Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Discuter des protocoles d'études et partagez des résultats d'enquêtes.
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Pour poster un message, enregistrez-vous ou connectez-vous en cliquant sur les 3 barres en haut à gauche.
Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.
Alain CHARTIER
Messages : 137
Enregistré le : 06 févr. 2006, 14:13
Been thanked : 9 times
Contact :

Refuge d'Esquay-sur-Seulles

Message par Alain CHARTIER »

De retour dans notre jardin après 3 semaines de stage, c'est avec plaisir que nous avons pu constater qu'une chevrette et ses 2 faons avaient pris possession du site. Ce n'est pas la première fois qu'un chevreuil passe dans le jardin et vient boire dans la mare, mais le plus souvent de nuit. Toute cette petite famille profite du fouillis laissé en bordure de la mare.
Fichiers joints
IMG_5139.jpeg
IMG_5200.jpeg
IMG_5182.jpeg
Alain Chartier
Alain CHARTIER
Messages : 137
Enregistré le : 06 févr. 2006, 14:13
Been thanked : 9 times
Contact :

Refuge d'Esquay-sur-Seulles

Message par Alain CHARTIER »

Quelques vues de la femelle adulte de bondrée qui fréquente le refuge depuis 4 jours
Fichiers joints
Un brin de toilette pour bien montrer mes rectrices usées, mais typiques
Un brin de toilette pour bien montrer mes rectrices usées, mais typiques
IMG_5253.jpeg (123.54 Kio) Vu 4851 fois
Attention soutenue à la recherche de quelques hyménoptères
Attention soutenue à la recherche de quelques hyménoptères
IMG_5239.jpeg (155.79 Kio) Vu 4851 fois
IMG_5274.jpeg
IMG_5274.jpeg (152.25 Kio) Vu 4851 fois
Alain Chartier
collette
Messages : 1117
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

400- Refuges et animations estivales

Message par collette »

Les salariés assument l'essentiel des animations estivales. Il est plus difficile pour un bénévole de prévoir longtemps à l'avance ce que sera l'emploi du temps familial. Trois expériences estivales d'animations ont été menées dans le Sud Manche, programmées 15 jours avant pour informer la presse et inviter le public. Elles ont en commun de s'appuyer sur des refuges du GONm. Autre point commun, la plupart des participants (22, 10 et 23) viennent "en voisins", il y a peu de touristes probablement attirés par des occupations plus "touristiques". J'y vois aussi la trace de notre faible présence dans les circuits officiels des offices de tourisme et des programmes annuels publiés par la presse locale (les salariés sont probablement plus à jour sous cet angle). Apparaitre dans l'agenda des animations sur le site du GONm ne suffit pas. Les annonces ponctuelles par voie de presse sont un pis aller. Ceci dit, un groupe de 10-15 sur le terrain est largement suffisant...
J'ai fait le test de rédiger des annonces variées pour la dernière animation à Saint-Georges-de-Livoye. L'annonce publiée par La Manche libre (pages loisirs) est un mix approximatif. Mais l'essentiel y est. J'ai reçu plusieurs coups de téléphone pour savoir s'il s'agissait d'une visite de ferme...
versions de l'annonce pour la presse locale
versions de l'annonce pour la presse locale
Annonce page loisirs de la Manche libre
Annonce page loisirs de la Manche libre
Accueil du groupe à la ferme des Bois de St Georges par Thierry Couetil du GAEC bio de la ferme des Méandres.
Accueil du groupe à la ferme des Bois de St Georges par Thierry Couetil du GAEC bio de la ferme des Méandres.
Commentaires agronomiques au cours du parcours
Commentaires agronomiques au cours du parcours
L'observation de la taille de certains piquets de clôture (plantés en 1988) enfouis dans le sol montre combien l'érosion de la parcelle en amont a déplacé de sol : le limon éolien très fragile à l'érosion "coule" vers le bas depuis les parcelles labourées de trop grande superficie.
L'observation de la taille de certains piquets de clôture (plantés en 1988) enfouis dans le sol montre combien l'érosion de la parcelle en amont a déplacé de sol : le limon éolien très fragile à l'érosion "coule" vers le bas depuis les parcelles labourées de trop grande superficie.
Un groupe de 8 hérons posés sur les parcelles, un nid de guêpes gratté par le blaireau, de jeunes arbres semés par les oiseaux et le vent sous les clôtures et protégés hors broyage, les perchoirs de la buse sous les vieux arbres garnis de branches mortes sous lesquels les pelotes sont bien visibles, de même que celles de l'effraie sous les bâtiments, un groupe de gobemouches en chasse, bien actifs, les plumes de mue nombreuses, l'angle de champ en déprise, les chenilles issues des pontes de paon du jour sur les orties bien éclairées, etc, bien des motifs de plaisir! Par contre, outre le phénomène d'érosion du voisinage (la ferme des Bois de St Georges est "toute herbe"), le broyage - par le voisin- des jeunes arbres plantés par Thierry et l'arrosage débordant du débroussaillant d'un autre voisin sur ses haies sont les preuves que cette autre agriculture fait fausse route.
collette
Messages : 1117
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

401- "Mélanges", comme on disait au 19e siècle!

Message par collette »

Quelques clichés sélectionnés parmi les derniers envois de nouvelles relatives aux observations sur les refuges.
Les signatures peu discrètes des faucons pèlerins nicheurs dans une carrière du sud Manche du réseau des refuges (déjà présents en 2020).(photo J Collette)
Les signatures peu discrètes des faucons pèlerins nicheurs dans une carrière du sud Manche du réseau des refuges (déjà présents en 2020).(photo J Collette)
Epipactis helleborine, "orchidée que l’on trouve dans de nombreux lieux, de façon préférentielle dans les lieux mi-ombrés (bord de sentier dans bois, etc.)" Détermination et citation Alain Rongier. Une dizaine de pieds dans la peupleraie lâche du refuge de la Godefroy. (photo Anne Vétois)
Epipactis helleborine, "orchidée que l’on trouve dans de nombreux lieux, de façon préférentielle dans les lieux mi-ombrés (bord de sentier dans bois, etc.)" Détermination et citation Alain Rongier. Une dizaine de pieds dans la peupleraie lâche du refuge de la Godefroy. (photo Anne Vétois)
La martre dont la détermination est confirmée par nos collègues du GMN : Carl réalise de bien belles observations sur son refuge de la Carneille! (photo Carl Ghestin)
La martre dont la détermination est confirmée par nos collègues du GMN : Carl réalise de bien belles observations sur son refuge de la Carneille! (photo Carl Ghestin)
D.jpg (530.99 Kio) Vu 4526 fois
Un "faux frelon" sur les fleurs de l'Eupatoire chanvrine au refuge du Bas de l'M à Avranches, le jardin d'Etienne Leroy producteur maraîcher bio: le Syrphe Volucella zonaria (Détermination Alain Livory) (Photo J Collette)
Un "faux frelon" sur les fleurs de l'Eupatoire chanvrine au refuge du Bas de l'M à Avranches, le jardin d'Etienne Leroy producteur maraîcher bio: le Syrphe Volucella zonaria (Détermination Alain Livory) (Photo J Collette)
Le grosbec à l'abreuvoir chez Carl, une espèce peu visible en période nuptiale (photo C Ghestin)
Le grosbec à l'abreuvoir chez Carl, une espèce peu visible en période nuptiale (photo C Ghestin)
C.jpg (551.21 Kio) Vu 4526 fois
pgachet
Messages : 1192
Enregistré le : 29 mai 2007, 22:39
Has thanked : 2 times
Been thanked : 5 times
Contact :

402- Refuge de Saint-Gilles/50

Message par pgachet »

L'exploitation marâichère de Laurent Bignon est refuge du GONm depuis 2015. 2020 avait été une année blanche sans visite à cause de la pandémie COVID alors que tous les ans, des relévés avaient été effectués, . C'est donc avec plaisir que nous avons pu reprendre le chemin des Carettes à Saint-Gilles. Un météo moyenne, un peu ventée et fraîche mais aussi la période n'ont pas permis d'observer beaucoup d'oiseaux : une vingtaine d'oiseaux pour 14 espèces, c'est donc nettement en dessous de la moyenne habituelle.
Ci-dessous le compte-rendu de la visite.
Compte-rendu de sortie
Compte-rendu de sortie
relevécapture02_09_2021.JPG (133.19 Kio) Vu 4368 fois
Laurent a planté des fruitiers le long de ses planches de cultures.
St-Gilles_02_09_2021.jpg
St-Gilles_02_09_2021.jpg (180.67 Kio) Vu 4388 fois
Une belle station de cardères est laissée le long de la mare : une ressource supplémentaire pour les chardonnerets.
cardères-St-Gilles_02_09_2021.jpg
cardères-St-Gilles_02_09_2021.jpg (250.2 Kio) Vu 4388 fois
Les cultures sont laissées en friches, ce qui permet à de nombreuses plantes sauvages de se développer : une aubaine pour la faune sauvage!
friches_Saint-Gilles_02_09_2021.jpg
friches_Saint-Gilles_02_09_2021.jpg (210.81 Kio) Vu 4388 fois
collette
Messages : 1117
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

403 : l'agroforesterie au refuge : le verger du Mesnil-Adelée (50)

Message par collette »

"Manger bio et local, c'est l'idéal!" C'est dans le cadre de cette opération normande que Clément a ouvert sa ferme au public le 18 septembre. Il a expliqué en quoi consiste son travail en particulier sous l'angle de la pérennité du verger haute tige créé par ses parents.
Un public local mais concerné par le thème.
Un public local mais concerné par le thème.
A.jpg (290.19 Kio) Vu 2095 fois
L'attachement des Normands aux pommiers se traduit souvent par des "opérations de sauvetage": le pommier dispose de peu de racines d'où sa fragilité au vent, en particulier quand le sol est détrempé. Il est fréquent de voir des sujets penchés qui ont été redressés à l'aide d'un tracteur et accotés par des perches de soutien, les "accots". La survie du pommiers est quasiment assurée!
Un accot
Un accot
B.jpg (346.04 Kio) Vu 2095 fois
Des accots!
Des accots!
C.jpg (417.01 Kio) Vu 2095 fois

J'ai profité de la visite du verger pour montrer en quoi certaines espèces d'oiseaux sont intimement liées au vieux pommier. Des cavités fraiches de pic épeiche et de pic épeichette en apportèrent la preuve.
Entrée de cavité fraichement creusée par le pic épeiche
Entrée de cavité fraichement creusée par le pic épeiche
D.jpg (443.84 Kio) Vu 2095 fois
Les plus petites ouvertures (diamètre du pouce au maximum) signent le passage du pic épeichette.
Les plus petites ouvertures (diamètre du pouce au maximum) signent le passage du pic épeichette.
E.jpg (361.41 Kio) Vu 2095 fois
PHilippe Gachet rapporte dans le message précédent la plantation d'arbres fruitiers au-dessus des légumes chez Laurent Bignon. C'est une des multiples formes que peut prendre l'agroforesterie. Si le terme est relativement nouveau, la mise en oeuvre est ancienne. Par contre, la démonstration de l'intérêt de ces associations est récente. Par exemple, les racines de l'arbre vont puiser loin en profondeur des sels minéraux dont une partie va finir par retomber au sol en automne avec les feuilles mortes. La litière puis l'humus vont donc contenir des sels minéraux nourriciers supplémentaires absorbés par les plantes herbacées de la prairie ou du jardin.

Clément vend sa production de cidre sur place (téléphone : 02 33 59 99 39, appel aux heures de repas) et sur certains marchés dont celui de Vire. Du vrai cidre de caractère, pas le breuvage de crêperie. Ses étiquettes pourraient être ornées d'un rougequeue à front blanc, celui qui niche chaque année dans son verger.
collette
Messages : 1117
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

404 : l'année (au moins l'hiver...) du pinson du nord

Message par collette »

Notre collègue Carl Ghestin aligne les beaux clichés sur son refuge de la Carneille/61. Il est probable que le pinson du nord "fera un carton" dans le bilan du Grand comptage des oiseaux du jardin si d'ici fin janvier les populations hivernantes ne bougent pas. Cette semaine à Avranches, lors d'une petite opération de comptages saisonniers (59 circuits de 30 minutes par 8 observateurs), le pinson du nord apparaît dans 15% des relevés, presque autant que le verdier (17%)... et le pouillot véloce (17%).
Fichiers joints
_DX_8976.jpg
_DX_8843.jpg
_DX_8896.jpg
collette
Messages : 1117
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

398- Relevé 40 au refuge des étangs de Saint-Hilaire-du-Harcouët/50
Une espèce nouvelle depuis ces 39 relevés antérieurs : le bruant zizi chante. Sa photo (oeuvre de Carl Ghestin, crédit photo cité) accompagnera le bilan envoyé au service concerné en mairie; depuis le dernier RV en mairie, il a été convenu de fournir "une illustration" pour chaque visite avant diffusion.
Quelques autres observations :
- un couple de merles affairé le long du bief : la femelle se pose derrière une grosse pierre sur la rive et s'active - je ne vois que la tête dépasser par intermittence -; elle repart à plusieurs reprises avec un paquet de vase au bec et file directement vers un buisson qui cache la nid en construction. Son comportement peu farouche m'incite à la prendre en (mauvaise) photo. Le mâle l'attaque à deux reprises, tentant probablement (?) de l'obliger à cesser ce va et vient qui dénonce son activité.
La femelle, bec chargé de vase et de débris végétaux posée sur la pierre qui cache "la carrière de matériaux"; le  mâle posé au dessus vient de la houspiller.
La femelle, bec chargé de vase et de débris végétaux posée sur la pierre qui cache "la carrière de matériaux"; le mâle posé au dessus vient de la houspiller.
- un buisson de bourdaine le long du bief accueille les chenilles du papillon Citron. Même si les entailles ne sont pas exactement symétriques dans ce cas, il y a peu de doutes sur la détermination. Le positionnement dans l'axe de la nervure principale est aussi caractéristique. Heureusement qu'il n'y a pas (?) de bourdaine horticole décorative à feuillage pourpre, les prédateurs auraient la tâche facile! C'est pourtant ce qui arrive sur les prunus, les chênes, les hêtres, les noisetiers, etc. "rouges".
Chenilles du Citron sur feuille de bourdaine
Chenilles du Citron sur feuille de bourdaine
Relative symétrie de l'attaque d'une feuille par une chenille de citron.
Relative symétrie de l'attaque d'une feuille par une chenille de citron.
- pour le plaisir de la terminologie (demander l'avis des poissons aussi)... Cherchez Lee Wulf sur un moteur de recherche, le roi du hameçon sans ardillon.
parcours "no kill" en français dans le texte
parcours "no kill" en français dans le texte
- Une des préconisations de gestion émises l'an dernier a été mise en oeuvre : créer un sentier le long de la rivière dans la partie non fauchée pour limiter la déambulation "erratique" des promeneurs dans la prairie. Souhait en partie exaucé, la végétation de la rive est beaucoup plus variée que celle du reste de la prairie classiquement couverte de graminées denses. Mais il va encore falloir préciser que le broyeur ne doit pas s'approcher à moins d'un mètre de la rive...
Une partie "exemplaire" de la rive respectée (grâce à une souche de peuplier) ; pratique à conseiller sur l'ensemble du parcours.
Une partie "exemplaire" de la rive respectée (grâce à une souche de peuplier) ; pratique à conseiller sur l'ensemble du parcours.
La scrofulaire aquatique, une des plantes à fleurs de la rive avec les iris, l'angélique, la lysimaque, etc.
La scrofulaire aquatique, une des plantes à fleurs de la rive avec les iris, l'angélique, la lysimaque, etc.
- pour finir, l'énigme... Des feuilles de ronce torsadées. Qui est responsable de cette déformation?
P1030689.jpg
bilan envoyé
bilan envoyé
P1030691.jpg
Modifié en dernier par collette le 30 mai 2022, 11:58, modifié 1 fois.
Sylvain Hamel
Messages : 10
Enregistré le : 05 juin 2016, 02:25
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par Sylvain Hamel »

est-ce une réaction du feuillage à une piqûre d'insecte ? Comme par exemple la punaise ou un troupeau de pucerons ?
collette
Messages : 1117
Enregistré le : 07 févr. 2006, 07:39
Has thanked : 8 times
Been thanked : 22 times
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette »

399- Gobemouche gris : nichoir du bon côté de la fenêtre à Vassy
Le gobemouche gris est un bon "locataire" de nichoir. Si en plus le poseur de nichoir a la bonne idée de tourner le nichoir vers la fenêtre, c'est spectacle assuré grand écran! Notre collègue Cyrille Coquelin en fait l'expérience à Vassy : le couple de gobemouches s'est installé face à la fenêtre, affût de rêve...
1 : Une fenêtre, une jeune glycine sur pergola.
1 : Une fenêtre, une jeune glycine sur pergola.
20220522_142506.jpg (169.29 Kio) Vu 770 fois
2 : un nichoir facile d'accès visible de la fenêtre
2 : un nichoir facile d'accès visible de la fenêtre
20220522_142450.jpg (180.99 Kio) Vu 770 fois
3 : visiteur intéressé
3 : visiteur intéressé
4 : On s'sntalle
4 : On s'sntalle
A Saint-Brice près d'Avranches, un couple de gobemouche a occupé au moins à 2 reprises un nichoir occupé par des mésanges juste après le nettoyage suivant le départ de la nichée chez Andrée Lasquellec (voir sur ce fil des refuges messages 309 page 34
http://forum.gonm.org/viewtopic.php?t=571&start=330
et 346 page 38
http://forum.gonm.org/viewtopic.php?t=571&start=370
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Semrush [Bot] et 1 invité