Le réseau des refuges du GONm

Vous avez vu un oiseau ? Vous avez un endroit à nous faire découvrir ? Une information à partager ?
Ici : c'est l'endroit où discuter de votre passion des oiseaux et de la nature sauvage en Normandie !
Et pour transmettre vos données d'observations, c'est là : http://www.faune-normandie.org/
Règles du forum
Tous les documents mis en ligne sur ce forum sont sous licence CREATIVE COMMONS BY-NC-SA.

Avant de commencer tout nouveau fil de discussion : faîtes une recherche (en haut à droite) afin de vérifier si votre message peut répondre ou s'intégrer à une discussion existante.
Répondre
collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 13 juin 2014, 10:15

121_ Dans les pommiers du verger, il n'y a pas que des pommes!
Il y a aussi des oiseaux... Les vergers de DUCY (domaine de la Flaguerie) sont un exemple de refuge associant le verger haute tige et le basse tige, le tout mené en agriculture biologique. Le dernier relevé d'avifaune fait apparaitre aussi bien la mésange nonnette que la sittelle ou le rougequeue à front blanc, toutes les espèces attachées au verger haute tige et aux vieux arbres du parc. Les pommiers haute tige sont encore trop jeunes pour offrir des cavités mais c'est le reste du paysage bocager qui entretient la relation à l'arbre en relai en attendant le vieillissement de ces pommiers. C'était une des conclusions d'une étude commandée au GONm lors de la mise en place d'une autre AOC, celle du poiré Domfront : le verger est d'autant plus équilibré et riche d'oiseaux qu'il est enfermé de haies bocagères. Ainsi, les insectivores cavernicoles, surtout les mésanges, mais aussi les pouillots, les fauvettes des buissons, vont chasser dans les arbres du verger. Les relations sont encore plus étroites si le verger est constitué de pommiers hautes tiges âgés...
Vente directe de cidre, jus de pomme, pommeau, calvados. Tous les renseignements en tapant "vergers de Ducy" sur votre moteur de recherche!
Inventaire et photos du correspondant : Jean-Marc Savigny
Pièces jointes
Capture d’écran 2014-06-13 à 08.34.06.png
Capture d’écran 2014-06-13 à 08.34.06.png (82.59 Kio) Consulté 5302 fois
verger haute tige.jpeg
verger haute tige.jpeg (98.15 Kio) Consulté 5302 fois
Rucher.jpeg
Rucher.jpeg (105.31 Kio) Consulté 5302 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:35, modifié 1 fois.

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 13 juin 2014, 13:57

122- Efficaces les geais!
Sur ce fil (page 5, avant dernier sujet), le chêne du refuge (Tirepied) a produit une belle glandaie à l'automne 2013. Un couple de geais est cantonné sur le site. Leur manège de planteurs compulsifs est fascinant... Je les ai même observés essayant de bloquer des glands dans les anfractuosités d'un mur de pierre au jardin!
Ce printemps, la pelouse d'abord colonisée par les plantules de l'érable, est actuellement un champ de plantules de chêne! Sur une partie de la pelouse la plus éloignée de l'arbre (au-delà de 30 m), au moins 67 chênes sont comptés le 13 juin, pour environ 200 m2. Certains sont "jumeaux": on aurait penser que le geai avait planté deux glands rapprochés. A l'examen, c'est l'effet de la tondeuse qui recèpe les jeunes plants. Les glands sont seulement enfouis dans le feutrage végétal au ras du sol.
(Sur la photo 1, les jeunes chênes sont matérialisés par des repères de bambou)
Après la tempête de décembre 1999, le geai avait été reconnu comme le meilleur agent de reconquête de la chênaie dans les publications de l'ONF.
Pièces jointes
1 échantillon de marquage .JPG
1 échantillon de marquage .JPG (203.19 Kio) Consulté 5299 fois
2 "jumeaux".JPG
2 "jumeaux".JPG (217.46 Kio) Consulté 5299 fois
3 "en terre".JPG
3 "en terre".JPG (204.74 Kio) Consulté 5299 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:35, modifié 1 fois.

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 15 juin 2014, 18:22

123- Les arbres de la haie : à chaque haie sa "personnalité"
Le refuge du Boquet à Pont-Farcy est particulièrement boisé : le maillage de haie est remarquable (près de 300 m de haie à l'hectare). C'est ce site qui a été choisi pour expérimenter une technique de caractérisation des essences des haies.
Les essences sont notées par tranches de 10 m ce qui permet de mieux comparer les différentes haies entre elles, car il apparaît que le boisement est variable dans sa nature selon les secteurs, révélant une partie de l'histoire des haies de la ferme.
Le bilan des observations est visible sur le site de Christopher Long, propriétaire de la ferme du Boquet qui nous a accueillis pour mettre en oeuvre cette idée un peu originale. Nous le remercions ainsi que sa femme Sarah qui nous a aidés dans notre expérience de comptage.
Adhérents du GONm participants : Pierre Champeau, Jean Collette, Andrée et Yves Lasquellec, Sarah et Christopher Long.
A lire à: http://www.christopherlong.co.uk/orn/20 ... ensus.htlm
Pièces jointes
1 l'équipe en place.jpg
1 l'équipe en place.jpg (153.24 Kio) Consulté 5280 fois
2 Occurrence des essences par tronçons de 10 m.png
2 Occurrence des essences par tronçons de 10 m.png (67.49 Kio) Consulté 5280 fois
3 Essences localisées.png
3 Essences localisées.png (197.25 Kio) Consulté 5280 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:36, modifié 1 fois.

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 15 juin 2014, 18:27

Lien pour accéder au site de Christopher :
http://www.christopherlong.co.uk/orn/20 ... ensus.html

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 16 juin 2014, 18:50

125- Un refuge dans la Bocage normand
La ferme de Sédouy a déjà été présentée sur ce fil; elle a l'originalité d'appartenir au réseau "Terre de liens" et de produire du fromage de brebis en terre normande! La commune de Guilberville est très accidentée dans ce secteur et le bocage est parfois en déprise sur les pentes les plus marquées.
Le dernier relevé présenté ici prouve enfin la présence du pic noir (le chant des grives musiciennes signait sa présence depuis longtemps...) Tourterelle des bois, pipit des arbres, bouvreuil, hypolaïs, pic noir, du beau monde sur cette ferme!
Une originalité assez répandue dans le département de la Manche : les haies ayant bénéficié des aides du Conseil général pour le reboisement sont plantées d'aulne blanc (et d'autres essences déplacées le plus souvent, dont le robinier faux-acacia). L'entretien mécanisé de la haie par la commune ne laissera pas beaucoup d'aulnes en bonne santé vu les attaques répétées du broyeur!
Pièces jointes
1 relevé Sédouy 1401.jpg
1 relevé Sédouy 1401.jpg (191.17 Kio) Consulté 5254 fois
2 "lait de loup".JPG
2 "lait de loup".JPG (195.43 Kio) Consulté 5254 fois
3 aulne blanc, avenir noir....JPG
3 aulne blanc, avenir noir....JPG (211.91 Kio) Consulté 5254 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:36, modifié 1 fois.

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 23 juin 2014, 08:33

126- Un autre refuge du Mortainais
La commune de Rancoudray, en lisière de la forêt de Bourberouge, a été rattachée administrativement à sa voisine, Saint-Clément. C'est à ce titre qu'elle a reçu aussi la dernière édition des 24 heures de la biodiversité les 14 et 15 juin 2014 ; l'occasion de visiter le refuge de nos collègues Fanny et Julien. C'est toujours émouvant d'être accueilli à l'entrée du "bourg" par le chant de l'alouette lulu posée sur la ligne électrique...
Le jardin est caractérisé par un beau sujet âgé de cerisier Sainte-Lucie dont l'ancien port en buisson caractéristique a évolué vers une sorte de "cépée" à multiples troncs de belle taille (Fausse cépée puisque les troncs n'ont pas évolué à partir d'une coupe mais à partir des branches initiales naturelles). On imagine le restaurant que représente cet arbuste pour les oiseaux quand les fruits sont mûrs!
Le long de la haie, les tôles posées au sol sur le conseil de Mickaël Barrioz cachent la couleuvre d'Esculape, comme sur le refuge des Ponceaux à Barenton, à quelques kilomètres à vol d'oiseau.
Un noisetier porte les célèbres cigares roulés par la femelle du "cigarier"! Si vous ne connaissez pas ce charançon, tapez "cigarier" sur votre moteur de recherche, vous y lirez l'étonnante méthode qu'à cette femelle pour rouler deux morceaux de feuille découpés jusqu'à la nervure principale, sans détacher les morceaux, pour en faire un étui suspendu protégeant sa ponte. Un travail de précision - et de titan, rapporté à la taille de l'insecte...-
Pièces jointes
1 troncs cerisier de Ste Lucie .jpg
1 troncs cerisier de Ste Lucie .jpg (220.83 Kio) Consulté 5161 fois
2 couleuvre d'Esculape .jpg
2 couleuvre d'Esculape .jpg (175.61 Kio) Consulté 5161 fois
3 cigarier.jpg
3 cigarier.jpg (215.42 Kio) Consulté 5161 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:36, modifié 1 fois.

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 28 juin 2014, 18:34

127- Le nid de la panne du pignon
Le nid est bien dégagé, Carl est excellent photographe, les conditions étaient réunies pour suivre la reproduction de ce couple de bergeronnette des ruisseaux! Le plus remarquable, c'est toujours la phase de nourrissage des jeunes, toujours affamés! Disons qu'en 13 jours (approximativement) , les jeunes doivent atteindre le poids des adultes... 18 grammes! N'osons même pas essayer de calculer ce que ça donnerait pour un bébé d'homme... Il faut dire que les becquées à base d'insectes ont l'air copieuses : quelle dose de protéines!.. Visiblement, les oiseaux ont moins besoin de glucides que nous pour le développement de leur cerveau.
Et l'usine à digérer est bien réglée, à l'autre extrémité, pas besoin de couches, le sac fécal est une sacrée invention.
Photos Charles Ghestin
Pièces jointes
1 en vol TM B des ruisseaux.jpg
1 en vol TM B des ruisseaux.jpg (113.28 Kio) Consulté 5086 fois
2 nourrissage.jpg
2 nourrissage.jpg (219.33 Kio) Consulté 5086 fois
3 sac fécal jpg.jpg
3 sac fécal jpg.jpg (221.13 Kio) Consulté 5086 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:37, modifié 1 fois.

GHESTIN Charles
Messages : 9
Inscription : 27 févr. 2012, 19:44
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par GHESTIN Charles » 29 juin 2014, 10:59

Merci Jean pour ce commentaire ainsi que pour ces précisions ornithologiques sur la Bergeronnette des ruisseaux.
J'ai dû passer plusieurs heures en haut de mon échelle sous mon camouflage (GHILLIES). Après une bonne dose de patience
et quelques"litres" de transpiration j'en ai tiré qqs centaines de clichés qui partent de la couvaison au nourrissage.
Je suis étonné de la diversité des insectes qu'il y a à proximité. Elles ont une vue bien supérieure à la mienne.!!!
Il y 2 ans elles avaient fait leur nid au même endroit, l'année dernière, ainsi qu'au mois d'avril de cette année, sur le muret longeant la rivière.
Carl

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 30 juin 2014, 14:44

130- Des buissons et des nichoirs, mais pas que des oiseaux!
Le refuge de Didier et Marie-Christine a la particularité d'être constitué d'un ensemble de parcelles de cultures d'arbres fruitiers et d'arbustes conduites dans un esprit "extensif" en contradiction avec l'ambiance agricole intensive du voisinage...De belles haies qui détonnent dans le paysage! Les hypolaïs occupent les parcelles de framboisiers, les chenilles trouvent sur les massifs d'orties un havre de paix à l'heure où les gyrobroyeurs ratatinent les bords de routes du secteur, le ruisseau (la Douenne, sous affluent de la Sélune) a conservé sa végétation buissonnante et ses arbustes, une vraie ripisylve rare ailleurs, avec fauvettes des jardins cantonnées en plusieurs "exemplaires".
Un des nichoirs a quelque chose d'étonnant... Il est constitué de deux de ces nichoirs du commerce plutôt fantaisistes que les mésanges n'utilisent pas parce que l'orifice est trop près du fond; ici, accolés fond à fond, ils constituent la drôle de boite qui a retenu le choix de la mésange charbonnière! A côté, le pigeon ramier a construit son nid dans un des pommiers haute tige du verger.
Pièces jointes
1 nichoir de récupération.JPG
1 nichoir de récupération.JPG (219.58 Kio) Consulté 5032 fois
2 vanesses sur orties.JPG
2 vanesses sur orties.JPG (213.4 Kio) Consulté 5032 fois
3 La Douenne.JPG
3 La Douenne.JPG (206.71 Kio) Consulté 5032 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:37, modifié 1 fois.

collette
Messages : 956
Inscription : 07 févr. 2006, 07:39
A remercié : 7 fois
A été remercié : 18 fois
Contact :

Re: Le réseau des refuges du GONm

Message par collette » 14 juil. 2014, 21:24

131- En ville aussi...
Un vieux jardin de ville dans Avranches, et un très vieux lierre au pied du mur, et une orobanche (du lierre?) au pied du lierre; c'est aussi un refuge pour une plante sauvage!
Photos Y. Le Hénaff
Pièces jointes
1 le vieux lierre du mur.jpg
1 le vieux lierre du mur.jpg (200.91 Kio) Consulté 4953 fois
2 orobanche.jpg
2 orobanche.jpg (176.17 Kio) Consulté 4953 fois
Dernière modification par collette le 23 sept. 2014, 14:38, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités