de Michel. D'après l'atlas de Provost, cet arbre croit plus dans la partie orientale de la Basse-Normandie.
Pièces jointes
Chaque tronçon de 10 m donne lieu à une liste d'essences. La distinction entre les deux chênes n'est pas toujours aisée à distance pour les arbres élevés.
Chaque tronçon de 10 m donne lieu à une liste d'essences. La distinction entre les deux chênes n'est pas toujours aisée à distance pour les arbres élevés.
L'alisier torminal, rareté locale!
L'alisier torminal, rareté locale!
La grenouille empalée sur le barbelé à proximité de la mare : vu son état, elle est présente depuis plusieurs semaines, ce qui donnerait un passage de la PGE vers la fin avril?
La grenouille empalée sur le barbelé à proximité de la mare : vu son état, elle est présente depuis plusieurs semaines, ce qui donnerait un passage de la PGE vers la fin avril?

pgachet
Messages : 908
Inscription : 29 mai 2007, 22:39
A été remercié : 3 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par pgachet » 25 juin 2015, 14:29

198 : Chevêche pas revêche

Cette scène attendrissante se passe dans un refuge GONm, à Cerisy la Forêt/50, chez Bernard Mille. C'est la tombée de la nuit quand tous les chats sont gris, d'où le côté sombre des images.
Une histoire de chevêche.
Une histoire de chevêche.
Une histoire de chevêche en moins sombre.
Une histoire de chevêche en moins sombre.
La première image a été doublée pour accentuer la dramatique solitude de la chevêche (et aussi pour avoir un nombre pair d'images!)
Elles sont restées combien de temps comme ça?
Elles sont restées combien de temps comme ça?
Les images sont bien sûr de Bernard Mille qui a déclaré : "Décidément j'aime bien mon "couteau suisse" (de la photo); à regarder dans l'ordre. Bon la qualité évidemment... c'est pris sans flash, nuit tombée, à 800 mm (fond de zoom), et à main levée."

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 29 juin 2015, 13:46

198 : Résultat du comptage des essences dans les haies du refuge des Ponceaux à Barenton/50

Pour les généralités, voir le message plus haut.
Sans connaissances techniques pointues en écologie (lien des essences spontanées à la pédologie), en ethnobotanique (histoire des usages des diverses essences, pratiques locales d'entretien des haies...) et plus généralement en histoire avant le 20e siècle (création du bocage, évolution du droit de la propriété...), les analyses proposées pour "expliquer" les variations observées d'un tronçon de haie à l'autre restent du domaine de l'amateurisme. Il est donc important de les lire comme telles.
Reste que les comptages effectués dans un cadre rigoureux ont l'avantage de mettre en avant l'originalité de certaines haies au sein du maillage d'une ferme. Il faudrait pouvoir aller plus loin et approcher les éventuelles conséquences pour l'avifaune. Certaines sont évidentes, par exemple quand les grives migratrices de l'automne font ripaille sur les cenelles des aubépines de tel tronçon de haie; ou bien quand le bruant jaune n'occupe qu'une partie de la ferme, bien repérable à ses espaces de haies clairsemées. Mais le travail reste à faire pour des liens plus difficiles à mettre en évidence entre la densité de tel passereau et certaines qualité des haies. Approche trop technique probablement, d'autant que le temps de réaliser les mesures, la haie aura évolué...

Pour lire le bilan du comptage :
http://issuu.com/gonm/docs/inventaire_d ... nceaux__/1
Pièces jointes
Photo Marie-Agnès Pottier : un chemin intérieur à la propriété du refuge des Ponceaux
Photo Marie-Agnès Pottier : un chemin intérieur à la propriété du refuge des Ponceaux

collette
Messages : 938
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 17 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 03 juil. 2015, 11:44

199 : un autre comptage d'arbres sur un autre refuge en 2014: Le Boquet à Pont-Farcy/14
Les haies de ce refuge ont la particularité d'être entretenues par la technique du plessage mis en oeuvre par Sarah et Christopher Long, propriétaires de la ferme du Boquet.
Le bilan est proposé à
http://issuu.com/gonm/docs/r__partition ... s_dans_les_
Pièces jointes
Plessage sur noisetier; mise en oeuvre par Sarah et Christopher Long (photo C. Long)
Plessage sur noisetier; mise en oeuvre par Sarah et Christopher Long (photo C. Long)
Il y a dix ans, le GONm à l'invitation de Sarah et Christopher, avait réuni des adhérents curieux de mieux comprendre la technique du plessage. (Doc GONm/JCo/2014)
Il y a dix ans, le GONm à l'invitation de Sarah et Christopher, avait réuni des adhérents curieux de mieux comprendre la technique du plessage. (Doc GONm/JCo/2014)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités