Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
GERARD
Messages : 816
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
Contact :

Refuge de Saint-Germain-des-Angles /27

Message par GERARD » 02 juil. 2012, 19:01

Cette année baies de cerisier à grappes et de cerisier de sainte-lucie mangées avant d'être mures !
refuge de saint-germain des angles (Eure). christian GERARD
pour une ornithologie plurielle

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Refuge de Port Racine/50

Message par collette » 04 juil. 2012, 07:36

22- Des oiseaux plein les fleurs
Refuge de Port Racine: Catherine Laget complète son premier message sur la présence du bouvreuil dans les myosotis de son jardin: " Les myosotis attirent tous les granivores des environs. Ce n'est pas le bouvreuil qui est le plus rarement observé ici mais le serin cini que je ne vois que dans mes myosotis! Les linottes, les chardonnerets et les verdiers y viennent aussi."
Pièces jointes
Linotte et myosotis.JPG
Linotte et myosotis.JPG (196.66 Kio) Consulté 5951 fois
Serin cini et myosotis.JPG
Serin cini et myosotis.JPG (212.5 Kio) Consulté 5951 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:57, modifié 1 fois.

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Refuge de Pont-Farcy/14

Message par collette » 05 juil. 2012, 10:04

23- Le troglodyte tisserand de la bergerie
Sur le refuge de Pont-Farcy/14 chez Sarah et Christopher Long, un troglodyte avait suspendu son nid dans une touffe de ficelles suspendues à une poutre de la bergerie (voir message de décembre 2011). Cette année, nouvelle touffe, nouveau nid! Et accepté par une femelle cette année, le nid a abrité une nichée...
Pièces jointes
Le paquet de ficelles.JPG
Le paquet de ficelles.JPG (214.88 Kio) Consulté 5947 fois
GP le nid.JPG
GP le nid.JPG (193.46 Kio) Consulté 5947 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:57, modifié 1 fois.

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Refuge des Landelles à Sourdeval/50

Message par collette » 06 juil. 2012, 13:25

24- Le troglodyte de la potière
Depuis deux ans, un troglodyte niche dans un nichoir en terre fabriqué par Armelle: dimensions hauteur: 15 cm, diamètre maxi: 11 cm; orifice: 3 cm. Le nichoir est posé le long d'un mur dans le lierre, visible depuis la fenêtre de la cuisine. Malgré le petit espace intérieur, le nid est complet, en boule à l'intérieur!
Pour passer des vacances dans un magnifique cadre (paysage vallonné et beau bocage boisé de talus à hêtres, jardin créé par Philippe, création de poteries par Armelle), louez le gite chez Philippe et Armelle Botte, les Landelles à Sourdeval/50 (Armelle BOTTE <armelle.botte@wanadoo.fr>)
Pièces jointes
le nichoir en terre du troglodyte.jpg
le nichoir en terre du troglodyte.jpg (220.93 Kio) Consulté 5947 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:58, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
GERARD
Messages : 816
Inscription : 08 févr. 2006, 23:09
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par GERARD » 07 juil. 2012, 11:55

bonjour
ce nichoir est-il en vente pour ceux qui sont intéressés ? :)
pour une ornithologie plurielle

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Les nids de la haie taillée au jardin

Message par collette » 19 juil. 2012, 14:25

26- Les nids de la haie taillée au jardin
Sur le refuge de Tirepied, les haies ne sont taillées qu'une fois par an, après la mi juillet au plus tôt. Un sureau installé spontanément dans une haie de charme a ceci de particulier que chaque année depuis au moins trois ans, le merle pose son nid spécialement dans les fourches du sureau. En 2012, ce sont même deux nids successifs qui ont été construits. Les rameaux annuels du sureau mesurent actuellement 2,20 m. La haie de charme longue de 12 m a aussi accueilli cette année le nid de la grive musicienne et du pinson.
Pièces jointes
Avant la taille annuelle de juillet.JPG
Avant la taille annuelle de juillet.JPG (238.97 Kio) Consulté 5932 fois
les deux nids de merle 2012.JPG
les deux nids de merle 2012.JPG (230.1 Kio) Consulté 5932 fois
Après la taille annuelle.JPG
Après la taille annuelle.JPG (218.08 Kio) Consulté 5932 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:58, modifié 1 fois.

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Refuge de la Chauvinière à Bacilly/50

Message par collette » 21 juil. 2012, 13:34

27- Comment nichent les mésanges au pays du cidre et du calva
Refuge de la Chauvinière à Bacilly/50
Une mésange bleue nommée Diogène.JPG
Une mésange bleue nommée Diogène.JPG (228.8 Kio) Consulté 5926 fois
La mésange bleue qui s'est installée pour nicher dans ce baril n'a pas craint le dérangement vu l'environnement immédiat! Le refuge d'un hectare est un parc très boisé occupé par plusieurs gites dont un remarquable four à pain réhabilité ( voir à domainedelachauviniere.pagesperso-orange.fr: le logo du GONm est en bonne place sur la page d'accueil, merci Jean-Louis)
Cette nidification "en tonneau" rappelle celle rapportée et illustrée dans le numéro 188 du Petit Cormoran (page 9) où cette fois c'était une charbonnière qui avait trouvé le palais spacieux à souhait!
A noter aussi dans ce parc la nidification de la grive draine dans la fourche principale d'un pommier (haute tige, cela va de soi), situation classique, mais dont les matériaux de construction comprennent de nombreuses bandelettes de plastique bleu du plus bel effet! Plus sérieusement, le pic épeichette a aussi eu la bonne idée de nicher sur le site.
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:58, modifié 1 fois.

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Plaidoyer pour le saule

Message par collette » 30 juil. 2012, 15:03

28- Plaidoyer pour le saule
Le saule est souvent considéré à juste titre comme envahissant dans les zones humides que le gestionnaire a choisi de laisser ouvertes pour accueillir des espèces de lumière ou des oiseaux ayant besoin d'horizons dégagés. Il a peu sa place dans la haie bocagère, sauf dans les parcelles les plus humides. C'est là finalement, en particulier les long des cours d'eau qu'il gêne le moins... et encore, on lui reproche de trop pencher facilement sur l'eau! Il faut reconnaître que son bois tendre ne lui donne pas souvent un port altier et qu'il a tendances à se coucher en vieillissant...
Sans jouer les romantiques, on peut cependant, si la place n'est pas comptée au refuge, lui accorder un peu d'espace au vu de qualités originales. Son bois tendre vieillit vite (voir sujet suivant), mais surtout ses chatons de printemps et ses pucerons d'été sont une vraie manne pour beaucoup d'espèces animales. Il suffit de jeter un coup d'oeil aux feuilles pour comprendre pourquoi tant de pouillots, fauvettes, mésanges, moineaux, inspectent et picorent sur ses feuilles en juillet : il y parfois un vrai tapis de pucerons à la face inférieure. Du coup, le miellat de ces pucerons tombe sur les feuilles, qui sont rapidement collantes, puis envahies d'une couche noire de fumagine. Les jeunes feuilles de l'extrémité des rameaux qui n'ont pas cette couche apparaissent d'un vert clair sur fond de feuillage noirci.
Une bouture cet hiver? Le saule est probablement l'essence qui réussit à tous les coups! Le plus dur est de bien choisir son emplacement (il est capable de croitre même en terrain peu humide).
Pièces jointes
Exuvies de pucerons collées sur les feuilles à miellat.JPG
Exuvies de pucerons collées sur les feuilles à miellat.JPG (227.13 Kio) Consulté 5863 fois
Feuilles "de printemps" et feuilles "d'été" sur rameau de saule cendré.JPG
Feuilles "de printemps" et feuilles "d'été" sur rameau de saule cendré.JPG (211.21 Kio) Consulté 5863 fois
Pucerons sur la face inférieure d'une feuille de saule cendré.JPG
Pucerons sur la face inférieure d'une feuille de saule cendré.JPG (211.48 Kio) Consulté 5863 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:59, modifié 1 fois.

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Plaidoyer pour le saule (2)

Message par collette » 02 août 2012, 17:09

29- Plaidoyer pour le saule (2)
Le saule (comme le bouleau, le tremble et l'aulne, autres "bois blancs") est une essence à bois tendre, d'une durée de vie réduite par rapport aux "essences nobles". Peu de valeur économique donc, mais un grand intérêt pour la vie sauvage là où il s'installe: ce bois mort qui apparaît rapidement est une richesse éradiquée partout, en particulier de tous les espaces jardinés à vocation esthétique (on n'est pas au Japon...) ou récréative. Il faut un peu de place pour laisser s'écrouler quelques branches, mais le spectacle du pic épeiche chasseur assidu sur les branches mortes prouve que c'est un bon choix!
Pièces jointes
Vieux saules penchés.JPG
Vieux saules penchés.JPG (220.55 Kio) Consulté 5830 fois
Branches mortes "en sous bois".JPG
Branches mortes "en sous bois".JPG (221.19 Kio) Consulté 5830 fois
Terrain de chasse du pic épeiche sur branche morte.JPG
Terrain de chasse du pic épeiche sur branche morte.JPG (207.61 Kio) Consulté 5830 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:59, modifié 1 fois.

collette
Messages : 702
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
Contact :

Refuge de la Droutière, Les Cresnays/50

Message par collette » 14 août 2012, 05:30

30- Refuge de la Droutière, Les Cresnays/50
Refuge 50/041
L'hirondelle rustique occupe un nichoir artificiel (béton de bois); selon les années, la première nichée a lieu dans un des nids et la seconde dans l'autre; parfois c'est le troglodyte qui squatte le nid "naturel".
Le nichoir a été complété d'un peu de boue par les occupants, y compris à l'intérieur de la coupe.
Photos Agnès Lechevretel.
Pièces jointes
nichoir hirondelle rustique .jpg
nichoir hirondelle rustique .jpg (98.34 Kio) Consulté 5772 fois
nid et nichoir hirondelle rustique 011.jpg
nid et nichoir hirondelle rustique 011.jpg (46.12 Kio) Consulté 5772 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 13:59, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité